Une algue verte, la spiruline, et une techno­logie révolutionnaire, l’impression 3D, qui permet de produire, à domicile, toutes sortes de formes à partir de divers matériaux. Voilà les ingrédients avec lesquels Anne Couvert-Castera, jeune designeuse française, veut révolutionner la cuisine. Cette étudiante de l’école Central Saint Martins, à Londres, a imaginé un concept de micro-ferme à protéines : un équipement complet de cuisine permettant de faire pousser à volonté de la spiruline, qu’elle considère comme l’aliment du futur pour sa forte teneur en protéines. Une fois séchée dans un tiroir prévu à cet effet, l’algue pourrait être broyée, jusqu’à former une pâte qui, mêlée à d’autres aliments, serait glissée dans l’imprimante 3D. Ce nouveau robot cuisinier pourrait alors donner au mélange n’importe quelle forme étonnante dessinée au préalable.

Des algues à toutes les sauces

Cette innovation, mise à l’honneur par le concours Design Lab 2014 de la firme suédoise Electrolux, est loin d’être une idée farfelue. Lire aussi : Sortir du handicap. Son objectif est de nous faire préférer les protéines végétales à la viande animale, car notre consommation carnivore, en constante augmentation, épuise les réserves de la planète.

(Lire la suite sur Le Parisien Magazine)