Par Séverine Mermilliod, publié le 3 juin 2022

Nouveauté de la réforme du premier cycle des études de santé, l’organisation de l’oral et surtout sa prise en compte pour l’année de validation du PASS ou du L.AS a posé pas mal de problèmes. Le président de la conférence des doyens de médecine, Didier Samuel, reconnaît “un travail à faire”, même si l’université reste autonome en la matière.

Fini le concours écrit PACES, désormais pour entrer en deuxième année des études de santé MMOPK (médecine, maïeutique, dentisterie, pharmacie et kinésithérapeute), seuls les résultats des épreuves écrites des deux semestres de l’année comptent. Mais pour certains étudiants PASS et L.AS qui n’ont pas été admis directement, ils devront également passer des admissions orales. Un exercice qui sera pris en compte pour le classement final.

L’an dernier, ces oraux ont suscité des protestations d’étudiants qui se sont sentis insultés. A l’approche de celles de 2022, le président de la conférence des doyens de médecine, Didier Samuel, assure que des travaux sont en cours.

“L’oral représente en moyenne environ 30% de la note globale, dans toutes les facultés, précise-t-il. L’année dernière, il y a eu des extrêmes, mais on recommande pas plus de 50%.” Ces extrêmes, comme à l’Université de Paris où l’oral comptait pour environ 70 % de la note, avaient conduit des étudiants bien notés à l’écrit à faire appel après avoir abandonné des centaines de postes.

« Il y a un travail sur le juridique et les questions qu’on pose à l’oral. Un groupe de travail sur la R1C (réforme du premier cycle des études de santé, ndlr) essaie d’animer toutes les facultés sur ces sujets », souligne Didier Samuel. Cependant, c’est l’université qui décide en dernier ressort de ses propres méthodes d’évaluation, car “chaque faculté a le droit d’avoir ses propres règles”.

Remise en cause de la forme des oraux mais pas du fond

Remise en cause de la forme des oraux mais pas du fond

Le travail consiste donc à “évaluer, synthétiser et proposer une réflexion sur les bonnes pratiques – sachant que la commission n’a aucun pouvoir normatif”, explique Nicolas Lerolle, qui anime le fameux groupe de travail sur la réforme du premier cycle. Lire aussi : La professeure Karine Lacombe attend un médecin comme ministre de la Santé et une “réflexion fondamentale”.

Parmi les compétences que la quasi-totalité des universités évaluent, “l’aisance à l’oral et le respect de l’instruction”, précise le doyen de la faculté de santé d’Angers, mais aussi “la capacité à analyser et synthétiser des problématiques complexes”. La majorité valorise la compétence relationnelle et quelques-uns la conscience de soi et le contrôle émotionnel.

Dès lors, les étudiants du PASS et du L.AS devaient présenter un projet professionnel, réagir à un acteur, un article de presse ou une vidéo qui, “pour la plupart des sites, n’avaient aucun lien avec la santé”, rappelle Nicolas Lerolle. C’est cette déconnexion, avec par exemple des questions sur la barrière de corail, qui avait poussé des étudiants parisiens à déposer un recours.

Si le tribunal a donné raison – en deux temps – aux 48 candidats étudiants sur la forme (la composition des jurés), il n’a cependant pas remis en cause le fond. “On recherche la capacité d’analyse et de synthèse ; pour ces compétences la matière n’est pas indispensable. Eviter les matières médicales permet aussi de ne pas favoriser les étudiants qui sont déjà plongés dans ce milieu”, se défend le professeur.

Ceci pourrez vous intéresser :
Le nombre de contaminations au Covid-19 est monté à plus de 206…

Seul un quart des étudiants en PASS et L.AS impactés par le poids de l’oral ?

Seul un quart des étudiants en PASS et L.AS impactés par le poids de l'oral ?

Le problème serait donc plutôt dans le poids de cet oral pour être admis en deuxième année, de 20 à 70 % de la note totale selon l’université de l’année précédente. Le comité s’est penché sur le pourcentage théorique d’étudiants « reclassés » entre l’écrit et l’oral, passant de non admis à admis ou inversement. A voir aussi : “Faire de la santé des femmes une priorité pour le prochain mandat”. “En moyenne, sur l’ensemble des sites analysés, ce ‘reclassement’ était de 23% pour ceux qui ont passé l’oral”, sans compter les admissions directes. Soit trop peu, soit trop peu selon lui, puisque “les compétences évaluées sont très importantes”.

Pour être juste, ne faudrait-il pas donner à tous les candidats un oral, comme à Tours et à Nantes, et pas seulement dans la seconde moitié du classement ? « Une réflexion est en cours, avoue Nicolas Lerolle. Il y a des questions d’organisation, il faut doubler le nombre d’examinateurs… mais c’est une réflexion pertinente si l’on considère que ces compétences sont importantes.

Selon le doyen, l’université doit enfin afficher “des compétences clairement évaluées, optimiser la préparation à l’oral et pouvoir expliquer aux étudiants le pourcentage d’impact de l’oral sur le classement”. “Avec l’expérience, les choses se calibreront”, promet-il.

Le nombre d’évaluations par cours ou unité d’enseignement sera déterminé par les termes spécifiques de chaque mention de la spécialité Licence ou Master. L’absence d’une des évaluations de contrôle est sanctionnée par la mention ABI ou ABJ qui donne zéro mais non éliminatoire.

Santé : un dispositif d'urgence mis en place dans les hôpitaux
Voir l’article :
Publié le 01/07/2022 22:10 Mis à jour le 01/07/2022 22:28F. Prabonnaud, C.…

Quel niveau pour rentrer à la Sorbonne ?

Sorbonne : Une note égale ou supérieure à 10 pour tous les étudiants.

Quel média faut-il pour entrer en Sorbonne ? Quand je parle d’un registre contenant de l’eau, je veux dire des notes avec un minimum de 12 par matière et rien de tel que des conseils disciplinaires ou des problèmes de comportement. Mais un 14 est bien, je pense. Mais avec vos médias, ça devrait aller. La moyenne pour tous fait polémique à la Sorbonne.

Est-ce difficile de rentrer à la Sorbonne ?

Il est certes très difficile d’intégrer des universités comme la Sorbonne ou l’Assas à cause des filières « normales » quand on ne vient pas de Paris et des environs, uniquement pour des raisons de filière académique. De nombreux franciliens cherchent déjà à intégrer ces universités après le bac.

Comment entrer à l’Université de la Sorbonne ?

Vous devez déposer une demande d’admission au cours qui vous intéresse.

  • Pour une licence 1ère année | Pour les étudiants français Pour les étudiants étrangers.
  • Pour une licence 2e ou 3e année, la campagne de candidature Master débutera le 18 mars 2022 | Cliquez ici.

Comment valider une las ?

Les conditions à remplir pour valider votre année de L.AS Pour cela, vous devez obtenir 60 crédits ECTS (30 par semestre). Ce qui signifie que vous devriez obtenir une moyenne de 10/20 minimum. La plupart du temps, toutes vos notes sont décalées entre elles pour vous permettre d’avoir la moyenne.

Comment ça marche? Les LAS sont toutes les Licences qui proposent une option “Accès à la Santé”. Ils constituent la grande originalité de la réforme 2020 puisqu’ils ouvrent l’accès aux études de santé aux étudiants titulaires de diplômes non médicaux (Direct, Economie, Lettres…) à condition qu’ils proposent une mineure en santé.

Comment passer de pass en las ?

Dans ce cas, vous devez postuler à Parcoursup avant janvier. Quelle est la marche à suivre pour passer au LAS 2 ? Tous les étudiants en LAS1 et tous les étudiants en PASS ayant validé leur année peuvent s’inscrire en LAS 2 correspondant à leur LAS 1 ou leur mineure en PASS.

Comment rentrer en las ?

En L.AS, la santé est, comme son nom l’indique, une option, donc une discipline mineure. Optez alors pour une licence classique avec l’option santé. Quelle que soit votre préférence, vous devez passer par Parcoursup.

Quelle moyenne pour entrer en las ?

Les conditions pour valider votre année LAS et pouvoir postuler en deuxième année MMOPK sont : Valider votre année LAS avec au moins 10/20 de moyenne générale dans votre majeure et dans votre option santé.

Quelles notes pour entrer en médecine ?

Ainsi, le taux de réussite au concours PCEM 1 (premier cycle des études de médecine, première année) est de 61% pour les titulaires d’un baccalauréat S avec mention bien, 42% avec mention bien, 23% avec une assez bonne mention et seulement 5,5% avec une juste mention.

Est-ce difficile d’étudier la médecine? Ce n’est pas un mythe que l’étude de la médecine est vraiment difficile. Ceux qui réussissent le concours d’entrée en deuxième année n’ont pas le temps de se réjouir de cette victoire : ils se préparent à 10 à 12 ans d’une vie où le travail conduit souvent au burnout.

Quelle moyenne pour entrer en fac de médecine en France ?

Les études de médecine se font après l’obtention du baccalauréat en série scientifique avec une moyenne de 12/20 pour les moins de 20 ans.

Quelle note pour passer en 2eme année de médecine ?

Dans les deux cas, vous devez d’abord valider votre première année et ensuite avoir au moins 10/20 de moyenne.