Les habitudes ont la vie dure : certains électromobilistes cherchent encore à « faire le plein » sur des bornes de recharge rapide. Cependant, il s’agit d’une idée contre-productive, qui peut créer des attentes inutiles pour les autres véhicules électriques, en particulier lors d’un décollage important.

Avec le départ en vacances, cet été 2022, et les premiers embouteillages aux bornes de recharge rapide, on se rend compte que de nombreux automobilistes n’ont pas encore compris comment optimiser leur recharge. Beaucoup cherchent à toujours recharger la batterie à 100 %, ou près de cette valeur. Cette méthode peut faire perdre du temps ou de l’argent (selon la tarification des bornes de recharge), en plus de créer une attente inutile à une borne de recharge pour les autres utilisateurs.

Les propriétaires de Tesla ont déjà pris l’habitude de ne facturer que le nécessaire pour continuer leur trajet, grandement aidés par l’horaire de leur voiture. Pour les autres, il y a certainement un manque de formation à la livraison de la voiture, doublé d’une peur des avaries. Cette attitude laisse cependant perplexes les autres utilisateurs de ces réseaux de recharge.

Un temps de charge parfois multiplié par deux

Un temps de charge parfois multiplié par deux

Dans certains cas, facturer à 100 % est légitime. Evitons tout malentendu : nous ne vous disons pas de ne pas le faire, ni que c’est mauvais pour votre batterie si vous le faites. A voir aussi : [L’instant tech] Comment ARM Engineering a fait parcourir 2 000 miles à Renault Zoé dans un réservoir biométhanol complet. C’est juste que maintenant c’est inapproprié et prend du temps. Dans la plupart des cas, une charge à 80% suffit pour continuer votre voyage en toute tranquillité jusqu’à la prochaine session de charge.

Il faut souvent autant de temps pour charger la batterie de 20 à 80 % que pour charger les 20 % restants. Plus vous vous rapprochez de 100%, plus cela peut prendre du temps jusqu’à ce que cela semble interminable, alors que vous êtes sur un terminal censé être rapide. Les derniers électrons que nous mettons dans la batterie sont un peu comme les dernières gouttes que nous mettons dans le réservoir après le « clic » du pistolet à carburant.

Si la notion de courbe de charge est maîtrisée par certains propriétaires de véhicules électriques, pour certains novices, cette notion est totalement inconnue. Cela conduit parfois à adopter des comportements un peu surprenants, comme s’arrêter de recharger lorsqu’il vous reste 70% de batterie. Il faudra beaucoup plus de temps pour recharger ces 30 % qu’une fois que la batterie est à 50 % ou moins.

Voiture électrique : 5 nouveaux modèles disponibles à moins de 200 €/mois
A voir aussi :
Les voitures ont souvent l’image de produits chers et difficiles d’accès financièrement,…

Mais c’est quoi, la courbe de recharge ?

La courbe de charge est le flux de puissance théoriquement accepté par la batterie, en fonction de son niveau de charge (Soc). Elle est propre à chaque véhicule électrique et dépend des choix effectués par le constructeur du véhicule. Lire aussi : Alpine conçoit des voitures à hydrogène.

Pour la marque, l’idée est de trouver le meilleur compromis entre vitesse de charge et durabilité des cellules de la batterie. La puissance de charge peut être volontairement limitée par le soin du fabricant, pour éviter que les cellules ne surchauffent pendant la charge. Cela explique parfois pourquoi, après une mise à jour du logiciel du véhicule, une voiture peut voir sa vitesse de charge augmenter, alors qu’aucune modification physique n’a été apportée à une pièce attachée à la batterie de la voiture.

Les courbes de charge ont cependant presque toutes un point commun : leur chute est vertigineuse à l’approche des 100 %.

Il serait sans doute utile pour les constructeurs, qui communiquent plus facilement sur les puissances de charge maximales, d’indiquer également la courbe de charge qui accompagne le véhicule. Cela permet certainement aux clients de mieux comprendre pourquoi la borne de recharge, d’une puissance nominale de 350 kW, ne distribue à leur véhicule qu’un maximum de 70 kW avant de s’écraser à 15 kW.

L’opérateur de recharge rapide Fastned a publié les courbes de recharge de nombreux véhicules en circulation dans la FAQ de son site internet. Le site Automobile-Propre diffuse également un simulateur de temps de charge qui représente également ces courbes de charge.

Le concept N Vision 74 hautes performances de Hyundai est doté d'une pile à combustible à hydrogène | Concept-cars - LaTribuneAuto.com
Voir l’article :
Hyundai présente en première mondiale le concept de pile à combustible électrique…

Pour plus d’efficacité en électrique, on utilise la méthode du saut de puce

N’oublions pas que toutes les deux heures, une pause s’impose ! C’est bien, cela correspond généralement au moment où le paiement peut être reçu, pour un véhicule électrique circulant sur l’autoroute à une vitesse comprise entre 110 et 130 km/h. Cela dépend bien sûr de la capacité de la batterie dont vous disposez.

Si cette méthode était encore difficile à utiliser sereinement il y a quelques années, notamment en dehors des réseaux de superchargeurs Tesla, le réseau de bornes de recharge rapide est aujourd’hui plus développé pour ce faire. Si votre véhicule n’est pas équipé d’un calculateur d’itinéraire, les applications Chargemap, ABRP ou Chargefinder peuvent vous aider à préparer votre trajet et à trouver gratuitement des bornes de recharge.

Pour optimiser le temps de pause, et si le véhicule dispose de cette possibilité, n’hésitez pas à activer le préchauffage de la batterie. Une batterie qui n’est pas à la température idéale (trop chaude ou trop froide) lors de la charge verra sa puissance de charge fortement réduite de ses possibilités.

En évitant d’occuper une borne inutile au-delà de ce qui est nécessaire, la recharge sur les longs trajets ne peut qu’aller mieux pour tout le monde. Malheureusement, il y aura toujours le problème de la fiabilité des terminaux, qui peuvent se retrouver avec un débit limité ou pire, complètement hors service.

Comment recharger sa voiture sans abonnement ?

en téléchargeant l’application de mobilité électrique IZIVIA, ou en utilisant le site de paiement en ligne pour recharger votre voiture électrique, également accessible grâce au QR Code positionné sur la borne.

Comment fonctionnent les bornes de recharge électriques publiques ? Pour que la borne fonctionne, vous pouvez utiliser un badge, acheté auprès d’un opérateur de mobilité. Ce badge permet d’ouvrir la trappe de la borne de recharge et de démarrer la recharge. Il existe aujourd’hui plusieurs dizaines d’opérateurs de mobilité, chacun avec ses propres tarifs, services et réseau.

Où trouver une borne de recharge gratuite ?

Quels magasins proposent des bornes de recharge gratuites ?

  • Certains magasins IKEA ;
  • magasins LIDL ;
  • De nombreux hypermarchés E. …
  • Stations U et magasins Super U ;
  • De nombreux magasins Intermarché ;
  • Les centres commerciaux, comme le centre commercial EDEN 2 ;
  • Certains cinémas ;

Comment payer à une borne de recharge ?

Comme pour un plein de carburant, vous pouvez payer votre recharge avec votre carte bancaire. Les terminaux de paiement électronique présents sur les bornes permettent de payer sans contact et même avec son smartphone auprès de certains opérateurs comme Total ou Ionity.

Comment payer pour recharger sa voiture électrique ?

Il existe de nombreuses façons de payer la recharge de votre véhicule électrique ou hybride rechargeable…. 3 façons de payer la recharge de votre voiture électrique

  • En utilisant le badge : – Depuis un réseau de recharge. …
  • Paiement à l’acte. …
  • Paiement direct par carte de crédit.

Comment recharger sa voiture électrique sans abonnement ? Acheter une carte de recharge Afin de recharger votre véhicule électrique en toute sérénité, il est possible d’acheter des cartes de recharge dans les stations-service. Ces cartes vous permettent de bénéficier d’une ou plusieurs recharges sur les bornes partenaires.

Comment payer sur les bornes de recharge électrique ?

Comme pour un plein de carburant, vous pouvez payer votre recharge avec votre carte bancaire. Les terminaux de paiement électronique présents sur les bornes permettent de payer sans contact et même avec son smartphone auprès de certains opérateurs comme Total ou Ionity.

Est-ce payant de recharger une voiture électrique ?

Si vous rechargez votre véhicule à domicile, vous devrez calculer le coût d’installation de votre borne de recharge. Ensuite, la recharge vous coûte environ 1,5 à 4 ⬠aux 100 km contre 6 à 9 ⬠pour un véhicule thermique.

Comment payer la recharge d’une voiture électrique ?

Fonctionnement de la recharge par badge La solution la plus pratique pour recharger une voiture électrique est d’utiliser un badge pour un réseau de recharge. Toutes les régions et de nombreux fournisseurs d’énergie et supermarchés proposent un badge pour utiliser leur réseau de recharge.

Quelle carte RFID choisir ?

En matière de cartes RFID pour voitures électriques, les cartes Chargemap font partie des cartes les plus connues et les plus utilisées. Ils sont plus complets. Même s’ils ne correspondent pas à 100% à tous les types de voitures électriques, ils sont proposés à des tarifs très attractifs.

Quel badge RFID choisir ? Le pass IZIVIA fait également partie des meilleures cartes de recharge pour voitures électriques. Comme les autres, c’est un badge universel. Il peut être rechargé dans plus de 100 000 bornes de recharge à travers l’Europe.

Quelle est la meilleure carte pour recharger une voiture électrique ?

Charger la carte. Cette carte de recharge fait partie des indispensables. Classé parmi les meilleurs, plus de 100 000 utilisateurs l’utilisent déjà. Vous retrouverez donc ce système de recharge sur plus de 8 000 bornes.

Comment se procurer une carte RFID ?

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en acheter un sur Internet ou dans les commerces des aires de repos de l’autoroute. Astuce : Achetez votre badge RFID à l’avance sur Internet pour éviter toute déconvenue sur les aires d’autoroute s’il n’y a plus de stock. Il sera livré directement à votre domicile par la poste.

Quelle carte pour borne Ionity ?

Les bornes Ionity sont accessibles sans carte ni abonnement. L’utilisateur doit simplement scanner un code QR sur la borne de recharge. La principale différence avec Chargemap est que la carte Ionity fonctionne essentiellement avec des bornes de recharge rapide.

Comment puis-je obtenir une carte de borne de recharge ? Les cartes de recharge interopérables donnent accès à la plupart des bornes en France. Lors de l’achat de votre véhicule, on vous a probablement remis une carte de ce type. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en acheter un sur Internet ou dans les commerces des aires de repos de l’autoroute.

Comment payer sur les bornes Ionity ?

Sans carte ni abonnement, vous pouvez scanner un QR code sur la borne pour accéder à une solution de paiement directement sur votre navigateur internet mobile ou via l’application Ionity, disponible sur iOS et Android.

Quel abonnement choisir pour la recharge de la voiture électrique ?

Des offresAvantagesPrix ​​de l’abonnement TTC
Offre Elec’Car Engieélectricité verte ; pas besoin d’avoir une installation spécifique.12,15 €
Offre EDF de l’Auto Electrique Verteélectricité verte; Électricité moins chère pendant les heures creuses et les week-ends13,76 €