En France, nous avons un bon système de santé sur lequel nous pouvons compter en toute confiance. Pourtant, il fait face à de fortes tempêtes. Nous avons tous en tête ce Covid, les tempêtes médiatiques qui s’abattent sur les Ehpad et depuis peu les problèmes inquiétants de fonctionnement des établissements par la pénurie de professionnels.

Bien que le gouvernement en place soit fier d’avoir investi beaucoup d’argent afin de sortir des fissures creusées par la crise du Covid, l’inégalité demeure et les professions de santé n’ont jamais renié les professionnels eux-mêmes et les générations futures.

Face à cette impasse, existe-t-il une alternative ? Un modèle qui combinera le meilleur du secteur public et du secteur privé ? Et si ce modèle existait depuis le passé, accueillant chaque jour des milliers de Français, dans tous les domaines de la santé : crèches, hôpitaux, handicap, Ehpad, Cancérologie, dialyse…

Les clés du privé associatif

Cette catégorie existe depuis le XIXe siècle. Elle est née de la volonté des gens de rejoindre la ville, de prendre soin des plus vulnérables et d’accompagner dignement nos aînés. Sur le même sujet : Santé. Pourquoi le rire nous fait-il du bien ?. Il a été conçu et créé dans des fondations et des congrégations, selon la logique d’une décision volontaire, vouée au bien commun et acceptée par tous. Avec une organisation qui s’affranchit de toutes contraintes publiques et privées, est synonyme de flexibilité et de performance.

Cette section est réservée aux organismes privés. Vous le rencontrez tous les jours. Très probablement sans le savoir. La partie muette, qui ne sert pas à hausser le ton, pour montrer, même sans réserve, une belle participation à la lutte contre le Covid.

Les dépenses de santé vont exploser de 5 milliards à cause du Covid en 2021
Lire aussi :
Les dépenses de santé ont dépassé de 3 milliards d’euros le budget…

Un secteur fondé sur la solidarité

Un secteur fondé sur la solidarité

Continuons cette réflexion collective. Pour les morts normales, il s’agit souvent d’entraide, de dons qui peuvent être remis à des organismes connus et reconnus. Sur le même sujet : Bilan Santé : La 15ème édition des Rencontres de la Pharmacie – 11/06. Mais qui aurait imaginé que derrière le mot solidarité pourraient se cacher tous les soins de santé. En fait tous les services et toutes sortes de structures dont nous avons besoin tout au long de notre vie.

L’unité de l’innovation de pointe, portée par des fleurons comme la Maison Jeanne Garnier qui, en 1842, crée l’offre de soins palliatifs ou l’Hôpital Foch Suresnes qui réalise en 2020 le premier poumon d’un patient infecté par le Covid.

Un symbole collectif engagé dans l’intégrité et l’abnégation ainsi que la gestion volontaire de ses bâtiments, la transmission du savoir entre pairs pour le bien. Des professionnels attentionnés et accompagnés qui décident de travailler en établissement pour rejoindre la communauté qui défend des valeurs, la souplesse de gestion, l’écoute de leurs besoins et l’adaptation à leur environnement de travail (exercice combiné/personnel).

Aucun bénéfice aux actionnaires

Une union qui évite toute considération financière : aucun bénéfice n’est distribué aux actionnaires. Tous les excédents sont investis au profit des bénéficiaires. Et ce n’est pas un vain mot. Oui, il est possible de garantir la même qualité au public sur une base régulière et la continuité des soins, le tout sans encourir de frais supplémentaires.

Une unité qui place l’humain au centre de ses préoccupations, source de confiance pour les générations futures, incitant les jeunes à décider de découvrir nos compétences en service social, en éducation et en formation.

Une complicité bâtie sur la confiance. Faites confiance à des professionnels qui agissent de manière simple, claire et logique dans les contrats et délégations. Faites confiance à des personnes qui non seulement nous confient leur santé, mais nous permettent de progresser en partageant leur expérience. Nous appelons cela le soutien expert des patients ou des pairs, une partie de notre système de santé qui est essentielle au développement.

Alors oui, l’unité peut être le pilier de notre économie et même de tout notre système de santé. Il suffit d’ouvrir les yeux, de faire des choix délibérés, bref, de prendre les bonnes décisions : traiter équitablement tous les joueurs et attirer les meilleurs d’entre eux pour en faire ce modèle standard.