Enedis a réussi : le décret vient d’être publié et facilite la vie des habitants des copropriétés qui pourront s’adresser directement au gestionnaire du réseau électrique pour l’installation d’une borne.

Le fameux droit de prendre ne s’est jamais imposé en France. Le décret date pourtant de 2011, année où sont nées les premières voitures électriques de nouvelle génération (Nissan Leaf, Renault Zoe, Peugeot Ion, etc.). Mais en onze ans, on ne peut pas dire que les bornes de recharge abondent dans les parkings des copropriétés. Parfois la faute à des obstacles techniques, financiers ou administratifs qui tôt ou tard constitueront un problème pour les automobilistes, alors que la part de marché de l’électrique vient de dépasser celle du diesel pour la première fois en France. Rappelons toutefois que les maisons en copropriété représentent au total près de 10 millions d’unités d’habitation dans notre pays. Autrement dit, environ un Français sur deux vivrait dans un immeuble et 7 millions d’entre eux disposent d’un parking ! En supposant que 17 millions de voitures électriques circuleront sur les routes françaises en 2035 (estimation Enedis), alors on se rend compte du défi auquel sont confrontés les administrateurs. Pour accélérer le rythme, les habitants pourront désormais s’appuyer directement sur Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’énergie en France.

Enedis jusqu’au bout du fil

🤝 Aux côtés de ses partenaires, Enedis se mobilise partout en France pour connecter les infrastructures qui alimenteront les véhicules électriques sur la voie publique, les parkings et les habitations. Ceci pourrez vous intéresser : Technologie voiture à hydrogène : où en sommes-nous en 2022 ?. pic.twitter.com/dd75YFS5Vj

Si Enedis gérait la distribution d’électricité dans les habitations, les derniers mètres entre cette dernière et la borne de recharge sur le parking étaient jusqu’à présent plutôt la spécialité d’entreprises telles que ZePlug ou Park’nPlug. Mais grâce au décret « Enedis » qui vient d’être publié, les copropriétés pourront désormais se tourner vers le géant français pour installer des bornes de recharge dans les parkings, sans frais. Mais, comme vous pouvez l’imaginer, quelqu’un devra éventuellement payer l’utilisation et l’installation du terminal. Voici comment le processus se déroulera :

Voir l’article :
Quelle puissance batterie 100ah ? Par exemple, une batterie de 100 Ah…

Une offre séduisante ?

En d’autres termes, ce décret permet à l’Enedis de prendre en charge les coûts des études et du raccordement de la copropriété à l’infrastructure de recharge pendant la construction. Mais ce n’est pas gratuit : ils sont en fait intégrés à la Turpe (tarif pour le transport de l’électricité, une taxe que tous les Français paient déjà !) jusqu’à 60 %. Les 40% restants de l’installation seront payés … par l’utilisateur final de la borne de recharge. Le point fort du décret « Enedis » est que les copropriétés n’ont plus à financer ces raccordements, Enedis pense à avancer l’argent. Mais cette avancée de la loi ne plaît pas aux opérateurs privés : « le décret prévoit que, dans une résidence collective, le raccordement de la colonne horizontale, qui alimente les places de parking, par opposition à la colonne verticale qui alimente en électricité les appartements, seront à la charge de tous les Français. Ceci pourrez vous intéresser : Plus d’un million de véhicules à hydrogène en circulation d’ici 2027 ?… Le décret indique qu’au sein de la colonne horizontale, un pourcentage des frais de raccordement sera préfinancé par l’Ededis, qui aura pour mission d’installer un compteur Linky dans chaque lieu raccordé L’utilisateur devra alors rembourser les 60% du raccordement, le reste a déjà été payé par Turpe, un coût estimé entre 1,5 et 2,4 milliards d’euros, alors que les solutions proposées par les entreprises privées ne coûtent pas un centime d’argent public », a expliqué à Figaro, fondateur de ZePlug. Mais la réalité serait plus complexe : Enedis et les opérateurs privés seraient plus « complémentaires » que concurrents, tant le marché est vaste. Et pour toutes ces copropriétés qui n’ont pas des finances pour anticiper les travaux, Enedis sera probablement une offre attractive.

Comparez l’autonomie réelle des meilleures voitures électriques selon notre cycle de mesure standardisé. Capacité de la batterie, consommation, autonomie, on vous dit tout !

Publié le 05/10/2022 Mis à jour le 06/10/2022

Ceci pourrez vous intéresser :
C’est près de Vernon (Eure) que s’implantera le constructeur d’une voiture innovante…

Quelle puissance prise domestique ?

Une prise domestique conventionnelle ne peut contenir que 2,3 kW ou 10 A en continu. Pas 16A, comme vous pourriez le penser, bien que ce chiffre apparaisse sur la cale, il fait en fait référence à l’intensité que la cale peut supporter pendant une courte période.

Qu’est-ce qu’une prise 16A ? Le courant électrique est mesuré en ampères (A). Dans la plupart des foyers, selon les pièces et les appareils à brancher, vous avez le choix entre une prise 16A (adaptée aux appareils à faible consommation d’énergie) et une prise 32A (adaptée aux appareils puissants).

Quelle puissance sur une prise domestique ?

La prise domestique est la solution la plus simple. Avec une puissance maximale de 3 kW, la recharge s’effectue jusqu’à 15 kilomètres d’autonomie rechargeable en une heure. Un ampérage de 8 à 10 ampères est suffisant pour alimenter votre véhicule.

Puis-je recharger ma voiture électrique sur une prise normale ?

La prise domestique : clairement déconseillée Cependant, sachez que les constructeurs automobiles déconseillent l’utilisation d’une prise domestique et recommandent de recharger les véhicules électriques avec une borne de recharge (plus sûre et plus rapide).

Qu’est-ce qu’une prise domestique renforcée ?

Les prises renforcées sont conçues pour délivrer 3,2 kW à 14 A pendant plusieurs heures d’affilée, tous les jours. Ils sont donc sûrs et doivent être équipés d’un interrupteur différentiel spécial. Cela vous permet de recharger votre véhicule légèrement plus rapidement qu’avec une prise standard.

Comment installer une prise de recharge voiture électrique ?

Le jour du travail, la borne peut être fixée au mur ou, à défaut, posée sur un pied spécial. La seule contrainte est le positionnement du véhicule par rapport à sa prise de charge et la longueur du câble de charge ; ceci pour profiter d’une installation confortable.

Comment brancher sa voiture électrique chez soi ? Il existe deux manières de recharger une voiture électrique à domicile : sur une prise domestique normale à l’aide du câble fourni (ou en option) avec le véhicule ou à l’aide d’une wallbox.

Qui peut installer une borne de recharge voiture électrique ?

Pour l’installation d’une borne de recharge, d’une puissance supérieure à 3,7 kW, pour les véhicules électriques, la loi prévoit depuis janvier 2017 de s’adresser à un électricien qualifié IRVE. Ce terme signifie : Infrastructure de recharge pour véhicules électriques (et hybrides rechargeables).

Quelle prise pour recharger une voiture électrique à la maison ?

La prise domestique Présente dans votre logement ou votre garage, la prise dite E/F est le moyen le plus simple de recharger votre voiture électrique. La plupart des véhicules électriques vendus sur le marché disposent d’un câble pour se brancher sur cette prise universelle.

Quelle borne de recharge en copropriété ?

Deux choix sont donc possibles. La borne de recharge classique (Wallbox) pouvant être installée par tout copropriétaire qui le souhaite sur une place de parking privée non couverte ou fermée, à ses frais. Au moins 500 euros sont requis pour son achat, hors frais d’installation par un professionnel agréé.

Quelles sont les meilleures bornes de recharge ? Top 10 des meilleures wallbox ou bornes de recharge 2022 : notre sélection

  • 1 – Cuivre SB. …
  • 2 – ELVI EVBOX. …
  • 3 – eSuivant S CIRCOMMATION. …
  • 4 – EO Mini Pro 2. …
  • 5 – EVlink Smart SCHNEIDER. …
  • 6 – Lefanev. …
  • 7 – P30 98137 série b KEBA. …
  • 8 – P30 Série A KEBA.

Quelle puissance souscrire pour borne de recharge ?

Pour une borne de recharge de 3,7 kW, un compteur d’une puissance d’au moins 6 kVA est requis. Pour une borne de recharge de 7,4 kW, un compteur d’une puissance d’au moins 9 kVA est requis. Pour une borne de recharge de 11 kW, un compteur de 12 kVA est requis au minimum en alimentation triphasée.

Comment recharger sa voiture électrique en copropriété ?

Lorsqu’un copropriétaire souhaite installer une borne de recharge pour sa voiture électrique, il bénéficie d’un « droit à la prise ». Un locataire bénéficie également de ce droit. Vous pouvez adresser une demande à votre propriétaire qui la transmettra au syndic.

Quelle borne de recharge domestique choisir ?

Une borne murale d’une puissance de 3,7 kW est parfaitement adaptée pour couvrir ce besoin quotidien, puisqu’elle peut charger environ 25 km/heure, avec une tension de 230 V, en monophasé. 2 petites heures de charge suffisent amplement avant de prendre le volant.

Qu’est-ce que le droit à la prise ?

Le « droit à prendre » est le droit de tout occupant d’un immeuble, propriétaire ou locataire qui est utilisateur d’un véhicule électrique ou qui souhaite le devenir, de demander l’installation à ses frais d’une borne de recharge sur un parking de la copropriété.

Comment faire valoir son droit à la détention ? Un locataire peut exercer son droit de prendre. Elle doit vous en aviser par lettre recommandée avec accusé de réception avec copie au syndicat de copropriété. Il devra alors vous envoyer un dossier avec le détail des travaux envisagés et les devis obtenus. Cependant, les frais d’installation seront à votre charge.

Qui paie les bornes électriques ?

L’opérateur supporte le coût des travaux et devient propriétaire de l’infrastructure. Les copropriétaires qui souhaitent disposer d’un terminal paient un abonnement mensuel. Les copropriétaires paient l’extension du réseau réalisée par Enedis.

Qui peut installer une prise renforcée ?

Pour l’installation d’une prise renforcée, il est conseillé de faire appel à un électricien titulaire de la qualification IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques). Ce label garantit que le professionnel a suivi une formation à la recharge des voitures électriques.

Sources :