Alors que le Renault Scenic Vision vient d’être dévoilé, Luca de Meo a laissé planer quelques mystères sur la probabilité que sa pile à combustible entre en production.

Après la présentation cette semaine du concept Renault Scenic Vision, qui laisse entrevoir la première version électrique du célèbre monospace à devenir un crossover, Luca de Meo, le patron de Renault, a répondu aux questions des journalistes sur l’avenir de l’hydrogène dans la voiture. Et il est assez sceptique : « L’hydrogène a un rôle à jouer. Cette année, nous lancerons un véhicule commercial qui l’utilisera, et nous travaillons avec des partenaires pour y arriver. Mais pour les voitures ? Honnêtement, personne ne sait. L’enjeu est d’atteindre un prix acceptable pour les clients et de mettre en place un réseau de ravitaillement. Il est déjà difficile d’obtenir un réseau homogène pour la recharge électrique, et pourtant c’est simple par rapport à un réseau cohérent de pompes à hydrogène. »

Cette déclaration de Luce de Mea peut surprendre alors que le voile recouvrant le Scenic Vision et sa pile à combustible de 16 kW qui servait de prolongateur d’autonomie est à peine tombé au sol. On se souvient aussi il y a quelques mois d’un autre concept, l’Alpine A4810, qui utiliserait directement l’hydrogène comme carburant. En tout cas, cela nous permet de lever le moindre doute afin que nous puissions voir comment ils arrivent car ils sont en concessions.

« Pour certaines flottes, les électriques à batterie ne sont pas une solution, mais une barrière »

« Pour certaines flottes, les électriques à batterie ne sont pas une solution, mais une barrière »

Quant au véhicule utilitaire bien connu, il s’agit d’un Renault Master H2 Tech présenté en fin d’année dernière, développé avec Plug Power sous le nom d’entité Hyvia et qui sera commercialisé cet été. La marque au losange travaillera également avec les flottes pour fournir des stations-service et un soutien logistique. Cependant, selon Luca de Meu, « pour certaines flottes, l’électricité sur batterie n’est pas une solution, mais une barrière. Ils découvrent qu’ils doivent acheter deux camionnettes au lieu d’une : pendant que l’une roule, l’autre charge. L’hydrogène peut résoudre ce problème. »

Luca de Meo a également révélé que le groupe prévoyait d’utiliser l’hydrogène comme carburant, comme l’Alpine A4810 de 2006 ou la BMW Hydrogen 7, mais pour alimenter les moteurs des voitures de course. Lire aussi : Biocarburant : un record mondial indépendant pour le véhicule à hydrogène. Soit dit en passant, Plug Power a rejoint l’équipe Alpine Formula 1 cette année en tant que sponsor, et la raison en était « la recherche de différentes solutions de mobilité ».

La batterie de votre voiture électrique peut-elle prendre feu ?
Sur le même sujet :
Les incendies de voitures électriques agitent régulièrement les réseaux sociaux. Cependant, une…

Essayer Renault ne croit pas à la voiture à hydrogène à court terme ?

Configurez votre véhicule Renault ne croit pas aux voitures à hydrogène à court terme ou demandez un essai gratuit. A voir aussi : ZFE : un prêt à taux zéro pour la voiture électrique, mais qui en profitera ?.

La voiture électrique, croque-mort des transports publics en Norvège ?
A voir aussi :
Les champions électriques norvégiens envisagent de réduire voire de supprimer les avantages…

Quel est le prix d’une voiture à hydrogène ?

Voiture à hydrogène : quel prix ? Actuellement, la seule voiture à hydrogène vendue dans la série est la pile à combustible, la Toyota Mirai qui se vend en Europe aux alentours de 66 000 € (HT) soit 79 000 € TTC environ.

Quel est le prix d’un réservoir d’hydrogène plein ? Quant au remplissage en hydrogène, un kilogramme est actuellement facturé entre 10 € et 15 €. Les véhicules à hydrogène actuels transportent environ 6 kg.

Quel est le prix d’un litre d’hydrogène ?

L’hydrogène proposé aux conducteurs est actuellement « vendu dans les stations-service à un prix compris entre 10 et 12 € le kilogramme » selon le responsable, et le nombre de stations-service est extrêmement réduit, notamment en Europe (à noter qu’il existe un peu plus de 120 pompes dont une trentaine en France).

Quel véhicule à hydrogène en France ?

La start-up française a dévoilé son prototype de voiture à hydrogène, la « Machina ». Dirigée par le jeune pilote Olivier Lombard, Hopium prévoit de démarrer la production de cette limousine de luxe en France en 2026, qui promet une autonomie de 1 000 kilomètres pour 500 chevaux.

Est-ce que l’hydrogène peut exploser ?

Comme tout carburant, l’hydrogène peut s’enflammer ou exploser en cas de fuite. Mais comme c’est la plus petite des molécules gazeuses, le risque de fuite est plus élevé qu’avec n’importe quel autre gaz.

Pourquoi l’hydrogène est-il inflammable ? Ce gaz a été découvert par Cavendish en 1766, qui l’appelait « l’air inflammable » car il brûle ou explose en présence d’oxygène, où il crée de la vapeur d’eau.

Quels sont les dangers de l’hydrogène ?

Dangers de l’hydrogène. En tant que carburant, l’hydrogène est hautement inflammable et, par conséquent, les fuites d’hydrogène présentent un risque d’incendie sérieux. Cependant, les feux d’hydrogène sont très différents des feux impliquant d’autres combustibles.

Pourquoi hydrogène explose ?

L’hydrogène réagit avec l’oxygène pour former de l’eau et cette réaction est extrêmement lente à température ambiante ; mais s’il est accéléré par un catalyseur, tel que le platine, ou une étincelle électrique, une puissante explosion se produit.

Comment conserver l’hydrogène ?

Comment stocker l’hydrogène ?

  • dans des réservoirs ou des bouteilles permettant le transport de l’hydrogène par camion,
  • dans les stations-service et les réservoirs de stockage des véhicules à hydrogène, où ils seront ensuite utilisés pour alimenter une pile à combustible à hydrogène qui produit de l’électricité,

Pourquoi l’hydrogène est-il difficile à stocker ? L’hydrogène est un gaz difficile à stocker car il est si petit et léger qu’il se glisse partout, et pour son stockage à basse température et très haute pression, des moyens techniques importants sont nécessaires.

Quels sont les dangers de l’hydrogène ?

Dangers de l’hydrogène. En tant que carburant, l’hydrogène est hautement inflammable et, par conséquent, les fuites d’hydrogène présentent un risque d’incendie sérieux. Cependant, les feux d’hydrogène sont très différents des feux impliquant d’autres combustibles.

Pourquoi refroidir l’hydrogène ?

Cela nécessite une grande quantité d’énergie. De plus, l’hydrogène doit être refroidi par un échangeur de chaleur lors de la compression pour éviter une surchauffe (plus la pression est élevée, plus la température est élevée).