Publié le 19 juillet 2022 à 18h28 Source : istock

Publié le 19 juillet 2022 à 18h28.

Les appels à la sobriété énergétique se multiplient.Mais entre ceux lancés par le gouvernement ou des patrons d’Engie, EDF et TotalEnergies d’une part, et ceux des ONG ou des scientifiques du GIEC de l’autre, les motivations diffèrent.Fabrice Bonnifet, président du C3D, le Collège des directeurs du développement durable, nous livre son nouvel édito.

Les appels à la sobriété énergétique se multiplient. Lire aussi : Lutter contre la déforestation grâce à des smartphones recyclés.

Mais entre celles lancées par le gouvernement ou le patron d’Engie, EDF et TotalEnergies d’une part, et celles lancées par des ONG ou des scientifiques du GIEC d’autre part, les motivations diffèrent.

Fabrice Bonnifet, Président du C3D, le Collège des Directeurs du Développement Durable, sera notre nouvel éditeur.

Les appels à la sobriété se multiplient pour de bonnes et de moins bonnes raisons, car l’évidence porte souvent un cruel mensonge et la logique une triste contradiction. Commençons par les majors de l’énergie, qui nous appellent soudain à faire des économies d’énergie. Soyons clairs, ce n’est pas parce que nous produisons moins de CO2, mais parce qu’ils ne nous vendent pas du gaz et du pétrole qu’ils n’ont pas ! C’est une nuance importante, car n’oublions pas que tant que l’énergie est facturée en volumes sans réellement punir le CO2, il est également peu probable que les énergéticiens nous poussent à consommer moins qu’un crocodile qui apparaît spontanément dans un cuir !

En ce qui concerne les incantations de l’État sur le même sujet, les motivations sont principalement pour faire avancer les réactions sociales en automne, ce que l’on appelle les gilets de couleur. Il s’agit de nous faire prendre conscience que, parce qu’il n’y a pas assez d’énergie pour tout le monde, il est prudent de se lancer dans la réduction des besoins superflus afin de garantir au moins les besoins essentiels. De fait, les Français et les Européens dans leur ensemble n’ont pas attendu ce message de sagesse, le signal prix a déjà largement contribué au changement d’usage, mais c’est une chose d’acheter un peu d’énergie et une autre de ne plus pouvoir acheter du tout. , faute d’approvisionnement.

Tour d'horizon des toilettes
Sur le même sujet :
Tweets de @FutureMagFR

Sûr que le jour ou les robinets du gaz et du pétrole Russe vont se rouvrir, les appels à la sobriété vont s’envoler instantanément dans le nuage des cendres des incendies de nos forêts

Les derniers à appeler à la sobriété sont les ONG environnementales et les scientifiques du GIEC. La différence avec eux, c’est qu’ils sont 50 ans et non 15 jours sur ce registre, avec une efficacité dans le message proche du néant. Pour eux, le problème n’est pas la disponibilité de l’énergie, mais la concentration non croissante des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Ceci pourrez vous intéresser : Le match sportif du siècle. Ils sont très naïfs sur ces précautions à polluer en rond, comme si la peur de la fin d’un climat stable empêcherait une vache de voler. Métaphore simpliste pour illustrer à la fois les externalités négatives de l’élevage de viande et du tourisme de masse.

Bien sûr, les sources d’émissions de CO2 touchent en réalité tous les secteurs d’activité, car on sait que CO2 = énergie = carburant pour les machines qui soutiennent autant l’économie du trou que celle de l’essentiel. Bien sûr, le jour où les grues russes à gaz et à pétrole rouvriront, l’appel à la sobriété volera droit dans le nuage de cendres des incendies de nos forêts, qui ont toutes complètement brûlé au rythme du réchauffement climatique bien avant la fin de la décennie en cours. . Et pitié pour notre avenir déjà condamné par tant d’inconséquence et d’irresponsabilité, nous ne voulons pas que la sobriété soit choisie, les dérèglements climatiques qui s’aggravent vont bientôt nous obliger à maintenir la sobriété !

Objets connectés pour plantes en difficultés
A voir aussi :
Luminosité, température, taux d’engrais et humidité : pour entretenir ses plantes, il…

ToutTF1 Info

Les plus lus Dernière minuteTendance