Nebia, une start-up située à San Francisco, a mis au point une douche révolutionnaire qui vous asperge de très fines gouttelettes, et économise jusqu’à 70 % d’eau par rapport à une douche traditionnelle. S’il faut débourser entre 250 et 300€ pour en disposer, ses inventeurs promettent que le dispositif est rentable après deux ans d’utilisation. Et pour cause, outre la moindre quantité d’eau utilisée, celle-ci demande également moins d’énergie pour être chauffée ! C’est ce que l’on appelle faire d’une pierre deux coups…

Installer un gestionnaire d’eau de pluie

L’entreprise Sotralentz Habitat propose des cuves rectangulaires de 5 à 10 m3 en polyéthylène haute densité à installer dans son jardin. Le but ? Récolter l’eau de pluie et la traiter directement sur place. Voir l’article : « Entre art et technologie, le video mapping », Samuel Bianchini. Une innovation qui permettrait de réaliser jusqu’à 10% d’économie dans sa consommation d’eau quotidienne… De quoi se motiver à installer sa propre station de traitement des eaux à domicile.

Quantifier précisément sa consommation d’eau

Sur 5 litres d’eau potable perdus en France, 1 litre est issu des fuites dans les canalisations. C’est en partant de ce constat que la start-up Prodecfu a mis au point une innovation au nom éloquent : FluxSAFE. Ce système de gestion de l’eau connecté permet de gérer très précisément et en toute sécurité ses consommations. Placé au cœur des canalisations, il agit comme une sentinelle et surveille en permanence le réseau. Lire aussi : Des insectes dans vos assiettes. Il peut ainsi prévenir l’habitant lors d’éventuelles fuites et lui permet de réagir en quelques secondes en cas d’urgence. À l’aide d’une commande, ce dernier peut couper instantanément le flux d’eau. Y’aurait-il de la concurrence pour les plombiers ?

Et enfin… Une brique pour ses toilettes

Oui, vous avez bien lu, une brique. Et pas n’importe laquelle : “Drop-A-Brick”. Vous l’aurez compris, pour la communication de leur produit, ses fondateurs ont misé sur les calembours. Quant à l’utilisation de la fameuse brique, elle doit être placée dans le réservoir de la chasse d’eau. Une opération qui pourrait permettre d’économiser 11 000 litres d’eau chaque année. Comment ? La brique, totalement écologique puisque composée de gomme naturelle, fait monter le niveau initial de l’eau et limite la quantité ainsi utilisée lorsque l’on tire la chasse. Un procédé qui paraît simple, mais on vous l’assure … Ça marche !

Par Mehdi Karam