Même s’il est sûrement possible de peindre avec le Da Vinci, rien à voir avec Léonard. C’est un robot chirurgical composé de quatre bras commandés à distance par un chirurgien. Celui-ci peut ainsi opérer son patient depuis une console, hors du bloc opératoire. Les risques d’infection nosocomiales en seraient considérablement réduits.

Le système fait figure de pionnier dans le domaine de la chirurgie micro-invasive : les instruments sont introduits dans le corps du malade grâce à de petites incisions et sont ensuite mobiles à 360°. Fini, donc, le temps où la moindre opération bénigne entraînait une cicatrice de 10 centimètres.

Le principal atout du Da Vinci, c’est la précision de mouvement qu’il permet. Installé aux commandes de l’appareil, le chirurgien peut opérer une zone de quelques millimètres carrés aussi facilement que s’il s’agissait d’une simple appendicectomie. Et on peut effectivement peindre avec …

 

Reconnaissance biométrique : tous fichés ?
Lire aussi :
Tweets de @FutureMagFR

2.  Le robot “Dextérité”

Très performant, le Da Vinci n’en reste pas moins très cher et extrêmement imposant. A voir aussi : C’est déjà demain – 7. À la fin des années 2000, les français de Dextérité Surgical miniaturisent la technologie pour qu’elle tienne littéralement dans une valise (voir la vidéo ci-dessous). C’est le robot Dextérité.

Le système dextérité est constitué d’une poignée et d’un bras articulé terminé par une pince.  Comme le Da Vinci,  il permet d’opérer en laparoscopie – au moyen d’une caméra placée sous la peau – tout en gardant une grande mobilité à l’intérieur du patient.

Si vous avez le coeur bien accroché, vous pouvez observer le robot Dextérité en action ici.

Les prix de l'énergie vont baisser en Espagne et au Portugal, mais pas en France
A voir aussi :
La Commission européenne a autorisé l’Espagne et le Portugal à fixer les…

3. Le MARVEL

MARVEL est l’acronyme de Multi Angle Rear Endoscopic tooL. Voir l’article : Les villes flottantes sont-elles l’avenir de la civilisation ?. Il s’agit d’une caméra miniature permettant une imagerie en 3D et en haute définition du cerveau.

Contrairement à un endoscope classique, qui offre une vision axiale, le MARVEL peut pivoter et offre une vision à quasi-360°. La vidéo suivante illustre l’utilisation d’un autre endoscope multi-angle. Le MARVEL donne la même capacité d’exploration …. mais dans le cerveau.

Cette caméra révolutionnaire est le fruit d’une collaboration entre le Skull Base Institute et le Jet Propulsion Laboratory de la NASA. Elle devrait contribuer à l’amélioration du robot Curiosity, en charge de l’exploration de la planète Mars.

4. Google Glass

Le Docteur Philippe Collin, chirurgien rennais, a effectué cette année la première chirurgie de l’épaule retransmise en direct d’un continent à l’autre via Google Glass. L’opération, une pose de prothèse, était suivie en live depuis le Japon par l’équipe du professeur Goto.

opération google glass Rennes Japon première… par OuestFranceFR

Jusqu’à maintenant, la retransmission vidéo d’une procédure chirurgicale nécessitait la présence d’une équipe de tournage encombrante et très difficile à stériliser dans le bloc opératoire. Grâce à Google Glass, le praticien filme très exactement l’opération qu’il est en train de réaliser. En matière de formation, l’application a de l’avenir puisqu’elle permet à un seule et même chirurgien d’enseigner une technique dans plusieurs hôpitaux sur plusieurs continents à la fois.

5. Le Plasma Froid

Terminons ce tour d’horizon par la plus expérimentales des innovations que nous avons sélectionnée : la stérilisation par plasma froid. Le plasma est une forme ionisée de gaz prenant l’apparence d’une flamme extrêmement chaude. On appelle “plasma froid” une type de plasma artificiellement stabilisée autour de 40°C, dont voici un exemple. 

Une équipe de chercheurs du Gamaleya Institute of Epidemiology de Moscou a découvert que la “flamme” de plasma froid avait des propriétés antibiotiques. Elle peut être utilisée aussi bien pour stériliser les instruments médicaux que les plaies elles-mêmes. Voila qui pourrait être la solution à l’adaptation des bactéries aux antibiotiques.

Plus incroyable encore, le plasma froid aurait la vertu de stimuler l’hémostase et l’angiogenèse, deux mécanismes responsables de la cicatrisation. À terme, le plasma froid pourrait donc remplacer les points de suture.

Âmes sensibles, s’abstenir, voici une vidéo qui montre l’utilisation de plasma froid lors d’une opération du foie.