Par sudouest.fr avec AFPPublié le 20/05/2022 à 9h59

Le marché des objets numériques certifiés (« NFT »), très florissant depuis son éruption l’an dernier, vient de connaître un coup d’arrêt brutal et doit maintenant s’améliorer pour attirer le grand public et durer

Dépression passagère ou éclatement d’une bulle ? Le marché des objets numériques certifiés (« NFT »), très florissant depuis son éruption l’an dernier, vient de connaître un coup d’arrêt brutal et doit désormais s’améliorer pour attirer le grand public et durer, selon les spécialistes.

Après avoir généré 44,2 milliards de dollars en 2021, les « NFT » (« Non-Fungible Tokens »), ces actifs numériques uniques authentifiés par la blockchain – la technologie qui sert de base aux crypto-monnaies comme le bitcoin notamment – ont vu leur volume de dépenses chuter de 75 % entre février et mi-avril, selon le cabinet Chainalysis.

Symbole du mini-crash : Le NFT du tout premier tweet de l’histoire, acheté près de 3 millions de dollars en 2021 et mis aux enchères le 7 avril. Son propriétaire en attend 48 millions de dollars, mais pour l’instant la meilleure offre dépasse à peine les 20 000 dollars.

La vente de terrains virtuels dans « Otherside », le « métaverse » (univers numérique) du « Bored Ape Yacht Club », le plus célèbre club de détenteurs de « NFT », a pourtant atteint plusieurs centaines de millions de dollars en 24 heures début mai. . .

Pour le grand public, il est difficile de comprendre ce marché très volatil aux mains de quelques gros porteurs appelés « whales » (baleines), ces poids lourds qui boostent « le buzz NFT » en usant de leur influence, selon Molly White, fondatrice d’un site spécialisé qui répertorie les arnaques dans le monde des crypto-monnaies.

Alors, au-delà de l’effet de mode, quelles sont les bases pour définir un prix « juste » que tout le monde puisse comprendre ?

80 % d’arnaques ?

Plutôt que « l’utilité », c’est le « statut » conféré par la possession d’un « NFT » qui semble établir sa valeur, poursuit Molly White. A voir aussi : Narbonne : traditionnel, art et numérique, grand cocktail « Micro-Folie » pour tous ce mercredi. Les « NFT » disponibles en quelques versions, comme les « Bored Apes », donnent accès à des groupes très fermés, et sont donc les plus chers.

Le crypto-artiste « Louis16art » propose de s’appuyer sur la notoriété de l’auteur, l’identité des anciens propriétaires du « NFT », la qualité du travail, ainsi que la technique utilisée, certaines étant plus exigeantes que d’autres.

D’autres spécialistes plaident notamment pour la création, à l’image de ce qui existe dans l’art traditionnel, d’une base de données destinée aux acheteurs novices et alimentée par des spécialistes de l’art numérique.

Problème : Ces actifs sont majoritairement vendus sur Opensea, une place de marché déréglementée. « Or, dès qu’on a une nouvelle technologie, on a tout de suite des fraudeurs qui sont à l’affût », souligne Eric Barbry, avocat spécialisé, associé au cabinet Racine.

En janvier, la plateforme révélait que 80% des images transformées en « NFT » gratuitement sur son réseau étaient fausses ou volées. « Opensea est un projet énorme, on ne sait pas ce qu’on y achète », constate Olivier Lerner, co-éditeur du livre « NFT Mine d’or » avec Sophie Lanoë.

Ceci pourrez vous intéresser :
Publié le 13/10/2022• dans:Actualités de l’expert en santé sociale, Actualités de la…

« Far West »

« Far West »

Pour Molly White, le marché ne parviendra pas à séduire le grand public sans une « régulation » et une « protection des consommateurs » plus fortes, même si un contrôle accru risque de diminuer l’intérêt de ce marché, fondé jusqu’ici sur une forte appât du gain. Ceci pourrez vous intéresser : Bruno Devauchelle : Numérique et culture à l’école.

« C’est le Far West », résume Sophie Lanoë, pour qui l’explosion de la bulle est pourtant l’occasion de repartir « sur des bases saines ».

« Tant qu’on n’a pas de droit spécifique, il faut adapter le droit +normal+ aux NFT », prévient Me Eric Barbry, pour qui une évolution de la réglementation se fera « au fur et à mesure de la maturité du secteur et son développement ».

Au-delà des failles de sécurité et des « trous » juridiques persistants qui peuvent dissuader l’acquisition de « NFT », comment simplifier leur achat, encore complexe à appréhender pour un public non féru de technologie ? « Personne n’y comprend rien, mais tout le monde adore ça », veut croire Olivier Lerner.

Pour aider ce marché, « il suffit que les plateformes deviennent faciles d’accès », en n’exigeant pas de portefeuille spécifique pour chaque type d’actif numérique, propose-t-il par exemple.

Le NFT le plus cher jamais vendu à ce jour est une œuvre de Beeple intitulée « Everydays: the First 5000 Days ». En mars 2021, l’œuvre s’est vendue aux enchères pour 69 millions de dollars. La même année, OpenSea a réalisé un volume de transactions de plus de 16 milliards de dollars.

Eric Viennot, in transmemoriam
Sur le même sujet :
L’éminent concepteur de jeux vidéo, pionnier du transmédia et instigateur de la…

Comment trouver les projets NFT ?

CryptoSlam est un autre outil NFT de premier plan pour analyser le marché. Cette plateforme permet aux utilisateurs de découvrir les collections NFT par volume de trading. Chaque collection NFT a une page détaillée qui comprend les ventes en direct, le marché et la monnaie.

Comment suivre les projets NFT ? 11 meilleurs outils pour suivre les projets NFT nouveaux et tendances en 2022

  • BitDegré.
  • Moby.
  • Crypto.com.
  • Rareté.outils.
  • OpenSea.
  • Outils gelés.
  • Calendrier des baisses NFT.
  • Dapp Radar.

Comment trouver un bon NFT ?

Un bon projet NFT a nécessairement une communauté forte derrière lui. Ce n’est qu’avec une communauté engagée que le projet peut réussir. Ce sont les membres du projet qui en parlent avec enthousiasme et passion autour d’eux. C’est un excellent indicateur du potentiel de réussite de la marque.

Où trouver nouveau projet NFT ?

Si vous souhaitez investir dans des projets NFT à venir, nous vous recommandons d’utiliser Crypto.com – la meilleure plateforme pour acheter des NFT sans frais de transaction.

Comment generer 1000 NFT ?

Exemple : Pour générer 1 000 NFT, nous avons 10x10x10=1000. Il est donc possible de générer 1000 NFT avec 3 fichiers de 10 couches : (10 chapeaux, 10 cigarettes, 10 vêtements) sans oublier la base de votre NFT (le contour du personnage par exemple).

Comment générer vos NFT ? Pour créer un NFT, vous devez choisir un support tel qu’une image, une vidéo, un son ou un autre type d’objet. Ensuite, vous devez héberger vos données de manière décentralisée avec un service comme IPFS. Et enfin, exécutez un contrat intelligent à déployer sur une blockchain comme Ethereum ou Solana.

Quel logiciel pour créer un NFT ?

GoArt – NFT Art Maker Cela vous permet de créer à partir de photos disponibles dans votre galerie. En outre, vous pouvez également ajouter des filtres. Rapide et facile à utiliser, il ne fait aucun doute qu’il se classe parmi les meilleurs. D’autant plus qu’il est entièrement gratuit.

Quel logiciel gratuit pour créer des NFT ?

Pour cela, rendez-vous sur des plateformes de freelance, comme Fiverr, Upwork, 5euros, etc. Pour transformer votre actif numérique en NFT, il faut passer par la blockchain pour le signer avec un smart contract. A noter que certaines personnes utilisent même le logiciel « Paint » pour créer leurs NFT.

Comment transformer une photo en NFT ?

Pour créer votre NFT, il vous suffit de télécharger le fichier de votre choix. Les extensions JPG, PNG, GIF, WEBP, MP4 ou MP3 sont acceptées. C’est alors que vous devrez choisir votre prix fixe, un prix libre ou une enchère limitée dans le temps, par exemple.

Quel format pour un NFT ? Je vais créer pour vous une image (NFT) de type CryptoPunk au fameux format 24×24 px. J’exporterai votre image NFT au format 3000×3000 px pour assurer une excellente qualité d’image tout en gardant le 24×24 px d’origine. Votre NFT sera donc prêt à être publié sur OpenSea.

Comment créer un NFT gratuitement ?

Une fois votre portefeuille créé, vous devez choisir une place de marché. C’est ici que vous pouvez créer et vendre vos NFT. Parmi les plus connus, on peut évidemment citer Opensea, Rarible ou encore Mintable. Toutes se présentent comme des galeries d’art numériques, où les transactions se font en crypto-monnaies.

Comment avoir un NFT gratuit ?

La première méthode consiste à jouer à des jeux NFT Play to Earn. Ces jeux sont spécifiquement conçus pour encourager le trading NFT. Dans ce cas, les jetons non fongibles ont une réelle utilité au sein du jeu. Vous pouvez également obtenir des NFT gratuits en les créant vous-même, avec des frais d’essence minimes.

Comment débuter en NFT ? Pour commencer, téléchargez Metamask, créez un portefeuille dessus, puis envoyez des ETH à ce portefeuille. Vous pouvez acheter des ETH avec votre carte de crédit sur des échanges comme Coinbase, Kraken ou Binance. Une fois la transaction terminée et vérifiée, vous pouvez l’envoyer à Metamask.

Comment faire des NFT gratuitement ?

Une fois votre portefeuille créé, vous devez choisir une place de marché. C’est ici que vous pouvez créer et vendre vos NFT. Parmi les plus connus, on peut évidemment citer Opensea, Rarible ou encore Mintable. Toutes se présentent comme des galeries d’art numériques, où les transactions se font en crypto-monnaies.