Le 11 octobre 2022, Stellantis a annoncé la mise en place d’un plan global en faveur de l’économie circulaire. Ce plan devrait générer plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2030, grâce à une business unit dédiée. Il devrait également contribuer à la réalisation de l’objectif de la stratégie Dare Forward 2030 : une empreinte carbone neutre d’ici 2038.

Pour ce faire, le groupe s’appuie sur une approche à 360° connue sous le nom de 4R (« Reman », « Repair », « Reuse » et « Recycle »). Les principaux objectifs selon Stellantis : prolonger la durée de vie des véhicules et des pièces détachées et réintégrer les matériaux et véhicules usagés dans les processus de production de nouveaux véhicules et produits.

Stellantis : un premier hub d’économie circulaire en 2023

Cette approche innovante a été démontrée avec le nouveau concept Citroën Oli. En effet, ce véhicule polyvalent intègre les principes de l’économie circulaire. Sur le même sujet : Manutan Second Life : Le groupe Manutan se transforme pour mettre l’économie circulaire au cœur de son modèle économique. Ce sont : une utilisation optimale et limitée de matériaux légers et recyclés, des processus de production responsables, une durabilité prolongée et une possibilité accrue de recyclage en fin de vie.

Stellantis ouvrira son premier centre d’économie circulaire dans le complexe Mirafiori en Italie (anciennement FCA) en 2023. Ce centre accueillera des activités de réparation et de démantèlement de véhicules ainsi que de restauration de pièces détachées.

Lire aussi :
Bruno Le Maire reste ministre de l’Économie, renommé ministre de l’Économie et…

Boucles locales

Stellantis prévoit également d’introduire d’autres pôles d’économie circulaire en Europe en utilisant le modèle commercial « cradle to cradle ». Ils fonctionneront selon le principe des « boucles locales ». Cela permettra aux produits et matériaux d’être stockés dans différents pays. A voir aussi : Sanctions : l’économie russe « paralysée » selon l’université américaine de Yale. Une façon de raccourcir les délais de livraison pour les clients.

Avec l’aide de l’économie circulaire, Stellantis espère quadrupler les revenus associés à la durée de vie prolongée des pièces et des services. Le groupe veut décupler son chiffre d’affaires issu du recyclage en 2030 par rapport à 2021.

En Europe, la diaspora russe fait les frais des sanctions économiques
A voir aussi :
Olga (1) n’est ni oligarque ni proche des cercles du pouvoir. Basée…

Quels sont les 4 piliers du développement ?

Quels sont les 4 piliers du développement durable ?

  • 1 – Pilier économique du développement durable. …
  • 2 – L’importance de la composante sociale dans le concept de développement durable. …
  • 3 – Développement durable, pilier environnemental. …
  • 4 – La culture, 4e pilier du développement durable.

Quels sont les 4 piliers du développement durable ? Ces indicateurs font référence aux quatre piliers du développement durable : économique, social, environnemental et institutionnel.

Quels sont les 5 piliers du développement durable ?

la lutte contre le changement climatique. conservation de la biodiversité, de l’environnement et des ressources. cohésion sociale et solidarité entre les territoires et les générations. développement de tous les êtres humains.

Quels sont les piliers du développement ?

Trois piliers du développement durable La notion parfois un peu floue de développement durable repose sur trois piliers : le social, l’économique et l’environnemental. Ces trois dimensions sont des dimensions de l’activité humaine, trois défis pour l’homme et sa survie sur la planète.

Quelles sont les 4 étapes de l’économie circulaire ?

L’économie circulaire prend en compte toutes les phases du cycle de vie d’un produit : obtention ou récolte des matières premières et production de l’énergie nécessaire, conception, production, conditionnement, transport, usage domestique et industriel, tri et transformation…

.

Pourquoi l’économie linéaire est incompatible avec le développement durable ?

Le modèle linéaire qui domine actuellement n’est ni écologiquement ni économiquement viable à long terme. De plus, le recyclage, en particulier des matières organiques, fournit plus d’emplois que l’incinération ou la mise en décharge.

Quel est l’impact de l’économie circulaire ? L’économie circulaire permet le développement de nouvelles activités et la consolidation des filières industrielles. Il permet ainsi la création d’emplois locaux, durables et non délocalisables.

Quels sont les limites de l’économie circulaire ?

Il faut aussi être conscient des limites inhérentes au concept d’économie circulaire : à chaque étape du processus de production, y compris le recyclage, la transformation est consommatrice d’énergie. Bien qu’idéalement sans déchets, l’économie circulaire n’est pas un cycle zéro polluant.

Quelles sont les difficultés et limites de l’économie circulaire ?

Si ce modèle économique s’est avéré très efficace pour élever le niveau de vie d’une grande partie de la population mondiale, il est aussi responsable de l’émergence des deux problèmes majeurs que sont la raréfaction des ressources naturelles et la pollution de l’environnement. .