« Appartement à louer : 5 pièces dans 30 m2 », écrit le Wall Street Journal, impressionné par cette magie high-tech qui pallie la grande misère de l’appartement. Il y a une telle pénurie de locations aux États-Unis et les loyers sont si exorbitants que les petits appartements deviennent la norme au pays des soi-disant grands espaces. Mais peu importe. Des start-up d’architecture robotique se donnent pour mission de démultiplier le potentiel de ces demeures exiguës.

Une commande vocale et tous les meubles du salon se lèvent pour s’adapter au plafond, révélant la chambre prête à l’emploi ce matin-là. Et vice versa. Meubles et bibliothèques sur glissières discrètes se rapprochent ou s’éloignent pour moduler les cloisons et modifier la taille de la pièce. L’application AI trouve et livre sur simple demande, toujours depuis le plafond, portefeuille, clés ou tablette stockés en vrac dans des boîtes de stockage que le système retire. Ori, une entreprise basée à Boston et New York, travaille avec Ikea depuis 2019 pour affiner sa technologie, qui est déjà mise en œuvre dans de nombreux foyers à San Francisco et New York. À Fort Worth, au Texas, la subdivision propose 43 de ces « Ori Pocket Studios » conçus à un coût supplémentaire de 17 000 $ à 40 000 $. Ah oui : en cas de coupure de courant, vous pouvez retrouver votre lit ou canapé grâce à des commandes manuelles. Mais il est déjà certain que l’architecture robotique viendra enrichir les scénarios des séries américaines…

Faibles batteries

Faibles batteries

Des avions électriques bientôt ? Un peu de patience, conseille le MIT Technology Review, qui prévient que, compte tenu des capacités actuelles des batteries, le transport aérien d’une dizaine de passagers ne pourrait pas dépasser la distance d’une bonne balade à vélo. Au moins deux sociétés, Heart Aerospace de Suède et Wright Electric des États-Unis, travaillent sur des appareils pouvant transporter l’un 19 passagers, l’autre une centaine, sur de courtes distances estimées à 300 ou 400 kilomètres. Des performances purement théoriques, car la réglementation aérienne impose à l’avion d’avoir suffisamment de réserves de carburant pour faire le tour de l’aéroport pendant une demi-heure ou rejoindre une piste de secours à 100 kilomètres de la destination initiale en cas d’accident.

Ces exigences réduiraient la portée réelle de ces avions à un rayon négligeable : 50 kilomètres pour les premiers, seulement 15 kilomètres pour les seconds. Ce n’est qu’en doublant la capacité des batteries que l’on pouvait prévoir le début de l’électrification des lignes aériennes. Sur le même sujet : Des ingénieurs conçoivent une recette pour améliorer n’importe quel système robotique autonome –. Les biocarburants et les moteurs à hydrogène semblent beaucoup plus crédibles aujourd’hui.

A voir aussi :
Créée à Pressac, dans le Sud-Vienne, Cyclair développe une solution de désherbage…

Aumôniers sous surveillance

Contrôler la productivité, chronométrer les pauses pipi n’est plus réservé aux responsables d’entrepôt chez Amazon. Le New York Times confirme par de nombreux témoignages que cols blancs, analystes financiers, infirmiers ou médecins subissent aussi « l’humiliation, la présence venimeuse » de dizaines de logiciels de traçage utilisés par leurs employeurs pour contrôler leur présence. Les programmes développés lors de l’essor du télétravail à l’ère du Covid font désormais partie du quotidien des entreprises, scannant bêtement les mouvements de souris, les appuis clavier, la durée des pauses et la présence à l’écran, quelle que soit la fonction ou le niveau de réflexion requis pour les tâches. Ceci pourrez vous intéresser : Intrinsic, filiale de Google, acquiert le spécialiste de la robotique Vicarious. Attaque du capitalisme ? Nous constatons que même les institutions religieuses ont recours à ce genre de pratique. À Minneapolis, un organisme de bienfaisance qui supervise les unités de soins palliatifs mesure les « points de productivité » des aumôniers chargés de visiter les mourants. Lorsque les conversations avec les patients ou les soignants prennent un peu trop de temps, une alerte email arrive sur leur téléphone.

La montée de la Chine en tant que nation robotique
A voir aussi :
Un jour, j’ai pris un taxi de l’aéroport à l’hôtel à Guangzhou,…

Polio, le retour

La nouvelle ne fera plaisir à personne. Elle suscite même la colère refoulée des autorités sanitaires : la poliomyélite, que l’on croyait éradiquée aux États-Unis depuis plus de quarante ans, est de retour. Le New York Times confirme qu’il vient d’être trouvé dans les égouts du comté de Rockland, dans le nord de l’État de New York, une région connue pour ses communautés religieuses réticentes à faire vacciner les enfants. C’est maintenant au tour de New York de faire face à une recrudescence de la peste. Des prélèvements d’eaux usées montrent que le virus y circule depuis avril. Un autre article, un petit miracle de vulgarisation en santé publique, décrit le processus de prélèvement dans les eaux usées d’un hôpital du Queens avec des séquences vidéo violentes. De la phase évidemment sale de la collecte des échantillons à la détermination de la séquence du génome des virus ainsi découverts.

La choure sur TikTok

Sur TikTok, les adolescents ne se contentent pas de comparer leurs danses comiques. Ils apprennent aussi. Le New York Magazine révèle que la recrudescence des vols de voitures de deux marques coréennes, Kia et Hyundai, s’explique par des conseils pratiques, de véritables démonstrations vidéo diffusées par des experts sur ce réseau social, montrant comment ouvrir les portes et démarrer les véhicules. avec des tournevis et de simples câbles USB, partez en voyage un samedi soir. Les constructeurs préviennent leurs clients que les modèles récents disposent d’un système « antidémarrage » censé éviter ce genre de contretemps.