L’électrique a (majoritairement) dépassé la barre des 10 % de part de marché. Mais quels étaient les modèles tendances les plus appréciés des Français ?

Le marché automobile français est toujours en crise. En juin, les ventes ont chuté pour le 13e mois consécutif. Sur le premier semestre 2022, les immatriculations de voitures particulières neuves ont chuté de 16,3 %, seuls 771 982 modèles ont été immatriculés.

Mais, dans ce déclin, les voitures électriques n’ont cessé de progresser. 93 344 ont été livrés entre janvier et juin en France, contre 72 519 sur la même période de 2021. En conséquence, avec un total plus faible, la part de marché des véhicules électriques augmente : elle passe de 7,9 à 12,1 %. Force est de constater que plus d’une voiture vendue sur dix est 100 % électrique. Cependant, il convient de rappeler que le contexte de l’industrie automobile est très spécifique. Il reste plombé par le manque de semi-conducteurs. Et certains constructeurs peuvent favoriser le montage de leurs modèles électriques, et donc leur livraison.

Il y a bien sûr une transformation du marché automobile. De plus en plus d’automobilistes passent à l’électrique, un effet qui a été exacerbé cette année par la hausse des prix à la pompe, tandis que la hausse des prix de l’électricité décidée par le gouvernement a été supprimée. Surmontant enfin leurs craintes face à ce type de motorisation, notamment par rapport à l’autonomie, les conducteurs commencent à comprendre que l’électrique répond à leurs besoins quotidiens. Et pour les longs trajets, le réseau de recharge rapide démarre bien.

A lire aussi

Les citadines ont les faveurs du public

Les citadines ont les faveurs du public

La voiture électrique majoritaire en Europe d’ici cinq ans A voir aussi : Hopium Machina : une voiture française à hydrogène nous ouvre ses portes.

L’augmentation des ventes de voitures électriques fait également suite à un développement de l’offre, avec de nouveaux produits désormais nombreux et couvrant tout le spectre du marché automobile. S’il y a désormais plus de voitures familiales avec une meilleure autonomie, l’événement est l’arrivée d’un modèle low-cost, la Dacia Spring. Et c’est une réussite. Au premier semestre, 9 203 exemplaires ont été enregistrés.

La Dacia est déjà devenue la deuxième voiture électrique la plus vendue. Le premier est la Peugeot e-208, avec 9 712 ventes, en hausse de 6 % en un an. La Fiat 500 complète le podium, avec 8 922 ventes. Autrefois reine incontestée, la Renault Zoé est quatrième, avec 8 125 ventes, en baisse de 24,7 %. Gadin est plus optimiste sur le Tesla Model 3. Non aidé par les problèmes d’approvisionnement, il est en baisse de 40 %. La berline fait également face à la concurrence de l’arrivée du Model Y, dont près de 4 000 unités ont été livrées en France. Preuve que les citadines deviennent de plus en plus électriques, la Twingo E-Tech réalise un bon semestre avec 7 783 ventes. Autre Renault dans le top 10 : la nouvelle Mégane E-Tech, lancée au printemps.

Dans la suite du classement, on note le bon démarrage de la Kia EV6 (14e, 1 901 ventes). Elle fait mieux que la Hyundai Ioniq 5 (16e, 1 445 ventes). Excellent score pour la MG ZS, avec 1 563 livraisons. La Skoda Enyaq se vend mieux que sa cousine la Volkswagen ID.4 (1 067 ventes contre 617). Parmi les déceptions on peut citer la Ford Mustang Mach-E, avec seulement 340 ventes en un semestre, la BMW iX3 (250 ventes) ou encore la Honda e (115 ventes).

Hydrogène vert et transition énergétique en Amérique latine
Voir l’article :
Alors que les pays et les sociétés énergétiques du monde entier cherchent…

Essayer Le palmarès des ventes de voitures électriques en France au 1er semestre 2022 ?

Le top 15 des ventes de voitures électriques – 1er semestre 2022 – France Ceci pourrez vous intéresser : Hopium Machina Vision : La voiture à hydrogène au look révolutionnaire.

Pour aider les conducteurs de VE handicapés, Ford développe une borne de recharge.
A voir aussi :
L’entreprise de l’ovale bleu travaille sur une station de charge robotisée qui…