Posté

Il y a 6 heures, Mis à jour il y a 6 heures

LES MINISTRES QUI ONT FAIT LES COMPTES DE LA FRANCE (2/5) – Mauvaises récoltes et spéculateurs ont pris le dessus sur les réformes du contrôleur financier de Louis XVI.

Quelques ministres se sont illustrés à travers l’histoire par leur volonté de redresser les finances publiques. Retour sur quatre siècles de solutions pour réduire la dette du pays.

Sous l’Ancien Régime, la tâche délicate des responsables des finances publiques consistait essentiellement à empêcher le roi de payer ses dettes et à augmenter les recettes fiscales sans provoquer de révolution. Une tâche écrasante qui accable les esprits les plus brillants… Quelques contrôleurs financiers audacieux tentent de desserrer cet étau, mais choisissent la voie plus ambitieuse de l’enrichissement du royaume. Turgot faisait partie de ce petit cénacle qui a osé invalider le dicton de François Ier, qui à un interlocuteur qui lui demandait ce qu’il pouvait tirer de ses sujets pour l’économie, avait répondu : « Tout ce dont j’ai besoin, selon ma volonté ».

Lire aussi Turgot au pouvoir, ou l’échec du libéralisme dans la France d’Ancien Régime

Anne Robert Turgot est appelée aux finances en août 1774 par Louis XVI. Il hérite d’une situation explosive. Depuis le XVIe siècle, à de rares exceptions près…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit?

Comment est mort Turgot ?

Comment est mort Turgot ?

S’identifier Sur le même sujet : Argentine : le nouveau ministre de l’Economie s’engage à respecter l’objectif de déficit budgétaire.

Turgot mise sur la libéralisation des échanges pour développer l’économie

0701418730431-web-tete,
Sur le même sujet :
Emmanuel Macron a été réélu en partie grâce au vote antiblocage de…