A l’heure de la hausse du prix des carburants, l’électrique devient une solution attractive pour de nombreux automobilistes. Pouvez-vous passer à la fée électrique avec un budget serré ? On fait le point sur les meilleures offres du moment.

Il ne s’agit pas seulement de grosses berlines ou de gros VUS. Les citadines électriques sont également à l’honneur pour renouveler le parc automobile français, dont une partie risque de ne pas pouvoir accéder à certains grands centres urbains dans les années à venir. Certains constructeurs s’efforcent donc de proposer des véhicules plus abordables. Voici les 5 voitures électriques disponibles en France à moins de 100 euros par mois. Mais attention, même l’apport ou la durée peuvent changer la donne… Et l’autonomie reste évidemment un critère fondamental pour l’achat d’une voiture électrique. Faisons le point !

Le MG ZS : le SUV électrique chinois à 99 € par mois

Le MG ZS : le SUV électrique chinois à 99 € par mois

Juste en dessous de la barre fatidique des 100 € par mois, on retrouve donc la MG ZS. L’offre concerne naturellement la version d’entrée de gamme, équipée d’une batterie de 49 kWh. A voir aussi : Éragny-sur-Oise. Sa voiture roule à l’hydrogène vert. Mais ce SUV électrique compact chinois abordable est à la fois le plus grand modèle de notre sélection à 4,32 m, et celui qui offre l’autonomie maximale à 320 km (WLTP). A ce prix, le chargeur embarqué reste à 6,6 kW en AC et la charge rapide est au maximum à 92 kW.

Mais sous le paiement mensuel attractif se cache un coût de possession plus élevé. A ce prix, la MG ZS demande un acompte de 4 500 € une fois le bonus déduit. Bien entendu, vous pouvez déduire ce dernier de la cotisation si vous avez droit à la prime à la casse. Etalé en seulement deux ans, même la durée du contrat n’est pas des plus avantageuses. Si vous souhaitez amortir la cotisation sur cette période, la ZS atteint 286,5 €/mois. Ce qui en fait clairement le plus cher des 5 modèles de notre liste…

Lire aussi

Voiture électrique : Wattpark, la startup française qui rêve de devenir le lieu de recharge d'Airbnb
Ceci pourrez vous intéresser :
Louer son appartement à des particuliers pour un week-end ou quelques semaines…

Hyundai Kona électrique 39 kWh

Test du nouveau MG ZS EV 70 kWh : le SUV électrique low-cost chinois Sur le même sujet : Voitures électriques : avec la fin de la combustion, les stations-service seront également remplacées.

Dans sa version avec une batterie de 39 kWh, le Hyundai Kona s’expose également à partir de 99 €/mois. La contribution est ici de 4 600 €, mais à étaler sur les 3 ans de la durée du bail. Cela entraîne in fine un coût mensuel pour la durée totale de 223,32 €/mois. Avec son autonomie de 305 km (WLTP), le Kona semble être une offre intéressante si l’on compare son coût mensuel avec son autonomie… Avec 76,22 €/mois pour 100 km d’autonomie, c’est le deuxième modèle du classement. De plus, avec une autonomie proche de celle de la MG, mais une batterie 20 % plus petite, elle sera également probablement moins chère à utiliser.

Est-il temps de passer à la voiture électrique ?
Lire aussi :
ce qui est important La hausse des prix du carburant en quelques…

Dacia Spring à 3 €/jour

Lire aussi

Essayer Hyundai Kona 39 kWh : petite batterie, grande sobriété

C’est la Primavera Dacia qui arrive en 3ᵉ de notre sélection. Le producteur communique sur un prix de 3€/jour, soit 90€/mois. Une fois soustraite la prime écologique, plafonnée pour le prix assez bas du modèle de base, la contribution résiduelle s’élève à 2 500 euros sans tenir compte de la prime à la conversion, dont tout le monde ne bénéficie pas.

Renault Twingo : la citadine électrique à 79 € par mois

L’offre de Dacia étant plus longue, 49 mois, l’impact de cet apport est encore réduit. Entre le loyer mensuel et la caution, il en coûte en réalité l’équivalent de 141 €/mois. Avec son autonomie de plus de 200 km, la Spring est le modèle avec le coût mensuel le plus bas aux 100 km d’autonomie.

Lire aussi

Voiture électrique : 5 modèles à moins de 100 € par mois

Citroën Ami : l’alternative sans permis pour 19,99 € par mois

Étonnamment, la Renault Twingo s’avère moins chère que la Dacia Spring avec une offre de 79 euros/mois, qui comprend également un apport de 2 500 euros net du bonus (également plafonné). Ce montant s’étale sur un an de moins que Dacia. Si vous souhaitez reconstituer votre cotisation durant cette période, celle-ci est donc ramenée à un coût mensuel de 146,57 €. C’est un peu plus que le printemps.

Cependant, la Twingo est desservie par une autonomie plus courte, estimée à 190 km en cycle mixte WLTP. Dans notre indicateur du coût mensuel de l’autonomie, la petite Renault grimpe ainsi à 77,14 €/mois. A noter avant tout que c’est la seule offre qui ne permet pas de parcourir 10 000 km/an. A réserver donc aux petits cavaliers.

Lire aussi

Conclusion : quelle est la meilleure électrique à petit prix ?

Essai Dacia Spring vs Renault Twingo ZE : quelle est la meilleure citadine électrique ?

Chez Citroën on baisse les prix avec la petite Ami. A seulement 20€ par mois, c’est une offre imbattable. Cependant, la contribution de 2 600 euros devra être prise en compte. Comme pour Dacia, l’offre devrait durer 4 ans. Avec le réapprovisionnement de sa cotisation, le coût mensuel nous ramène à 74,16 €/mois, soit la moitié du coût d’une Spring ou d’une Twingo. Mais sur la période de 4 ans, le coût total approche 60% de la valeur d’origine de la voiture…

Quelle petite voiture électrique acheter en 2022 ?

Au-delà du tarif attractif, il faudra composer avec les contraintes de la catégorie, limitée à 45 km/h, et se contenter d’une petite autonomie de 75 km…

  • Lire aussi
  • Voiture électrique : 5 modèles à moins de 100 € par mois
  • Le succès de la Primavera est compréhensible, car elle semble être l’une des offres les plus attractives, tout en offrant une bonne dose d’autonomie. La Twingo sera une offre à considérer uniquement pour les petits motards, à la fois pour son autonomie, mais aussi pour le kilométrage annuel limité offert. Quant à l’Ami, prix imbattable, mais usage limité en milieu urbain.
  • Et les SUV ? MG ZS et Hyundai Kona cassent les prix avec leurs offres à 99 €/mois. Mais ils sont servis par une consommation très élevée, qui gagnerait sans doute à être étalée sur une période un peu plus longue. Surtout chez MG. Les mêmes conditions pendant une période de 4 ans réduiraient théoriquement le coût mensuel à moins de 200 €/mois. Et leur rapport coût/autonomie mensuel finirait par se rapprocher de celui du Spring.
  • Top 10 : quelle citadine électrique choisir en 2022 ?
  • 2.1 Renault Zoé.
  • 2.2 Peugeot e-208.
  • 2.3Fiat 500e.

2.4 Renault Twingo E-Tech.

Quel véhicule choisir pour 2022 ?

2.5 Mini Cooper SE.

Quelle est la voiture électrique qui coûte 17000 € ?

2.6 Opel Corsa-e.

2.7 Printemps Dacia.

Quelle voiture électrique coûte 17500 € ?

2.8 Volkswagen e up !

Quelle est la meilleure voiture électrique de l’année ?

Quelle est la voiture électrique la moins chère en 2022 ? 1 – Dacia Spring : à partir de 16 990 € Si vous cherchez la voiture électrique la moins chère du marché, vous êtes au bon endroit. La Dacia Spring est de loin le meilleur choix.

Composé de journalistes sélectionnés de toute l’Europe, ce jury devra départager les sept finalistes de la sélection 2022 : La Peugeot 308, la Skoda Enyaq iV, la Cupra Born, la Hyundai Ioniq 5, la Kia EV6, la Renault Mégane E -Tech et la Ford Mustang Mach-E.

Quelle voiture electrique acheter en 2023 ?

Mais pour être exposée à 17 390 euros, soit 12 695 euros en déduisant le bonus écologique limité à 27 % du prix, la Dacia Spring impose des concessions.

Quelle est la meilleure voiture électrique sur le marché ?

Quelle voiture électrique pour 20 000 ? La Dacia Spring est la voiture électrique la moins chère disponible en France. Moins chère que la Volkswagen e-Up, la Fiat 500e ou la Smart EQ, la Dacia Spring séduit les clients grâce à un prix qui démarre sous les 20 000 € (avant déduction du bonus).