Le Mondial de l’Auto, qui s’ouvre ce lundi à Paris, sera marqué par la présentation de plusieurs modèles de voitures fonctionnant à l’hydrogène.

En pleine crise du carburant, le Mondial de l’Automobile de Paris se tient cette semaine, où toutes les voitures de demain sont dévoilées. Entre pénurie d’essence et explosion des prix, la solution d’avenir se trouve dans l’hydrogène. Il y a des avantages et des inconvénients, car aucune solution n’est parfaite ou magique. Ce qui est certain, c’est qu’il existe de nombreuses innovations dans ce domaine, présentées lors de cette Coupe du monde. Et notamment des innovations françaises, avec de nombreux modèles présentés. La voiture du futur est un concept de la mythique Renault Alpine revisitée à la sauce hydrogène, qui s’appelle l’Alpenglow (lumière des Alpes), qui semble sortie d’un jeu vidéo ou d’un film. K2000 et la Batmobile), aux lignes totalement futuristes, et qui roule à l’hydrogène. Le moteur n’émet que peu de vapeur d’eau. On peut ainsi citer Hopium (avec un H), qui est déjà vu comme la Tesla de la voiture à hydrogène. Son créateur, Olivier Lombard, est un ancien vainqueur des 24 Heures du Mans. Une berline ultra-luxueuse, ultra-élégante et sans porte. Il s’ouvre automatiquement lorsque vous vous en approchez, il y a un écran géant enroulable à l’intérieur comme un tableau de bord. Et il fonctionne avec une pile à combustible.

Il existe aussi un SUV d’une marque française nommée NamX, conçu par Pininfarina, avec un système de capsule à hydrogène amovible, qui pourrait être changé très facilement, à la station, comme une grosse capsule Nespresso, et qui lui donnerait une autonomie de 800. km. C’est l’un des avantages de l’hydrogène, sur le papier : résoudre deux des gros problèmes de l’électricité conventionnelle, celui de l’autonomie (traverser la France d’un coup) et celui de la recharge. Quatre minutes pour recharger ! Il n’y a pas besoin de démarrer la voiture comme l’électrique, mais seulement de faire le plein d’hydrogène, un peu comme faire le plein d’essence, et ça ne dure pas plus longtemps.

Sauf qu’ici, on parle de voitures de luxe. Avant que messieurs et mesdames aient chaque jour accès à ce type de technologie, il faudra des années… Comme souvent, pour être appétissant, on nous montre cette technologie sur des modèles d’exception, de 80 000 à plus de 100 000 euros selon les modèles. .. Mais parallèlement, les constructeurs travaillent aussi sur des modèles moins sexy mais plus pratiques et proches de notre quotidien, notamment les vans et les utilitaires, qui sont également présentés sur le salon. Mais aussi des taxis, des bus, et même… des vélos ! Une alternative aux vélos électriques, qui parcourent beaucoup plus longtemps et se rechargent en moins d’une minute. Sans même parler de l’avion, car là encore l’hydrogène sera une révolution potentielle pour remplacer le kérosène.

Encore beaucoup de défis technologiques

Certains chercheurs travaillent également sur de nouveaux types de moteurs capables de transformer une voiture à essence en hydrogène, ce qui accélérera la démocratisation. L’autre question cruciale est : combien cela coûtera-t-il de le remplir ? Si on prend l’exemple de la Toyota Mirai qui est déjà sur les routes, il faut compter environ 50-60 euros pour un plein de 650 km. Sur le même sujet : Des voitures à hydrogène seront bientôt produites en Normandie. C’est beaucoup moins cher qu’un plein de carburant aujourd’hui. Et nous sommes proches d’une explosion des prix de l’électricité (sauf si nous rechargeons à domicile ou dans notre entreprise).

Vendre du rêve, mais il reste encore de nombreux défis technologiques à relever. D’abord, on dit que c’est de l’énergie propre, mais en fait, c’est un peu plus compliqué que ça… Cet hydrogène doit être produit. C’est peut-être l’élément le plus abondant de l’univers (92% des atomes de l’univers sont des atomes d’hydrogène), mais sur Terre, il y en a très peu naturellement présent, car il doit être fabriqué. Aujourd’hui, 95% de l’hydrogène est produit avec des énergies fossiles, qui génèrent beaucoup de CO2… D’où l’importance de développer l’hydrogène décarboné (« hydrogène vert »), par électrolyse de l’eau, en utilisant des énergies renouvelables telles que le nucléaire, l’éolien , hydroélectrique… Il faut donc des stations de ravitaillement spécifiques, plus lourdes à installer que de simples bornes de recharge électriques. Aujourd’hui, en France, il n’y en a qu’une trentaine. Rien d’insurmontable, mais ce sont des défis technologiques qu’il faudra relever dans les années à venir.

En effet, les voitures à hydrogène sont actuellement très chères à produire et sont donc vendues à des prix particulièrement prohibitifs. Les premiers prix avoisinent les 65 000 euros, avec des produits neufs dont le prix atteint les 72 000 euros.

Voiture électrique : faire le plein coûte aussi cher que faire le plein
A voir aussi :
L’un des principaux arguments pour passer à une voiture électrique est qu’il…

Quelle quantité d’électricité pour produire de l’hydrogène ?

Ainsi, produire un kg d’hydrogène nécessite 58,7 kWh d’électricité, mais l’énergie électrique résultante n’est que de 13,4 kWh comme le montre le graphique ci-dessous. Sur le même sujet : Hydrogène : des chercheurs font une incroyable découverte !.

Pourquoi l’hydrogène n’est-il pas l’avenir ? La raison pour laquelle l’hydrogène est inefficace est due au processus de transfert d’énergie nécessaire pour alimenter une voiture. C’est ce qu’on appelle parfois la transition des vecteurs énergétiques.

Comment produire de l’hydrogène chez moi ?

Il existe trois méthodes pour fabriquer de l’hydrogène : l’électrolyse de l’eau, le reformage de gaz (ou reformage à la vapeur) et la pyrolyse du méthane.

Pourquoi l’hydrogène n’est pas la solution ?

Mettre l’hydrogène au service d’un nouveau modèle Mais l’hydrogène n’est pas une solution miracle d’un point de vue écologique. Il génère de la pollution, et son faible rendement le rend peu attractif pour des usages où l’électricité peut déjà se substituer aux énergies fossiles.

Comment transformer de l’électricité en hydrogène ?

L’électrolyse transforme le surplus d’électricité en hydrogène. L’hydrogène peut être stocké ou transporté. Elle peut être utilisée directement (sous forme de combustible notamment) ou convertie en électricité grâce à une pile à combustible.

Sur le même sujet :
Publié le 18 octobre 2022 à 08:58, mis à jour le 18…

Quelle est la meilleure voiture hydrogène ?

Première voiture à hydrogène produite en série au monde, la Toyota Mirai a débuté sa carrière dans quelques pays dont la France en 2018 et se renouvelle en 2021 dans une deuxième génération entièrement repensée et portant son autonomie à 650 kilomètres.

Quel est le prix d’un réservoir plein d’hydrogène ? Quant au remplissage en hydrogène, le kilo est actuellement chargé entre 10 ⬠et 15 â¬. Les véhicules à hydrogène actuels transportent environ 6 kg.

Quelle marque de voiture fonctionne à l’hydrogène ?

Pourtant, plusieurs constructeurs sont déjà sur le marché de ce type de véhicule : Hyundai Nexo, Honda Clarity, Renault Kangoo ZE et Toyota Mirai (leader du marché).

Quel véhicule à hydrogène en France ?

Première berline hydrogène haut de gamme 100% française, la Hopium Machina promet jusqu’à 1000 km d’autonomie. Les premières livraisons sont prévues pour 2025.

Quels sont les inconvénients de la voiture à hydrogène ?

Un des inconvénients de la voiture à hydrogène vient de la production d’hydrogène. Quelle que soit la méthode utilisée, une grande quantité d’énergie est nécessaire pour produire ce gaz.

Quelle est l’autonomie d’une voiture à hydrogène ?

Sur une voiture à hydrogène, l’autonomie n’est pas un vrai problème. Si l’offre est encore limitée, les modèles vendus aujourd’hui peuvent parcourir plus de 500 à 600 km avec un réservoir plein.

.