Les entreprises chinoises ont vendu à l’Europe entre janvier et juin les mêmes ventes que l’année dernière, dont la plupart sont de l’électricité. Des prix attractifs leur permettent surtout de conquérir des clients.

Renault, Peugeot mais aussi BYD. Le constructeur chinois, qui compte Warren Buffett parmi ses actionnaires, sera présent au Mondial de l’Auto en octobre, une première pour le salon parisien mais qui souligne la tendance de fond. Grâce à la hausse des ventes de voitures électriques en Europe, les marques chinoises grignotent progressivement des parts de marché sur le continent.

Autant de voitures en six mois que sur toute l’année dernière

Autant de voitures en six mois que sur toute l'année dernière

Selon les chiffres d’Inovev, au premier semestre, 75 000 voitures de marque chinoise ont été immatriculées en Europe, majoritairement 100 % électriques, soit presque autant que les ventes de ce type l’an dernier (80 000 exemplaires). Si le groupe Volkswagen (124 000 voitures) ou Stellantis (114 000) dominent le marché des voitures à batterie, toujours selon Inovev, Geely et MG font plus que cela. Le premier, notamment le propriétaire de Volvo et Lynk & Co, a ainsi immatriculé 26 000 voitures. A voir aussi : La nouvelle Lada e-Largus est-elle la voiture électrique parfaite ?. La marque britannique historique MG, désormais propriété du groupe SAIC, a présenté plusieurs modèles ces derniers mois, dont le SUV Marvel R, et a vendu 18 000 voitures neuves sur les marchés européens. Et ce, alors qu’il est encore secret pour le grand public.

Voici la Hyundai N Vision 74, enfin une voiture à hydrogène pourrait être souhaitable
Lire aussi :
Hyundai est au milieu d’une révolution électrique, et si l’on en croit…

Des modèles bien moins onéreux

Lorsque l’on consulte les sites des constructeurs, la différence de prix varie d’un à deux bonus (6000 euros) pour un modèle correspondant. Hors bonus, le ZS, le SUV compact de MG, démarre à 30 990 euros tandis que le Peugeot e-2008 voit son premier prix à 37 200 euros. Et la Volkswagen ID.4, certes bien plus grosse, démarre à 43 000 euros. Cela équivaut à deux bonus supplémentaires. Sur le même sujet : Voitures : des entrepreneurs créent leurs propres marques de voitures à hydrogène. Hormis la Dacia Spring (fabriquée par le chinois Renault), il existe peu de modèles abordables en Occident général pour s’adresser au marché secondaire de l’automobile domestique. L’industrie chinoise prend donc place en Europe. C’est ce qu’attend Roland Berger dans une étude publiée fin juillet.

Les quatre plus grandes entreprises chinoises, SAIC, Great Wall, Chang’An et Geely, peuvent ainsi conquérir des parts de marché importantes sur l’ancien continent, alors qu’il passe au zéro émission. Selon les estimations de l’entreprise, le groupe Geely pourrait ainsi réaliser 42 % de ses ventes hors de Chine en Europe d’ici 2025, avec 252 000 véhicules immatriculés.

Le pilote à hydrogène du Rallye Dakar 2024 sera piloté par Philippe Croizon
Voir l’article :
Publié Il y a 5 heures, mis à jour il y a…

Trouver de nouveaux débouchés

Ces projections tiennent paradoxalement compte de l’état de leur marché domestique de plus en plus mature. « Le marché automobile chinois est arrivé en fin de croissance à grande vitesse. Pour continuer à se développer, les constructeurs chinois n’ont d’autre choix que d’aller à l’étranger et de trouver des relais de croissance hors de Chine. En Europe et en Asean, en Asie du Sud-Est, ce sont eux . Supermarchés », précise Olivier Hanoulle.

Le tout avec des performances en termes d’autonomie ou de temps de remboursement similaires aux modèles français, allemands ou encore coréens. « Les marques chinoises ont acquis depuis longtemps des compétences dans les voitures électriques, elles n’ont pas la technologie qu’elles ont dans le moteur thermique, précise Olivier Hanoulle. Elles n’ont pas non plus de problème d’approvisionnement car elles produisent elles-mêmes leurs pièces ». Comme le rappelle McKinsey, les fabricants chinois ont d’autres champions nationaux dans le domaine des batteries, de quoi trouver de la concurrence.

Les tendances du marché européen aident également les nouvelles marques. Lynk&Co, par exemple, a vendu près de 1 000 voitures à des loueurs de courte durée au premier semestre en France. Il suffit de commencer à se faire connaître auprès du grand public sans avoir à passer par un réseau d’entreprises.

Si MG débarque dans les points de vente – 142 points de distribution actifs comme motorsactu début juillet – les autres marques peuvent s’appuyer sur un puissant mouvement auprès des consommateurs : acheter en ligne sans même voir ni tester la voiture. Le courtier Aramis a ainsi vendu une voiture de la société chinoise Aiways directement en ligne il y a quelques mois. « Une marque peut se créer en Europe si la concurrence est là », résume Olivier Hanoulle. C’est ce que BYD a l’intention de réaliser en emballant son sac au Mondial de l’Automobile de Paris en octobre.

Quelle est la meilleur voiture électrique en 2021 ?

MAQUETTEPART DE MARCHÉ
1Exemple de TESLA 315,37 %
2RENAULT ZOE14,54 %
3PEUGEOT-E-20811,02 %
4DACIA printemps7,02 %

Quelle est la meilleure voiture électrique actuellement sur le marché ? Le Tesla Model Y est probablement le meilleur SUV électrique du moment et aussi l’un des modèles « raisonnables » de Tesla d’un point de vue prix. Comptez entre 64 990 euros et 69 990 euros selon le modèle.

Quelles sont les meilleures voitures électriques en 2022 ?

Top 1 â Peugeot e-208 136 ch (2021) : La meilleure citadine électrique en 2022.

Quelle est la voiture électrique la plus fiable du marché ?

Voitures électriques : laquelle est la plus fiable ? Lequel? Il a également noté que le Kia e-Niro remporte le prix de la meilleure fiabilité avec 6,2% de pannes dans les 12 mois. Des cotes alors que Tesla, qui ne figure déjà pas parmi les voitures les plus fiables en 2022, font pâle figure en comparaison.

Quel est le premier vendeur de voitures électriques dans le monde ?

Les marques et modèles électriques les plus vendus en 2021 dans le monde. Tesla a dominé le débat mondial en 2021 en ce qui concerne les voitures électriques.

Quel est le véhicule électrique le plus vendu en Europe ? En effet, avec pas moins de 45 165 exemplaires écoulés sur le Vieux Continent depuis le début de l’année, c’est la Tesla Model Y qui arrive en tête de la scène.

Qui a commercialisé la première voiture électrique ?

En 2008, Nissan présente une Leaf 100% électrique, c’est la première voiture électrique commercialisée au monde. La même année, Tesla commercialise une routière 100 % électrique qui revendique 340 km d’autonomie.

Quel est le pays où il y a le plus de voitures électriques ?

Le top 3 des pays avec le plus de véhicules électriques au monde sont la Chine, les États-Unis et le Japon. Selon le site « Statista.com », en 2018, la Chine comptait plus de 2,3 millions de voitures électriques, soit près de la moitié des modèles électriques dans le monde.

Pourquoi les voitures japonaises sont plus fiables ?

Une observation utile maintenant est que la fiabilité des voitures japonaises repose sur la qualité et la résistance des composants utilisés lors de la production. Leurs critères de sélection des composants sont stricts et conformes à la norme de gestion de la qualité Kaizen.

Pourquoi les marques japonaises font-elles confiance ? Selon diverses enquêtes, les marques japonaises investissent plus dans la qualité que dans l’innovation et la production électronique. Cependant, d’autres marques sont fortement axées sur l’innovation, notamment en raison de la concurrence technologique croissante sur le marché européen.

Quelle est la marque japonaise la plus fiable ?

C’est la marque japonaise Lexus qui obtient le meilleur score, suivie de l’allemand Porsche et d’un autre japonais, Toyota. « Parmi les marques japonaises, c’est incroyable de savoir que Toyota se retrouve dans le top 10 de la fiabilité dans toutes les catégories de modèles », souligne Test Achats.

Quelle est la meilleure voiture asiatique ?

La Toyota Yaris hybride vient d’être élue « Voiture de l’année 2021 » (LIEN).

Quelle est la Tesla la plus chère au monde ?

Les constructeurs automobiles s’attaquent désormais à la marque Tesla, et certains modèles sont devenus très chers, comme le Caviar Model Excellence 24K vendu 300 000 dollars. C’est donc, à l’heure actuelle, la Tesla la plus chère !

Quelle est la meilleure Tesla au monde ? Tesla Model X (2021) SUV XXL Le Tesla Model X est le modèle le plus grand, le plus luxueux et bien sûr le plus cher du constructeur. Elle réunit toutes les qualités de la Tesla Model S en termes de confort, et offre encore plus d’espace à bord.

Quelle est la Tesla la plus rapide ?

La Tesla Model S Plaid est sans aucun doute la voiture la plus rapide des États-Unis, et elle vient d’établir un autre record de vitesse en atteignant pour la première fois 350 km/h.

Quelle est la Tesla la moins cher ?

Tesla Model Y : nouvelle berline d’entrée de gamme, moins chère que la Model 3 ! Le Model Y débarque avec une version monomoteur. Prix ​​: 49 990 â¬â¦ soit 3 500 ⬠de moins que le Model 3 équivalent !

Sources :