Allego vient d’annoncer une augmentation des tarifs des recharges sur ses bornes à partir du 7 octobre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est important. Cela intervient en même temps que l’annonce du gouvernement d’augmenter de 15% le prix de l’électricité pour les particuliers. Est-il encore économiquement intéressant de rouler en voiture électrique ?

Depuis quelques mois, tout a augmenté. Le prix du carburant, bien sûr, mais pas seulement. De fait, l’électricité a aussi tendance à monter en flèche, alors que le MWh atteint 1 000 euros en France sur le marché de gros contre seulement 85 euros en 2021. Une augmentation considérable, qui touche bien sûr indirectement les ménages, et ce, malgré la mise en place du  » bouclier tarifaire ». par le gouvernement. De leur côté, les utilisateurs de voitures électriques devront également faire face à cette augmentation.

Un tarif multiplié par deux

Cependant malgré le bruit des couloirs, remplir la batterie de votre véhicule ne vous coûtera pas plus cher que remplir un modèle thermique. Ceci pourrez vous intéresser : NamX de France veut révolutionner les voitures à hydrogène avec des réservoirs amovibles. Eh bien, cela pourrait changer rapidement.

En effet, les entreprises sont également victimes de la hausse du prix de l’électricité et doivent donc s’adapter pour ne pas perdre trop d’argent. Cela se traduira par une augmentation du prix de la recharge aux bornes. Ce sera notamment le cas pour Allego, comme l’entreprise le précise justement dans un communiqué. Dès le 7 octobre, il va augmenter ses prix et cela pourrait faire beaucoup de mal aux utilisateurs.

En effet, dès le mois prochain il faudra comptabiliser pas moins de 60 centimes le kWh dans les bornes de 22 kW en courant alternatif, contre 50 centimes jusqu’à présent. Les utilisateurs de bornes à courant continu rapides de 50 kW devront débourser pas moins de 88 centimes par kWh, au lieu des 69 centimes jusqu’alors. Enfin, le prix du kWh passera de 79 à 98 centimes pour les terminaux qui dépassent 50 kW. Cela représente une augmentation pouvant aller jusqu’à 20 %, ce qui ne devrait pas être facile à digérer pour les clients.

Allego avait déjà augmenté ses prix le 1er septembre. Auparavant, le kWh dans les bornes rapides était facturé 55 centimes, soit un tarif qui a quasiment doublé en quelques semaines ! Si on prend l’exemple de la Tesla Model 3 Propulsion qui consomme 18 kWh sur route pour parcourir 100 km, cela nous donne un coût de 17,6 euros, bien supérieur aux voitures thermiques. Il faudrait que le prix de l’essence soit supérieur à 2,5 euros le litre pour obtenir un coût équivalent.

Voir l’article :
D’ici 2025, l’ambitieuse start-up française Hopium a l’intention de produire ses premières…

Des augmentations de plus en plus courantes

Dans son communiqué, l’entreprise explique qu' »en raison de l’augmentation continue des prix de l’électricité dans toute l’Europe, nous sommes contraints de modifier plus fréquemment nos tarifs de recharge ». Et malheureusement, les clients n’auront d’autre choix que de s’adapter. A voir aussi : Ventes de voitures électriques : débuts fracassants de Renault Mégane E-Tech en juillet 2022. En effet, tous les opérateurs sont dans le même panier et personne n’échappe à des tarifs exorbitants.

En mars dernier, Tesla a également augmenté les prix de ses Superchargeurs, passant de 40 centimes à 46 centimes le kWh. Une augmentation qui faisait suite à une augmentation en 2021, qui faisait alors passer le kWh de 0,37 à 0,40 centimes. Désormais, parcourir 100 km sur autoroute en voiture électrique coûte entre 8 et 20 euros selon les voitures et les opérateurs de recharge, puisque les prix oscillent entre 0,46 et 0,98 euros le kWh.

Ainsi, faire le plein sur l’autoroute peut être plus cher qu’un plein d’essence, compte tenu de la récente remise à la pompe. Mais les propriétaires de voitures électriques peuvent souscrire des abonnements qui leur permettent de bénéficier de tarifs préférentiels et, surtout, de recharger à domicile, où le prix est parfois jusqu’à cinq fois moins cher.

Voiture à hydrogène : le bonus passe en prolongation
Voir l’article :
Initialement prévue pour être réduite à partir du 1er juillet 2022, la…

15 % de hausse pour les particuliers

Ainsi, si le prix de l’électricité augmente partout en Europe, la hausse devrait rester relativement contenue en France. En effet, comme l’a confirmé la Première ministre Elisabeth Borne lors d’une conférence de presse tenue hier, l’électricité, mais aussi le gaz, vont augmenter de 15% à partir de février 2023. Une augmentation certes élevée, mais qui aurait dû avoisiner les 120% sans le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement. Le kWh devrait alors passer de 0,1740 à 0,2 centimes, bien que cela n’ait pas encore été confirmé officiellement dans le détail. Veuillez noter que le soutien de l’État ne sera pas reflété dans les tarifs de 2024.

Si l’on prend l’exemple de la Telsa Model 3 Propulsion et sa consommation en cycle mixte WLTP de 14,9 kWh/100 km, cela nous donne un coût de 3 euros aux 100 km, bien plus abordable que le thermique. Mais pour les bornes de recharge publiques, qui ne sont pas soumises aux tarifs réglementés de l’énergie, se pose la question de la mise en place d’un système similaire à la remise à la pompe. Cependant, ce dernier sera prévu à partir de novembre, avec seulement 10 centimes de réduction.

Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application pour Android et iOS. Vous pouvez lire nos articles, archives et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Votre batterie finira par se vider complètement, même si vous ne parcourez pas de kilomètres. Et une batterie déchargée endommage votre voiture. Il est donc temps d’agir ! Dans la mesure du possible, il est préférable de laisser la voiture connectée à une borne de recharge.

Quand la fin des voitures electriques ?

En 2035, seuls les véhicules qui n’émettent pas de CO2 à l’usage pourront entrer en circulation : ce sont principalement des véhicules 100 % électriques, mais aussi à hydrogène.

Quelle voiture électrique en 2024 ?

Quelle voiture ne pourra plus rouler en 2025 ?

Seuls les véhicules diesel et assimilés dont la première immatriculation se situe entre le 1er juillet 1997 et le 31 décembre 2000 inclus sont concernés par la vignette CRIT’air 5. « D’ici 2025 ces véhicules auront presque 30 ans, le volume doit être réduit. »

Quelle voiture ne pourra plus rouler en 2035 ?

Le Parlement européen a voté la fin du moteur thermique en 2035. Cela signifie que la vente de véhicules neufs essence, diesel ou encore hybrides et hybrides rechargeables ne sera plus autorisée sur le sol européen à cette date.

Quel est le prix pour recharger une batterie ?

Comptez environ 0,15 €/kWh aux heures de pointe ; soit environ 7,50 € pour le plein d’un véhicule d’une capacité de charge moyenne de 50 kWh.

Comment recharger une batterie de voiture déchargée ? Lorsque la batterie est complètement déchargée, la meilleure option consiste à utiliser un démarreur ou un chargeur de batterie, avant ou immédiatement après le démarrage du moteur. Cet appareil est conçu pour charger complètement en toute sécurité une batterie déchargée.

Quel est le coût d’une recharge ?

Consommation électrique aux 100 kmPrix ​​aux 100 km en heures de pointePrix ​​aux 100 km en heures creuses
12kWh/100km2,22 € / 100 km1,34 € / 100 km
20kWh/100km3,70 € / 1002,24 € / 100 km

Est-ce gratuit de recharger une voiture électrique ?

En général, la recharge est gratuite mais il peut être nécessaire de se rendre à l’accueil du magasin pour obtenir un identifiant ou un code d’accès. Les centres commerciaux font le pari que les utilisateurs de voitures électriques achèteront pendant le temps de recharge.

Puis-je recharger ma voiture au travail ?

Contrairement aux habitants d’un immeuble, les salariés d’une entreprise n’ont pas droit à la prise de courant qui leur permet de recharger leur véhicule électrique sur leur lieu de travail.

Quelles sont les obligations des entreprises pour la recharge des véhicules électriques ? La loi prévoit que les entreprises doivent doter leur parking « d’un circuit électrique spécialisé permettant la recharge des véhicules électriques ou hybrides rechargeables »(1) (3).

Comment recharger sa voiture sans garage ?

Heureusement, il existe des alternatives dans de nombreuses communes, comme les bornes déployées par les réseaux, les entreprises et les collectivités. Il est également possible de recharger sur votre lieu de travail. Si vous ne l’avez pas déjà fait, n’hésitez pas à proposer l’installation d’une ou plusieurs bornes à votre employeur.

Est-ce encore intéressant d’acheter une voiture diesel ?

En fait, oui. Dans la mesure où ces véhicules offrent une consommation de carburant bien plus avantageuse que les véhicules à essence. Vous économiserez en moyenne, à puissance équivalente, environ 2 litres de carburant aux 100 km, soit environ 3 euros au prix actuel du carburant.

Vaut-il la peine d’acheter un diesel en 2022? S’il ne sent plus la sainteté et que le diesel ne verra probablement pas la prochaine décennie, il est toujours économe en carburant aujourd’hui et peut toujours être votre choix si vous envisagez d’acheter une voiture en 2022.

Est-il raisonnable d’acheter un diesel en 2021 ?

Avec les multiples restrictions de circulation qui seront imposées aux véhicules diesel en plus des interdictions de circulation dans les zones à faibles émissions, ZFE, il semble peu intéressant d’acheter une voiture diesel en 2021.

Quelle année les diesel sera interdit ?

En juin 2022, le Parlement européen a voté l’interdiction des voitures thermiques, y compris le diesel et l’essence, d’ici 2035. Il ne s’agit pas vraiment d’une interdiction totale des voitures thermiques. A partir de 2035 la vente de ces véhicules sera interdite.

Est-il raisonnable d’acheter un diesel ?

En gros, si vous achetez une voiture diesel en 2022, vous serez minoritaire. Ce qui n’est pas un problème en soi, sauf que la revente sera aussi de plus en plus difficile. L’achat d’un diesel neuf reste donc valable pour les conducteurs très corpulents, qui comptent garder longtemps leur voiture.