La mise en place des audits énergétiques obligatoires en cas de vente de maisons individuelles ou d’immeubles, pour contrer le « filtre thermique », a été reportée au 1er avril 2023, a annoncé le ministère du Logement.

Dans un entretien au Parisien, le délégué ministériel à la Ville et au Logement Olivier Klein a confirmé ce report, le troisième après les deux dates précédemment prévues pour cette action, les 1er janvier et 1er septembre 2022.

« Ce rapport technique est important compte tenu du manque d’entreprises qualifiées et de personnel pour établir tous les audits énergétiques nécessaires », a-t-il expliqué.

« Nous voulons l’installer dans les meilleures conditions afin que les acheteurs potentiels aient un audit complet et de qualité. Pour cette raison, nous proposons de reporter sa mise en œuvre jusqu’au 1er avril 2023 », a ajouté le ministre des Finances.

Plusieurs fédérations regroupant des acteurs de la filière du diagnostic énergétique se sont félicitées de cette décision qu’elles ont demandée au gouvernement, mais ont insisté sur la responsabilité de l’Etat dans ce retard.

« C’est un service de l’Etat qui n’a pas envoyé tous les documents nécessaires », pointe auprès de l’AFP Stéphane Prouzeau, vice-président de la Fédération interprofessionnelle du diagnostic (Fidi), qui a trouvé l’option délai « saine ». « Il y a un cadre qui doit être créé pour cet audit, non lié au nombre de diagnostiqueurs formés », a-t-il expliqué.

« Outil non disponible », a ajouté Thierry Marchand, l’un des administrateurs du CDI-FNAIM, qui s’est félicité de la « date cohérente ». « Nous serons prêts d’ici le 1er janvier, mais d’autres paramètres doivent être pris en compte », a-t-il déclaré, faisant référence à l’incertitude sur les marchés de l’énergie.

« Ce retard est triste, car nous avons tellement de retard sur la transition énergétique dans les bâtiments », a déploré Hassad Mouheb, président de la fédération des experts en diagnostic immobilier de la Fed.

Cette décision n’interférera pas avec le calendrier prévu autour de la loi « Climat et Résilience », promulguée le 24 août 2021, sur les logements locatifs réputés « filtres thermiques ». En d’autres termes, à partir de 2025, il sera interdit de louer des maisons classées « G », sur la base du Diagnostic de Performance Energétique (DPE), et en 2028 pour celles classées « F ».

« Il y aura certainement des retards », juge Hassad Mouheb, pour « sous-estimation du nombre de filtres à énergie ».

La France compte 5,2 millions de « filtres énergétiques » sur 30 millions de résidences principales, soit plus qu’estimé précédemment en 2018 (4,8%), selon une étude de l’Observatoire national de la rénovation énergétique (ONRE).

La part des « filtres énergétiques » est plus élevée parmi les résidences secondaires (32 %, soit 1,2 million de logements) et parmi les logements vacants (27 %, soit 0,8 million de logements).

C’est quoi une maison bien isolée ?

Les logements construits entre 1948 et 1975 : durant cette période, les matériaux lourds ont été abandonnés et remplacés par des solutions techniques constructives rapides mais très peu performantes, c’est donc généralement dans ces logements que l’on trouve la plus grande quantité d’énergie filtrante. Ceci pourrez vous intéresser : Bureau, résidentiel, commerce ou discothèque… L’architecture du futur sera-t-elle évolutive ?.

Comment savoir si ma maison est bien isolée ? Le meilleur moyen de savoir si votre logement est bien isolé est de faire un bilan thermique qui sera réalisé par un professionnel du bureau d’études. Son rôle est d’analyser chaque pièce de la maison et de détecter les endroits où la chaleur générée par le chauffage est perdue à cause d’une mauvaise isolation.

Comment avoir une maison bien isolée ?

L’isolation par l’intérieur nécessite le plus souvent l’installation de panneaux semi-rigides ou de fermes. Lire aussi : La pierre sur toi. Manque de médecins. Un appartement pour loger les stagiaires. Quant à l’isolation par l’extérieur, plus compliquée et plus coûteuse, il faut retirer la couverture du toit et s’assurer que la charpente puisse supporter le poids de l’isolant.

Quels sont les risques d’une maison mal isolée ?

Risque de gel en hiver Bien que le mot ventilation soit souvent associé au mot chaleur, l’hiver exige aussi une ventilation adéquate. La chaleur emprisonnée du grenier fera fondre la neige et la glace sur le toit, même lorsque l’air extérieur est en dessous de zéro.

Comment savoir si un mur est bien isolé ?

Mettez la main sur le mur : si les murs sont froids, c’est le signe d’une mauvaise isolation thermique ; si les murs sont chauds mais frais près d’une fenêtre ou d’une porte, c’est le signe d’une mauvaise isolation de votre menuiserie.

Sur le même sujet :
Mercredi 6 juillet, Agen Habitat a inauguré dix nouveaux logements en présence…

Quand Parle-t-on de passoire thermique ?

On parle de filtres thermiques lorsque le bien a une trop forte consommation d’énergie. Ce dernier est déterminé lors du DPE 2021, lorsque le diagnostiqueur remet au propriétaire un bilan avec des étiquettes de consommation et de gaz à effet de serre.

Comment savoir si votre maison est économe en énergie ? La définition officielle d’un logement énergivore est un logement qui consomme plus de 331 kWh par mètre carré et par an. Cela correspond à une facture énergétique minimale de 300 par mois.

Qu’est-ce qu’un logement passoire thermique ?

Un filtre énergétique – ou filtre thermique – est un terme utilisé pour désigner un appartement ou une maison hautement isolé. Il peut s’agir d’une résidence dont le toit n’est pas isolé, dont les fenêtres sont en simple vitrage, etc.

Comment sortir d’une passoire thermique ?

Heureusement, il existe plusieurs solutions. Selon la configuration de votre logement, vous pouvez choisir d’installer une pompe à chaleur air-eau, une chaudière à condensation ou un radiateur inertiel. A la clé : une consommation réduite et un meilleur confort thermique ! Je vais bien !

Epargne logement : quel sera le taux futur du PEL ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Publié le 26 juillet 2022 à 12:44 Mis à jour le 26…

Quelles sont les nouvelles aides de l’État pour 2022 ?

Réduction de l’inflation : des mesures gouvernementales qui soutiennent le pouvoir d’achat

  • Allocation de carburant pour les travailleurs.
  • Remise BBM prolongée jusqu’au 30 septembre 2022.
  • Aide scolaire exceptionnelle de 100 euros pour les ménages modestes.

Quel est le montant de la Prime Rénovation 2022 ? Le nouveau montant est de 2 500 â pour le ménage le plus simple, 1 500 â pour le ménage simple et 800 â pour le ménage moyen (les ménages pauvres ne remplissent toujours pas les conditions). Limitation des conditions d’éligibilité pour le logement concerné.

Quelles sont les aides de l’État pour 2022 ?

Cette évolution a permis de faire passer les prestations de 110 à 120 – en moyenne par mois pour environ 130 000 bénéficiaires. Génération de revenu d’engagement pour les jeunes : destiné aux jeunes de moins de 26 ans sans emploi ni formation, ce nouveau revenu sera versé à partir du 1er mars 2022.

Qui a le droit à la prime énergie 2022 ?

�� Prime énergie 2022 : qui sont les bénéficiaires ? Depuis janvier 2019, tous les particuliers, propriétaires ou locataires, sont éligibles à la prime énergie. En revanche, seul le commanditaire des travaux peut bénéficier du montant de la prime Energie.