La Commission européenne a publié cette semaine ses lignes directrices à l’intention des éducateurs sur la promotion des compétences numériques et la lutte contre la désinformation utilisée dans les écoles primaires et secondaires de l’UE.

Les lignes directrices fournissent aux enseignants le contexte, les meilleures pratiques et les ressources pour enseigner aux jeunes comment penser de manière critique, évaluer et reconnaître la désinformation. Celles-ci ont été élaborées par un groupe d’experts de la science et de l’éducation, de la société civile et des médias réunis par la Commission l’année dernière.

« Huit Européens sur dix estiment que l’existence de fake news est un problème dans leur pays et pour la démocratie en général. Pourtant, seuls 53 % des jeunes de 15 ans dans l’UE ont déclaré qu’on leur avait dit comment savoir si l’information était subjective ou biaisée », a déclaré la commissaire à la Culture, à l’Éducation et à la Jeunesse, Mariya Gabriel, lors de la présentation des lignes directrices, mardi 11 octobre.

« Nous savons que ce n’est pas un phénomène nouveau. C’est un problème complexe, diviseur et même dommageable, et pour être honnête, il ne va pas disparaître », a-t-elle ajouté. Les compétences doivent être équipées afin de transmettre la compétence numérique et d’informer sur la désinformation. »

Lancée dans le cadre d’une stratégie plus large visant à améliorer l’éducation numérique et à intensifier les efforts de lutte contre la désinformation, les lignes directrices font partie du plan d’action pour l’éducation numérique de l’exécutif européen, adopté en 2020.

Près d’un an après sa création, le Groupe d’experts sur la désinformation et la littératie numérique a publié sa boîte à outils, couvrant trois domaines clés : évaluer et renforcer la littératie numérique et lutter contre la désinformation.

Fournissant des conseils et des définitions aux éducateurs, ainsi que des plans concrets d’enseignement, les lignes directrices couvrent des domaines tels que la distinction entre les faits et les opinions, la compréhension du contexte, ainsi que les composantes économiques, la désinformation émotionnelle et les approches de vérification des faits.

La boîte à outils est également accompagnée d’un rapport qui examine plus en détail le rôle de l’éducation dans la lutte contre la désinformation et les réponses politiques possibles aux niveaux européen et national.

Mme Gabriel a annoncé mardi que cet axe formation sera également intégré au programme Erasmus+ 2023, avec des projets examinant les méthodes d’enseignement et des programmes d’études visant le même objectif.

Plan d’action pour l’éducation numérique

La boîte à outils fait partie du plan d’action pour l’éducation numérique de la Commission, qui expire en 2027. Lire aussi : La Maison de la culture et de l’innovation numérique se dévoile. Ce plan définit une vision pour une éducation inclusive et de qualité et aide les États membres à s’assurer que leurs systèmes scolaires sont prêts pour le numérique.

Les compétences numériques dans leur ensemble ont également fait l’objet d’une attention croissante de la part de la Commission, car elles sont au cœur des objectifs de l’exécutif européen pour la décennie numérique, qui visent à faire en sorte que 80 % de la population de l’UE aient des compétences numériques de base d’ici 2030.

Il s’agit d’éviter que la fracture numérique ne se creuse dans les zones défavorisées où le système éducatif est moins bien équipé pour relever les défis posés par les nouvelles technologies.

Les lignes directrices font également partie de la stratégie plus large de Bruxelles pour lutter contre la désinformation.

Plus tôt cette année, la Commission a publié son code de bonnes pratiques actualisé sur la désinformation, un ensemble d’actions volontaires pour résoudre le problème que les organisations peuvent signer pour montrer leur engagement.

Cet outil, qui vise à devenir un outil de corégulation pour les principales plateformes en ligne dans le cadre de la loi sur les services numériques (DSA) récemment adoptée, couvre des domaines tels que la publicité, la manipulation de contenu, la transparence et la vérification des faits.

La liste des signataires, qui comprenait principalement de grandes plateformes dans la première version, a été élargie au cours du processus de mise à jour pour inclure des acteurs tels que les coursiers, les annonceurs, les instituts de recherche et les organisations de la société civile.

Pont-à-Mousson. L’offre médiathèque, une alternative low-cost à Netflix ou Amazon
Voir l’article :
Après une importante rénovation, la médiathèque de Pont-à-Mousson a rouvert le 22…

Quelle est la différence entre le Conseil européen et le Conseil de l’Union européenne ?

Le Conseil de l’Europe est une organisation distincte de l’Union européenne. Leurs missions, leurs projets et leur façon de travailler ne sont pas les mêmes. A voir aussi : Amazon apporte l’art au cœur de la maison avec ses outils liés à Alexa. Le Conseil de l’Europe ne doit pas être confondu avec : le Conseil européen, qui est une institution de l’UE.

Quelles sont les 3 institutions européennes les plus importantes ? le Parlement européen (Bruxelles/Strasbourg/Luxembourg) le Conseil européen (Bruxelles) le Conseil de l’Union européenne (Bruxelles/Luxembourg)

Est-ce que le Conseil de l’Europe fait partie de l’Union européenne ?

Le Conseil de l’Europe ne fait pas partie de l’Union européenne.

Quel est le rôle du Conseil européen ?

Le Conseil européen est chargé de nommer le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. La décision sur le candidat proposé est prise à la majorité qualifiée.

Ceci pourrez vous intéresser :
« Liens artificiels », par Nathan Devers : l’illusion numérique © Patrick Fouque/Paris Gamele…

Comment citer un règlement UE ?

Article du contrat Le numéro de l’article doit toujours être suivi de la spécification du contrat. Les lettres « UE », « CE » ou « TFUE » sont séparées du numéro par un espace insécable. Le paragraphe cité est entouré de virgules.

Comment citer une résolution du Parlement européen ? S’il existe plusieurs traités, ils doivent être cités sur des lignes distinctes et dans l’ordre suivant : traité sur l’Union européenne, traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, traité instituant la Communauté européenne de l’énergie atomique.

Comment citer un règlement européen ?

Les noms des institutions sont toujours donnés sous forme abrégée : Commission, Conseil, Parlement. Si vous citez un jugement notoire auquel il est communément fait référence par un autre nom que celui résultant des règles ci-dessus, il est indiqué comme dans l’exemple suivant : CJCE 20 févr.

Comment citer la Commission européenne ?

Commission européenne (2003), Communication de la Commission au Conseil, au Parlement européen et au Comité économique et social européen : « Gouvernance et développement », COM(2003)615 final, 20 octobre 2003, Bruxelles.

Pourquoi l’UE a refusé l’Ukraine ?

Finalement, le 21 novembre 2013, sous la pression de la Russie, l’Ukraine décide de rejeter l’accord avec l’Union européenne et de « reprendre un dialogue actif avec Moscou ».

Pourquoi l’OTAN veut-elle l’Ukraine ? Pour assurer la stabilité de la zone euro-atlantique, il est essentiel que l’Ukraine soit forte et indépendante. Les relations avec ce pays, établies au début des années 1990, sont devenues l’un des partenariats les plus importants de l’OTAN.

Est-ce que Lukraine fait partie de lunion européenne ?

Lors de sa visite à Kyiv le 8 avril 2022, la présidente de la Commission européenne a adressé un message clair au peuple ukrainien : « L’Ukraine fait partie de la famille européenne ».