Pour éviter de payer de lourds travaux, de nombreux propriétaires mettent en vente leur bien immobilier avant que les nouvelles règles entrent en vigueur pour lutter contre les logements mal isolés. Comme eux, avez-vous intérêt à vendre où à faire les travaux nécessaires pour améliorer la performance énergétique de votre bien épinglé par le diagnostic de performance énergétique (DPE). MoneyVox vous aide à y voir plus clair.

Nouveau DPE assorti d’amendes pour la vente ou la location dès 2025, futur audit énergétique à la rentrée, les propriétaires – propriétaires ou non – de logements font face à une question existentielle : faut-il rénover un bien mal noté avant de s’en débarrasser ou de le vendre le plus tôt possible avant que la consommation d’énergie ne la dévalorise trop ? « La meilleure solution est de vendre ma maison », a déclaré Christine à MoneyVox. Cependant, aucune réponse n’est évidente. A voir aussi : Le Canal d’Anderlecht, nouvel Eldorado des promoteurs immobiliers : plus de 12 000 nouveaux habitants…. « La situation géographique du bien joue un rôle majeur dans la valeur quelle que soit la consommation, notamment dans les grandes villes, explique Barbara Castillo Rico, responsable des études financières pour SeLoger et Meilleurs Agents. Au cas par cas cela reste la base car la rénovation demande de l’argent et le temps. « 

La cohabitation entre seniors et étudiants, une solution originale et solidaire pour lutter contre le mal logement dans la Nièvre
A voir aussi :
Les conversations en août sont souvent plus préoccupantes que vous ne le…

Mon logement souffre-t-il d’une mauvaise note énergétique ?

L’effet sur le patrimoine d’un classement énergétique-sil est inévitable, avant même que les logements les plus énergivores, classés E, F et G, ne soient progressivement interdits à la location. La société Bien d’ici, qui met en relation propriétaires et acquéreurs ou locataires, évalue la décote moyenne de 30% entre le bien A et le bien F dans le diagnostic de performance énergétique en France. Lire aussi : « On paye la vue » : dans le futur port de plaisance de Cormeilles-en-Parisis, il y a déjà une ruée vers les appartements. Seule l’Ile-de-France se démarque avec un écart réduit à 14% même si peu d’hébergements atteignent la note maximale. Philippe de Ligniville, directeur de la communication corporate, note également « un afflux de biens multiplié par deux ou trois selon les régions car les travaux sont vécus comme une contrainte, donc un bien sur trois passe de la location à la vente ».

Une analyse partagée par les experts de SeLoger et Meilleurs Agents pour qui la vente de biens énergivores, qui représentent entre 6 et 8 millions de logements dans le parc immobilier, s’est accélérée en France, avec des pertes financières. « Tous biens confondus, nos études montrent qu’à caractéristiques similaires (âge, surface, etc.), un bien mal classé en DPE verra le prix de vente baisser de 6,7 % par rapport à un meilleur étudiant (C, Surdoué). Un appartement classé F ou G par DPE se vend en moyenne 13% de moins que s’il est noté A ou B. Quant à la remise dont bénéficie une maison énergivore, elle atteint jusqu’à 17% ! », explique MoneyVox Barbara Castillo Rico. .

Pire, ces biens se vendent moins vite, ce qui laisse aux acheteurs une marge de négociation très élevée. Selon l’Observatoire des Morales de l’Immobilier SeLoger de février 2022, 92% des porteurs d’un projet d’achat immobilier indiquent qu’ils n’hésiteront pas à activer le levier DPE pour tenter de faire baisser le prix du bien qu’ils souhaitent acquérir.

DPE, diagnostic, audit énergétique : des astuces pour payer moins cher ces documents obligatoires

Saint-Trojan-les-Bains : l'association des Résistons ! veut interpeller les habitants sur l'avenir de leur ville
Lire aussi :
Des sentiments partagés par Lucie Geffray Pinter, 36 ans, arrivée sur l’île…

De fortes disparités géographiques et des plus-values

Seul Paris fait exception à la règle des prix moyens qui ne subissent pas les effets d’une mauvaise cote énergétique. Selon l’enquête SeLoger et Meilleurs Agents, un terme thermique se vend même en moyenne 1,1% de plus qu’un bien noté C, D ou E. Mais dans les grandes villes, un appartement classé F ou G se vend en moyenne 2,1% moins cher que s’il était classés C, D ou E. C’est à Nice que la décote (- 8,1 %) est la plus importante sur les appartements. En périphérie des grandes villes, la décote est élevée car le marché immobilier est moins tendu et l’offre plus large (10,3 %), mais la plus-value dont peuvent bénéficier les biens classés A, B, C, D et E est proche. 18,5 % en zone rurale et plus de 10 % en zone métropolitaine. C’est ce que SeLoger et Meilleursagents appellent la valeur verte.

A Montpellier, un appartement noté A ou B se vend en moyenne 16,2% plus cher qu’un bien classé C, D et E. Mais la capitale de l’Hérault n’est pas la seule : Marseille (+14,2%), Toulouse (+13%) , Strasbourg (+11,1%), Rennes (+10,3%), Lyon (+6,6%), Nantes (+6,1%), Nice (+5,6%) et Bordeaux (+3,8%).

Combien coûtent les travaux ?

Les experts estiment qu’une rénovation complète coûte entre 400 et 600 euros par mois pour passer d’un G-mark à B ou C. Le passage d’un niveau à un autre coûte en moyenne autour de 15.000 euros, selon Pap.fr et nécessite de lourds travaux. comme l’isolation complète des murs. Là encore, au cas par cas, la norme dépend de votre situation et de vos moyens, mais la mentalité change.

Si le prix dépend de la localisation du bien, de l’artisan, des caractéristiques du logement, MoneyVox a réussi à établir des prix moyens TTC avec plusieurs acteurs du marché en fonction des travaux réalisés pour vous permettre d’évaluer votre budget dont il aura besoin pour ajouter de la main d’oeuvre :

Vos projets au meilleur prix grâce à notre comparatif de crédits à la consommation

Comment financer une rénovation énergétique ?

Dans l’ensemble, la facture semble conséquente, mais il existe une prise en charge de ce travail en fonction de vos revenus. Le dispositif MaPrimeRenov, qui aide les propriétaires ou copropriétaires à réaliser des travaux d’économie d’énergie dans leur logement, a réparti les ménages en quatre catégories, selon leurs revenus, et leur attribue un montant par couleur (bleu, jaune, rose, carré). Le prix s’élève de quelques centaines à plusieurs dizaines de milliers d’euros selon les cas. En 2021, la prime moyenne était de 4 000 euros selon le ministère de la Transition écologique.

Nouveau venu, MaPrimeRénov’ Sérénité, représente 35 % de la charge de travail totale pour les ménages modestes, et jusqu’à 50 % pour les ménages très modestes, dans la limite de 30 000 euros maximum. La rénovation globale permettra de réaliser un gain énergétique d’au moins 35%. Enfin, à partir du 1er juillet 2022, si vous avez bénéficié de MaPrimeRénov’ vous pourrez financer la suite des travaux grâce à un éco-PTZ de 30 000 euros maximum.

« Face aux restrictions qui viennent, il faut faire les travaux avant de ne plus pouvoir louer ni vendre », a déclaré Nicolas Moulin, fondateur de PrimesEnergie.fr et membre du comité de pilotage de MaPrimeRenov au ministère de la Transition écologique. Pour une aide maximale, il est important de penser la rénovation dans son ensemble. Par exemple, changer uniquement les fenêtres ne permet qu’un gain d’énergie limité et ne suffira pas toujours à gravir la hiérarchie des DPE. Idem, changer le chauffage sans isoler n’a que peu d’intérêt. »

Son entreprise suit les clients dans leur rénovation et s’engage sur les avantages qui sont finalement obtenus en reliant l’assistance et le travail. Son dernier conseil : Fixez-vous des objectifs et établissez des priorités… au cas par cas.

Prêt travaux : comparatif des tarifs et meilleures offres

Vous pouvez bénéficier de l’aide de l’Anah si vos ressources sont sous un toit national. Le taux d’aide d’Anah peut varier selon que vous disposez ou non de ressources « modestes ». ou « très modeste ».

Comment faire pour avoir la prime Renov 2022 ?

Postuler à Ma Prime Rénov’ : la démarche et les étapes à suivre

  • Vérifiez votre qualification
  • Définissez votre horaire de travail.
  • Contactez un agent comme Hellio.
  • Demandez de l’aide en ligne.
  • Réaliser les travaux et compléter le dossier.

Quelle est l’aide de l’État pour 2022 ? & # xd83e; & # xdd14; Le chèque énergie pour 2022 est limité à 100 €, – Fin 2021 cependant, un chèque énergie supplémentaire sera envoyé aux ménages en situation de précarité énergétique. Le montant sera le même pour tout le monde : 100 €. Les destinataires français le recevront dans la boîte aux lettres courant décembre.

Quelle prime Renov pour 2022 ?

Dans le cadre du plan de résistance, pour inciter les ménages à réaliser des travaux de rénovation énergétique, le gouvernement a décidé d’augmenter la valeur de My Prime Rénov’ de 1000 euros, pour certains travaux bien précis, le 15 avril 2022, et ce, indépendamment de revenu du ménage.

Comment sont calculés les aides de l’ANAH ?

Pour les foyers aux ressources très modestes, l’aide à l’agilité d’Habiter Mieux représente 50% du total des travaux HT, avec un maximum de 10 000 euros. Pour les ménages modestes, le montant de l’aide est de 35 % du montant total des travaux hors taxes, avec un plafond de 7 000 euros.

Quelle aide peut-on combiner avec Anah 2022 ? Cumul des aides Le cumul est possible avec d’autres aides telles que le chèque énergie, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et un taux réduit de TVA de 5,5 %. A noter : A partir du 1er juillet 2022, vous pourrez cumuler Monexpert Energy Bonus avec MaPrimeRénov’.

Quel pourcentage aide Anah ?

(1) Prise en charge forfaitaire de l’Anah jusqu’à 573 euros en secteur diffus. (2) Prise en charge forfaitaire de l’Anah jusqu’à 153 euros. (3) Une aide peut exceptionnellement être accordée, dans certaines situations, aux travailleurs indépendants disposant de ressources modestes.

Comment fonctionne les aides de l’ANAH ?

Le soutien vise à réduire les factures énergétiques des ménages et les émissions de gaz à effet de serre des habitations. Elle finance le travail des artisans reconnus garants de l’environnement (RGE). Plus le travail permet d’atteindre la consommation d’énergie, plus l’aide est importante.

Quelle sont les aide cumulable avec Anah 2021 ?

MaPrimeRénov’ et MaPrimeRénov Sérénité sont cumulables avec les CEE (certificats d’économies d’énergie), les chèques énergie et les taux réduits de TVA. L’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) peut également financer le montant qui reste à payer.

Quelles sont les aides sans conditions de ressources ?

Le RSA permet aux personnes sans ressources de disposer d’un revenu minimum. De plus, 30% des allocataires potentiels de la CMU-C ne sollicitent pas cette aide, selon le rapport d’activité 2016.

Quelles sont les aides pour les personnes sans trop de ressources ? Vous pouvez demander le revenu de solidarité active Si vous avez peu ou pas de ressources, un revenu de solidarité active (RSA) peut vous être attribué. Ce revenu de solidarité est financé par l’Etat.

Quelles sont les aides de l’État pour 2022 gouv ?

Par arrêté du 7 avril 2022, le gouvernement a décidé, pour tous les dossiers déposés entre le 15 avril et le 31 décembre 2022, de majorer MaPrimeRénov de 1 000 euros pour tout changement de système de chauffage vers un système renouvelable, qui permet de remplacer un système gaz ou fioul Chaudière.

Comment savoir les aides que je peux avoir ?

Mes-aides.gouv.fr est un simulateur en ligne qui permet à chacun de connaître rapidement ses droits aux prestations et aides sociales nationales ou locales. Une brève description de sa situation permet d’estimer ses droits, notamment en cas de changement professionnel ou personnel.