L’économie nationale est au plus bas depuis 19 mois, selon S& Résumé P. L’industrie manufacturière est la plus touchée, avec des commandes en baisse.

L’économie française s’est affaiblie en octobre, selon le Flash PMI publié lundi par S& P Monde à son plus bas niveau en 19 mois en raison d’une activité réduite dans le secteur manufacturier. L’indice s’est établi à 50, après 51,2 en septembre. Un indice inférieur à 50 indique une activité réduite ; un score supérieur à cette limite reflète l’expansion.

L’indice manufacturier est tombé à 47,4 en octobre, revenant à un creux de 29 mois. Le secteur manufacturier a été durement touché par une forte baisse des nouvelles commandes. Selon 750 entreprises interrogées par S & P Global, « la hausse des prix, les mauvaises conditions du marché et le nombre élevé de fournisseurs ont empêché les acheteurs de passer des commandes (ultérieures) ». Le secteur des services, pour sa part, a fait face à une faible expansion de ses activités (51,3 à 52,9 en septembre).

Mais « alors que le secteur des services a soutenu l’expansion globale de l’économie française de juin à septembre, la croissance de l’activité a été trop faible en octobre pour compenser le recul important de la production dans le secteur manufacturier », montrent S& Résumé P.

LIRE AUSSI Gernelle – La malédiction de l’argent du beurre

L’emploi en pleine croissance

« Sur une note plus positive, l’emploi a continué de croître dans le secteur privé français en octobre, portant la période d’expansion à vingt-deux mois », a-t-il déclaré. La deuxième estimation de l’emploi du secteur privé devrait être publiée début novembre par le conseil des ministres. A voir aussi : Inflation, économie… « L’Allemagne est en difficulté ! ».

Le Flash PMI se maintient légèrement au-dessus de 50 depuis quelques mois pour la France, alors que les activités de la zone euro commencent à se contracter cet été. « Les perspectives de la deuxième économie de la zone euro s’assombrissent », a prévenu Joe Hayes, économiste chez S& Résumé P.

« Alors que le secteur tertiaire français continue de faire preuve de résilience face au ralentissement économique général, il ne sera bientôt plus en mesure de continuer à soutenir, seul, la croissance de l’ensemble de l’économie », a-t-il conclu.

Je souscris

Points illimités

Vous êtes en train de lire : L’économie française stagne et reste au plus bas

Economie : Bruno Le Maire ne croit pas à une récession cette année
Lire aussi :
Le ministre de l’Économie affirme malgré tout rester « très prudent » car la…