Les dépenses de santé ont dépassé de 3 milliards d’euros le budget voté pour 2022 et vont continuer à baisser de 4 voire 5 milliards en raison de la maladie Covid-19, selon le comité de vigilance sur l’évolution des dépenses de santé.

Le « risque » a été identifié. Le comité de surveillance avait déjà prévenu mi-avril que l’enveloppe de 4,9 milliards d’euros destinée à couvrir les dépenses du Covid pour l’ensemble de l’année serait « significativement plus ».

Ça va être bien, et en général : entre les tests, la suspension de l’emploi et une prolongation accordée à Santé publique France, « sur les quatre premiers mois de l’année, la communication a augmenté et le problème de santé c’est environ 3 milliards », l’autorité précisé dans un communiqué publié lundi sur le site securite-sociale.fr.

Jugeant « il semblerait » que le bail continuera à être prolongé jusqu’à la fin de l’année, estimant la valeur finale entre 3,9 et 5,4 milliards en termes de résilience à l’amélioration de la maladie, sans la prise en compte d’une lourde facture lorsqu’un « une nouvelle vague plus puissante » se produit.

Mais cette estimation « ne prend pas en compte les mesures nouvelles

Mais cette estimation "ne prend pas en compte les mesures nouvelles

Hors Covid, les dépenses de médicaments, les indemnités journalières et les transports médicaux ont démarré l’année sur une base « à haute énergie », ce qui pourrait aussi « conduire à une offre excédentaire » du budget électoral, pour un montant qui reste dans les clous du « bord de finition ». . » et d’autres « règlements » sont prévus à cet effet. A voir aussi : Horaires de travail atypiques : quel impact sur la santé des femmes ?.

Mais cette mesure « ne tient pas compte de nouvelles mesures qui pourraient être mises en place après le vote des législatives, comme la révision de l’indice de la fonction publique », qui toucheraient les services publics hospitaliers, a ajouté le comité de vigilance, qui alerte. qu’une augmentation générale « d’un certain niveau contribuerait à un risque sérieux de dépassement des dépenses ».

Sur le même sujet :
Le projet de loi gouvernemental de réforme du système de santé pose…

Vous aimerez aussi

Afin d’augmenter la capacité de soins de santé, nous devons travailler sur un certain nombre de facteurs clés : investissement dans le PIB, plus de médecins. Ceci pourrez vous intéresser : Des centres de santé connectés pour répondre à la pression médicale

Comme les magazines, les réseaux sociaux qui promeuvent un bon niveau d’obésité peuvent contribuer au développement de problèmes alimentaires tels que…

Au-delà de son impact sur la santé publique, le tabac est aussi à l’origine d’une grande partie des dégâts environnementaux, parmi les montagnes de …

Canicule : pourquoi utiliser un climatiseur peut être dangereux pour la santé ?
Lire aussi :
La clim tourne à plein régime par ce temps chaud. Mais ils…

Plus d’articles

ISIS, pour Computing and Information Systems for Health, est la première école d’ingénieurs spécialisée dans les applications numériques pour …

Afin d’augmenter la capacité de soins de santé, nous devons travailler sur un certain nombre de facteurs clés : investissement dans le PIB, plus de médecins…

Un employé local de Médecins sans frontières a été « abattu de plusieurs balles » samedi à son domicile par un « militaire…

Le gros dossier