Les voitures électriques sans permis ont le vent en poupe ! Avec près de 10% de ventes en plus par an, ils se multiplient en milieu urbain pour répondre aux besoins des conducteurs qui n’ont pas encore ou plus le permis B ou encore des jeunes à partir de 14 ans qui commencent à conduire essayer de conduire un auto. . Mais qui dit voiture électrique dit besoin d’une solution de recharge. Comment recharger ce genre de mini voiture ? Quelles sont les solutions ? À quel prix ? Contournons la question dans ce fichier.

Voiture électrique sans permis : qui est-elle ?

Voiture électrique sans permis : qui est-elle ?

La voiture électrique sans permis est une petite biplace de très petite taille avec ses 350 kg à 425 kg. On peut la conduire dès 14 ans, mais il ne faut pas s’imaginer au volant comme un pilote de rallye, car elle ne doit pas dépasser la vitesse de 45 km/h. Voir l’article : Alimenter sa voiture en hydrogène, un futur danger pour la planète ?. Équipé d’un moteur électrique d’une puissance maximale de 4 kW et destiné exclusivement à la conduite en milieu urbain, il peut emporter une charge jusqu’à 200 kg et dispose d’une autonomie qui varie entre 80 km et 120 km selon le modèle le plus. Enfin, il faut préciser que lorsque l’on parle d’une voiture « sans permis de conduire », il s’agit d’un véhicule qui peut être conduit sans permis de conduire B, mais un permis de conduire AM ou un BSR (certificat routier) est obligatoire. &#xD ;

Voiture électrique sans permis, des atouts indéniables, mais aussi des contraintes !

Les voitures électriques sans permis sont des véhicules intéressants dans la mesure où elles permettent à toute personne qui n’a pas encore de permis B ou qui l’a temporairement perdu de conduire une voiture. De nos jours, l’obtention de ce précieux sésame devient de plus en plus difficile en raison du coût relativement élevé, des longs délais d’attente et de la complexité des tests à valider. Lire aussi : A Douai, Renault protège la voiture électrique de fabrication française. Il semble donc être une solution d’attente intéressante.

La voiture électrique sans permis est accessible aux jeunes à partir de 14 ans, à condition qu’ils soient titulaires d’un permis de conduire (AM ou BSR) leur permettant de rendre la conduite automobile plus facile, plus progressive et plus sûre. Ses déplacements sont également plus sûrs qu’avec un deux-roues, ce qui ne peut être rassuré sans parents inquiets !

En raison de sa petite taille, la voiture électrique peut être garée presque n’importe où et sans trop de difficulté sans permis de conduire. Il convient également de noter qu’il s’agit d’une voiture respectueuse de l’environnement car elle ne pollue pas les polluants lors de son utilisation et ne libère aucune substance nocive dans l’atmosphère pendant la conduite.

En revanche, il n’est pas encore reconnu que les voitures électriques sans permis ont certaines limites. Leur faible vitesse ne permet pas une conduite extra-urbaine et le nombre de places est particulièrement limité. De plus, même s’ils sont plus sûrs que les deux-roues, ils sont tout de même plus sensibles aux chocs que les véhicules classiques.

Voiture électrique sans permis, un marché en progression

Chaque année, le nombre de ventes de voitures électriques non immatriculées augmente d’environ 10 %, incitant les constructeurs à s’intéresser de plus en plus à cette industrie jusqu’alors délaissée. Les modèles de qualité fleurissent partout. Les faits saillants incluent :&#xD ;

Sur le même sujet :
La Première ministre Elisabeth Borne a indiqué ce mardi 15 juillet que…

Voiture électrique sans permis : quelle borne de recharge ?

La faible puissance des voitures électriques sans permis permet une recharge facile et sans contrainte. Les conducteurs de ces mini voitures disposent de plusieurs solutions pour les recharger.

La recharge de la voiture électrique sans permis par la prise domestique standard

Une prise domestique classique fournit 2,3 kW et 10 A. Cette solution, bien que peu sûre et déconseillée pour les véhicules électriques classiques ou hybrides rechargeables, convient à la plupart des voitures électriques sans immatriculation.

Cependant, soyez conscient du risque de surchauffe du circuit électrique domestique, surtout si d’autres appareils électriques de la maison fonctionnent en même temps.

La recharge de la voiture électrique sans permis par la prise renforcée

La prise renforcée est plus sûre que la prise domestique standard et délivre une puissance supérieure puisqu’elle atteint 3,2 kW et 14 A. Idéal pour les voitures électriques sans permis car, compte tenu de sa faible puissance, il permet une recharge relativement rapide compte tenu de son autonomie limitée. Cette efficacité est couplée à sa capacité à identifier le câble branché, améliorant ainsi la conductivité de l’énergie distribuée.

La recharge de la voiture électrique sans permis par la borne de recharge

Afin de maximiser la capacité de recharge des voitures électriques sans permis de conduire, la borne de recharge ou boîtier mural reste aujourd’hui encore la solution la plus efficace. La borne de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables est encore plus sûre et plus pratique à utiliser, notamment grâce aux options d’équipement et à la vitesse élevée.

Il existe plusieurs modèles qui se rejoignent en niveaux de puissance, à savoir 3,7 kW, 7,4 kW, 11 kW, 22 kW et plus. Cependant, pour recharger une voiture électrique sans permis, une borne de recharge de 3,7 kW est largement suffisante. Ne dépensez pas d’argent pour installer un boîtier mural plus puissant si la capacité de charge de la voiture électrique est limitée sans permis de conduire. Les performances de la borne de recharge seraient limitées.

Biocarburant : un record mondial d'autonomie pour une voiture à hydrogène
Lire aussi :
Quel est le carburant du futur ? Le GPL, ou Gaz de…

Borne de recharge pour voiture électrique sans permis : quel coût ?

Si vous souhaitez vous contenter d’une simple prise domestique pour recharger votre voiture électrique sans permis de conduire, vous n’avez pas à vous attendre à des frais. Cependant, si votre abonnement est jugé trop bas, vous devrez peut-être effectuer une mise à niveau, ce qui entraînera un petit coût supplémentaire.

Pour recharger une voiture électrique sans permis avec une prise renforcée, il faut compter entre 150 euros et 300 euros pour l’achat de l’équipement, selon le modèle choisi, et rajouter les frais d’installation. L’installation d’une prise renforcée doit être confiée à un électricien certifié IRVE (Electric Vehicle Charging Infrastructure). Bien que la loi ne l’impose pas pour toute solution de recharge d’une puissance inférieure à 3,7 kW, elle est tout de même fortement recommandée pour éviter les risques de danger. De plus, certains assureurs refusent de couvrir les dommages si l’installation n’est pas confiée à un professionnel certifié IRVE et certains fabricants de prises renforcées refusent d’appliquer les conditions prévues par la garantie en cas de dommage.

Enfin, l’installation d’une borne de recharge a un budget plus élevé, allant de 800 euros à 2 000 euros, équipement et installation compris. Compte tenu de la faible énergie nécessaire pour recharger une voiture électrique sans permis, une wallbox de 3,7 kW suffit, ce qui réduit les coûts. Cependant, les coûts peuvent varier selon la marque, le modèle, les caractéristiques et options choisies, la distance du compteur électrique, les restrictions d’installation et les tarifs facturés par l’installateur IRVE.

N’hésitez pas à demander plusieurs offres à différents professionnels pour faire le meilleur choix !

Comme pour un réservoir plein, vous pouvez payer avec votre carte bancaire. Les terminaux de paiement électronique présents sur les bornes permettent de payer avec certains opérateurs comme Total ou Ionity sans contact et même avec votre smartphone.

Comment recharger sa voiture sur une borne publique ?

Comment recharger sa voiture électrique sur une borne de recharge publique ?

  • Disposez-vous d’une carte de recharge ou d’un moyen de paiement permettant l’accès à la borne de recharge. …
  • Préparez une voiture et un câble compatible avec la borne de recharge. …
  • La borne de recharge doit être fonctionnelle et disponible.

Comment fonctionnent les bornes de recharge publiques ? Pour que la borne fonctionne, vous pouvez utiliser un badge acheté auprès d’un opérateur de mobilité. Ce badge déverrouille la porte de la station de charge et démarre la charge. Il existe aujourd’hui plusieurs dizaines de fournisseurs de mobilité, chacun avec ses propres tarifs, services et réseaux.

Comment se procurer une carte pour borne de recharge ?

Les cartes de recharge interopérables donnent accès à la plupart des bornes en France. Vous avez probablement reçu une de ces cartes lors de l’achat de votre véhicule. Sinon, vous pouvez en acheter un en ligne ou dans les stations-service d’autoroute.

Quelle vitesse AMI Citroën ?

Sa vitesse de pointe Comme pour tous les véhicules sans immatriculation, la vitesse de pointe est limitée à 45 km/h. Soyez donc prudent sur les routes à 70/80 km/h car elles ne vous sont pas interdites, mais vous serez beaucoup plus lent que les autres conducteurs.

Pourquoi ne pas essayer la Citroën Ami ? Ce véhicule me rappelle le Twizy. C’est aussi beaucoup plus bas que ce à quoi je m’attendais et la couleur est un peu fade aussi. Je pense que c’est commercialisé comme une voiture sans permis ou quelque chose comme ça, mais ça ressemble vraiment plus à une Renault Twizy.

Où Peut-on rouler avec la Citroën Ami ?

Une citadine La voiture AMI est destinée à la ville car elle ne dépasse pas 45 km/h. Il circule donc facilement sur les petites routes, mais il est hors de question de le rouler sur les voies rapides, les autoroutes ou les périphéries.

Quelle est la vitesse maximum d’une voiture sans permis ?

Le même article stipule que le poids à vide d’une voiture sans permis ne peut excéder 425 kg et que la puissance d’une voiturette ne peut excéder 45 km/h. En effet, la limite de vitesse associée à ces véhicules motorisés est de 45 km/h.

Comment se procurer une carte pour borne de recharge ?

Les cartes de recharge interopérables donnent accès à la plupart des bornes en France. Vous avez probablement reçu une de ces cartes lors de l’achat de votre véhicule. Sinon, vous pouvez en acheter un en ligne ou dans les stations-service d’autoroute.

Comment obtenir une carte de recharge électronique ? Le réseau Corri-Door permet notamment l’achat d’une carte d’accès en station service pour 20 euros incluant deux recharges de 30 minutes. Plus rarement, les réseaux exigent le dépôt d’une pièce d’identité pour obtenir un laissez-passer d’accès ou un prépaiement en magasin.

Quelle est la meilleure carte de recharge ?

carte de crédit. Cette carte de recharge fait partie des indispensables. Considéré comme l’un des meilleurs, plus de 100 000 utilisateurs l’utilisent déjà. Vous retrouverez donc ce système de recharge sur plus de 8 000 bornes.

Sources :