L’existence d’un espace extérieur est, à égalité avec le prix, le premier critère jugé indispensable par les acquéreurs de logements, selon un sondage Ipsos pour l’association Qualitel publié jeudi.

« On sent le signal, en effet, d’une épidémie, d’un confinement », a analysé Brice Teinurier, directeur général délégué d’Ipsos, lors de la présentation de l’étude. Sur le même sujet : Immobilier : 400 villes obligent déjà les propriétaires à obtenir un permis de location.

59% des Français interrogés ayant trouvé un bien dans les cinq dernières années citent le prix comme facteur important et sans compromis possible, ainsi que l’espace extérieur (jardin, terrasse ou balcon).

Le type de résidence (maison ou appartement) vient ensuite, et 56% des acquéreurs considèrent que ce mode ne se vendra pas. Ce chiffre monte à 69 % pour les accédants à la propriété, pour qui il s’agit du critère le plus important.

VIDÉO - De nouveaux immeubles démolis, des chantiers à l'arrêt... L'immobilier s'effondre en Chine
A voir aussi :
Publié le 6 septembre 2022 à 11h00 Source : TF1 InfosPublié le…

La maison fait toujours rêver les Français

« La maison est toujours la passion des Français », a déclaré Brice Teinurier. Sur le même sujet : Bien neuf : que doit contenir votre acte de vente ? | Edito SeLoger Neuf. Il a ajouté: « Il y a quelque chose d’imaginatif autour de la maison », pas nécessairement lié à un style particulier.

L’enquête, menée sur un échantillon de 3 056 personnes, dont 1 664 ayant changé de logement (propriétaires ou locataires) au cours des cinq dernières années, a été réalisée en avril, dans les premiers mois de la crise​​​​​​​​​​​ Les dépenses énergétiques. . .

Reflet de la relation qui reste forte dans la voiture, un consommateur sur deux (47%) considère le stationnement comme un facteur important.

Économisez jusqu’à 70 % sur l’assurance du prêteur

Et seule une personne sur trois (34%) s’est dite inquiète de la classe énergétique de son futur logement lors de sa tournée pré-achat.

De nombreux clients ont également vécu des choses désagréables après avoir acheté : deux sur trois (68%) ont déclaré être gênés par des choses qu’ils n’avaient pas remarquées ; et un sur deux (52 %) ​​déclare avoir vu un travail intéressant après s’être connecté.

Les principales mauvaises surprises recensées concernent ensuite le thermique et l’acoustique : le froid (17 %), le chaud (13 %), le bruit des voisins (16 %) et de la rue (12 %). Les frais et dépenses suivront (11%).

Lire aussi :
Malgré des prix inférieurs à ceux du marché, plusieurs dizaines d’appartements neufs…