Les humains peuvent-ils deviner les intentions d’un robot ? C’est ce que voulaient voir des chercheurs de l’Université de Hull en Angleterre. Une question qui a son importance car les robots pourraient prendre une place de plus en plus importante dans nos vies.

“Le regard humain – mais pas le regard robotique – facilite la prédiction de l’action”, explique cette étude anglaise publiée dans iScience. Ce type d’étude d’interaction homme-robot pourrait être utile dans de nombreux projets, notamment en matière de collaboration et de normes de sécurité.

Humains, robots humanoïdes, robots non-humanoïdes, quelles différences ?

Humains, robots humanoïdes, robots non-humanoïdes, quelles différences ?

Les chercheurs ont travaillé sur les interactions entre humains, entre humains et robots humanoïdes, et entre humains et robots non humanoïdes pour évaluer la capacité à prédire l’action future, et en particulier la vitesse de jugement. Comme le titre de l’étude l’indique, il nous est plus facile de deviner une action future chez un autre être humain que chez un robot grâce à la vue. Voir l’article : Blagnac. L’atelier robotique de la MJC des Arts donné à la Coupe de France. Quelque chose qui peut être vérifié dans la vie de tous les jours, comme l’explique le dr. Emmanuele Tidoni, professeur de psychologie et auteur principal : « Par exemple, si vous êtes dans un restaurant, vous pouvez facilement deviner si le serveur est prêt à prendre votre commande en vérifiant où il regarde. »

Notez que cela ne fonctionne que pour la vue humaine. La vue du robot humanoïde ne permet pas actuellement de prédire l’action.

A voir aussi :
L’Armée de terre a dévoilé la semaine dernière la liste des lauréats…

Développer un langage corporel pour les robots

“Etudier comment les humains interprètent les actions effectuées par une machine est essentiel pour améliorer les futures interactions homme-robot”, ajoute le Dr. A voir aussi : Robotique | Comité économique et social européen. Les Tidons. Nos résultats suggèrent que les humains pourraient bénéficier d’informations supplémentaires pour comprendre les actions que les robots effectuent. »

Il est donc nécessaire que les robots apprennent à effectuer une action de manière efficace, tout en étant facile à interpréter pour un être humain. Ce sera encore plus important pour les véhicules autonomes ou les robots humanoïdes qui servent d’assistants personnels. En effet, lorsque les humains et les robots ne s’entendent pas, cela peut entraîner des accidents comme ce robot joueur d’échecs qui a cassé le doigt de son adversaire de sept ans le mois dernier.

Une association de promotion de la robotique implantée à Lyon
A voir aussi :
Lançant des lycéens dans le domaine des sciences et technologies dans le…