Il y a quelques années, partir en vacances en voiture électrique était plus spécifiquement réservé aux électromobilistes disposant de modèles longue distance et emprunter la route est bien équipé d’une borne de recharge fiable. Et maintenant?

Une situation qui évolue

Une situation qui évolue

Les propriétaires de Tesla bénéficient depuis longtemps d’un avantage considérable pour voyager loin et loin, principalement en raison de son réseau efficace et de son compresseur en expansion. Certainement pas uniforme. Lire aussi : Voitures : des entrepreneurs créent leurs propres marques de voitures à hydrogène. En Bretagne, en Normandie et dans le centre du pays, par exemple, il y a encore des déserts. En fait, là où les autoroutes sont loin, le plus souvent.

Si la carte a été redistribuée, les usagers en vacances utilisant des VE sont toujours plus nombreux et le réseau électrique n’a pas à suivre. Des opérateurs tels que Ionity, Fastned, Total, Allego et d’autres travaillent pour être davantage dans le couloir de migration estivale. Et Tesla a ouvert de nombreux superchargeurs pour les voitures électriques d’autres marques.

Cependant, 2022 est encore une année de transition où le réseau national est encore trop étroit pour desservir tout le monde à chaque heure et chaque jour de la semaine.

Une voiture électrique à 100 euros par mois : la proposition d'Emmanuel Macron est-elle viable ?
Lire aussi :
Emmanuel Macron a proposé la mise en place d’une aide au leasing…

Civisme et choix des horaires d’arrêt

Pour ne pas se retrouver dans une situation délicate, mieux vaut, lors des déplacements estivaux, éviter les heures de pointe en rechargeant sa voiture électrique. Surtout l’heure du déjeuner où ça peut rester coincé. C’est payant d’essayer de passer entre les mailles du filet. Ceci pourrez vous intéresser : Un ingénieur indien invente et construit une petite voiture électrique d’une autonomie de 300 kilomètres. Surtout si vous sortez dans la rue le matin, le déjeuner entre 10h30 et 11h00 facilitera l’accès à la gare rapidement.

Profiter de cette situation est une bonne chose. L’autre est de le faire d’une manière qui facilite les chargeurs qui utilisent une puissance élevée. Donc en ne mobilisant pas les lieux lorsque le débit est devenu inférieur, à 85% par exemple.

Des associations comme e-France Café ont conçu un dispositif à placer derrière le pare-brise pour indiquer l’heure estimée de libération du câble et un numéro de téléphone à appeler en cas d’urgence. Si vous n’avez pas cette plaque qui ressemble à un disque de stationnement pour la zone bleue, ces 2 informations principales peuvent simplement être inscrites sur une feuille de papier rangée au même endroit.

A voir aussi :
Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Tesla Model 3…

Biberonnage intelligent

Si certaines bornes de recharge sur la route principale seront saisies à des intervalles de temps potentiellement importants, ce ne sera pas le cas pour un certain nombre de bornes 22 kW AC de la commune qui sont libérées par les résidents en raison des vacances. Que ce soit ici ou ailleurs, n’hésitez pas à recharger un peu tant que l’arrêt peut durer une heure ou plus.

Elle n’est pas forcément utile en dessous de 2 heures pour les voitures électriques qui embarquent des chargeurs de faible puissance, autour de 3,5 kW par exemple. Alors que Renault Zoé reste la référence pour maximiser le réseau à courant alternatif sur la route, de plus en plus de voitures concurrentes sont équipées d’appareils de 11 kW. Dans ce cas, 90 à 120 minutes peuvent soulever l’autonomie d’une centaine de kilomètres.

Mais attention, beaucoup de ces bornes ralentissent considérablement lorsque 2 voitures sont connectées simultanément. Là encore, ce scénario ne devrait pas gâcher les vacances des autres électromobilistes, et le civisme reste l’atout majeur du jeu borne 1000 EV.

Protéger la batterie

Si le risque de voiture électrique s’enflamme car la batterie est à très faible courant, les cellules lithium-ion voient leur durée de vie diminuer lorsqu’elles subissent une attaque thermique. Pour éliminer certains d’entre eux, ne les chargez pas à 100 % et laissez ensuite la voiture en plein soleil, surtout si ce n’est que quelques jours.

Pour la même raison, il vaut mieux prendre la route dès que la charge est terminée que de manger un repas. En roulant droit, à allure modérée, et de manière souple, le refroidissement du sac sera meilleur. Cela ne veut pas forcément dire se traîner à 80 km/h sur l’autoroute. Rouler à 120-130 km/h reste possible, sans forcer le sable ni multiplier les accélérations pour dépasser.

A noter également qu’en chargeant à moins de 100%, l’autonomie sera réduite, notamment à cause des vitesses plus élevées et de la climatisation en cours d’utilisation. Ce n’est pas forcément un problème avec les batteries à haute capacité énergétique : il suffit d’en être conscient pour ne pas être surpris.

Bien connaître les applications des constructeurs

Il y a une dizaine d’années, voyager loin en voiture électrique nécessitait une planification minutieuse de son voyage en prévoyant des scénarios d’urgence. Par exemple dans le cas où la borne est hors service à l’arrivée en station.

Désormais, grâce au large éventail d’applications disponibles, et notamment celles fournies par le constructeur pour chaque modèle qui se connecte au catalogue, le trajet de plusieurs centaines de kilomètres peut être rendu beaucoup plus silencieux.

Cela le sera davantage lorsque vous maîtriserez cette application qui peut vous permettre de rechercher des bornes de recharge, d’estimer les besoins de recharge en fonction de plusieurs paramètres dont les conditions météorologiques, et de réduire la consommation si nécessaire. Vous pouvez lire la documentation du fabricant pour cela, bien sûr, mais la meilleure façon de prendre ce logiciel est de regarder une vidéo à ce sujet.

Des aides à ne pas négliger.

N’hésitez pas à utiliser YouTube en entrant le nom de votre véhicule et la fonction que vous souhaitez trouver dans la barre de recherche. Les constructeurs, mais aussi les concessionnaires et les électromobilistes s’engagent à ajouter régulièrement des vidéos intéressantes et très bien réalisées.

Les planificateurs d’itinéraire sont également populaires. Tels que ABRP (Better Route Planner) et Chargemap. S’ils proposent une aide intéressante, n’hésitez pas à comparer leur proposition avec votre choix spontané. Votre intuition n’est pas forcément à côté de la plaque, surtout si elle est basée sur certaines bonnes expériences. Parfois ces applications suggèrent des déviations qui ne sont pas toujours judicieuses.

Chers lecteurs, AVEM et moi-même vous souhaitons d’agréables vacances avec votre voiture électrique. N’oubliez pas de prendre votre badge avant le départ en préférant celui qui facilitera la recharge en itinérance.

Quelle voiture électrique pour l’autoroute ?

Mentionnons également les modèles suivants, offrant une distance de conduite de 400 à 450 kilomètres : Porsche Taycan Turbo et Tesla Model S Standard (450 km), Hyundai Kona Electric 64 SUV (449 km), Audi e-tron 55 quattro (437 km ) ), et Volvo XC40 P8 Recharge (425 km), berline Volkswagen ID3 Pro (420 km), SUV …

Quelle voiture électrique est la plus longue distance? Top 10 des voitures électriques avec la plus longue autonomie

  • Tesla Model S – Plus de 500 km d’autonomie. …
  • Tesla Model 3 – voiture électrique de luxe. …
  • Tesla Model X – Voiture de sport électrique large. …
  • Jaguar I -Pace – crossover électrique au design élégant. …
  • Audi e-tron – la première Audi entièrement électrique.

Quelle voiture acheter pour faire de l’autoroute ?

Ford Mondeo Lancée en 1993, la Mondeo est depuis longtemps la préférée des conducteurs qui parcourent des kilomètres sur l’autoroute. Les Mondeo sont réputées pour leur bonne conduite, ce qui en fait la voiture idéale pour parcourir des kilomètres d’autoroute lors de vos trajets quotidiens vers le travail.

Quelle voiture pour le rétrofit ?

Le rétrofit électrique n’est pas ouvert à tous les véhicules. Seuls les véhicules sont éligibles : Dans les catégories M, N et L : les motos (deux et trois roues), les motos quadricycles, les voitures, les véhicules utilitaires et les camions donc autorisés en rétrofit. Immatriculé en France.

Comment calculer l’autonomie d’une batterie de voiture électrique ?

Une fois que vous connaissez la capacité de votre voiture électrique, ainsi que sa consommation moyenne, vous pouvez rapidement calculer son autonomie approximative : divisez la capacité de la batterie (kWh) par la consommation moyenne (kWh/100 km), et multipliez le résultat par 100. on parle de 100 km.

Comment calculer le temps de charge d’une batterie ? Divisez la puissance de charge par 1000 pour obtenir la valeur en kilowatts. Divisez la capacité de votre batterie (exprimée en kWh) par le chiffre pris pour prendre le temps de charge.

Comment calculer l’autonomie d’une batterie ?

â € « Afin de calculer l’autonomie, la première opération consistera à diviser la charge (1500 watts) par la tension de la batterie (12 volts) pour trouver l’ampérage. â € “La deuxième opération du calcul autonome va multiplier cet ampérage par le temps d’utilisation souhaité.

Comment calculer l’autonomie en km ?

L’autonomie de la batterie en kilomètres est égale à la capacité en Wh divisée par la consommation en Wh par kilomètre. Les fabricants n’indiquent pas toujours la capacité de la batterie en Wh mais c’est facile à calculer. Par exemple, une batterie 36 Volt 10 Ah a une capacité de 36 V x 10 Ah = 360 Wh.

Est-ce avantageux de prendre une voiture électrique ?

Le coût de recharge est inférieur au coût du carburant ; les coûts d’entretien des véhicules électriques sont nettement inférieurs à ceux des véhicules à essence ou diesel ; et les véhicules sont silencieux et amusants à conduire. En savoir plus sur l’autonomie des voitures électriques.

Pourquoi est-il rentable de conduire une voiture électrique ? Selon une étude menée par l’UFC (L’Union Fédérale des consommateurs) Que-Choisir en juin 2021, les véhicules électriques neufs permettront d’économiser jusqu’à 1 750 € pendant 4 ans, par rapport aux voitures.

Est-ce une bonne idée d’acheter une voiture électrique ?

Selon une étude menée par l’UFC-Que Choisir, l’achat d’un véhicule électrique est l’option la plus rentable depuis 2020. Pour arriver à cette conclusion, plusieurs points sont comparés, à savoir le prix d’achat, le prix de revente, l’énergie, l’entretien et les assurances.