L’innovateur

Nicolas Huchet
Nicolas Huchet a subi une amputation de l’avant-bras droit suite à un accident de travail en 2002. Les tentatives de greffe ayant échoué, on l’équipe d’une prothèse haut de gamme bien au-dessus de ses moyens et, son handicap étant peu courant, mal remboursée. La solution, il la trouve en octobre 2012 lorsqu’il se rend à un forum consacré au numérique, à Rennes. L’association Bug y présente sa toute nouvelle imprimante 3D et les plans d’une main robot à faire soi-même… Gaël Langevin
Gaël Langevin est le créateur du premier robot humanoïde réalisé grâce à une imprimante 3D. Son projet est basé sur la philosophie Open-Source. Il peut donc être utilisé et modifié par tous. C’est à partir du fichier numérique de la main de ce robot, que Nicolas Huchet a pu réaliser sa prothèse de main. 

Le mot

FabLab
Un FabLab est un laboratoire de fabrication numérique. Pensés dans le pur esprit Do It Yourself (littéralement, fais-le toi-même), les FabLabs mettent à disposition du public toutes sortes de matériels informatiques, électroniques et de logiciels nécessaires à la fabrication. Passionnés d’électronique, de bricolage ou de design s’y retrouvent pour concevoir et échanger sur leurs projets.  OpenSource
C’est le fait de révéler sa recette de cuisine à tout le monde. Un logiciel en Open Source est a priori accessible dans l’intégralité de son code source sur Internet. L’Open Source est un monde de partages où chacun peut apporter une pierre à l’édifice pour améliorer encore et toujours les solutions retenues. Impression 3D
C’est la technologie qui permet de fabriquer un objet en trois dimensions d’un seul tenant, à l’aide d’une imprimante 3D, d’un fichier numérique et de certains matériaux (plastique, métal, résine…) Arduino
Arduino est composé d’une partie hardware, un circuit imprimé en 3D, et d’une partie software, le logiciel utilisé pour le programmer, tous deux disponibles en Open Source. Arduino est pensé pour rendre l’électronique plus accessible aux artistes, designers et makers en tout genre. Il peut être acheté pré-assemblé ou, grâce à sa licence libre de droits, construit à la main. Dans les deux cas, les utilisateurs peuvent facilement adapter le module à leurs besoins.

Les chiffres

60 000 € – C’est le prix que peut coûter une prothèse de main haut de gamme.  200 € – C’est le coût de la prothèse bionique en opensource conçue par Nicolas Huchet.

EN IMAGE

Le croquis de Louison

C’est Déjà Demain-37 : dans le cartable des écoliers !
Voir l’article :
Le problème se pose aujourd’hui régulièrement chez les élèves utilisant aussi bien…

LES COMMUNAUTÉS SUR LE WEB

Les comptes à suivre

Les innovateurs de l’émission @InMoov – le compte du robot InMoov créé par Gaël Langevin @Fablabfr – le compte officiel des FabLabs français Les influenceurs sur le sujet @Humanoides_FR – toute l’actualité de la robotique, des intelligences artificielles et des drones @paristechreview – le magazine de Paris Tech sur les innovations techniques @PasseurSciences – journaliste scientifique @APJournaliste – journaliste et membre de l’association Jounalistes Médicaux @TechnoScience – toute l’actualité technologie et scientifique Retrouvez une petite sélection de cartes interactives des fablabs dans le monde : ici et ici Pour découvir les FabLabs : le wiki Le tour d’horizon des FabLabs par la Fondation internet nouvelle génération Sur l’Open Source & l’Arduino Le site numéro 1 de l’opensource créé par Massimo Banzi : Arduino Pour monter vous aussi une prothèse bionique en opensource, retrouvez ce modèle Arduino Selon l’Homme bionique, réparer le corps humain avec les nouvelles technologies, c’est possible Nicolas Huchet a fabriqué sa propre prothèse de main, mais il n’est pas le seul. Petite revue, en vidéos, des prothèses DIY.  Le chirurgien et ingénieur Todd Kuiken a construit une prothèse directement connectée au système nerveux humain. Cette innovation permet un meilleur contrôle et donc plus de dextérité de la part de la prothèse. Mais la nouveauté ici, est la réactivation des sensations liées au touché. Hugh Herr, amputé de ses deux jambes à 18 ans suite à un accident d’escalade, le droit de ne pas être handicapé est fondamental et réalisable grâce aux prothèses bioniques, si l’on décide d’y mettre les moyens. Retrouvez son intervention au TED Talk : Mick Ebeling construit des prothèses pour les amputés de guerre au Soudan. Le procédé de fabrication se déroule grâce à l’opensource et à une imprimante 3D. Un paysan du nord de la Chine construit ses propres prothèses Hiroshi Yamaura et son équipe de makers japonais, ont conçu Handie, une prothèse de main offrant de nombreuses fonctionnalités à prix abordable. Dotée d’un design futuriste, la main dispose de capteurs qui permettent de lire les signaux du cerveau. Les coûts de cette invention sont bas : pour calculer les impulsions électriques, Handie nécessite un simple Smartphone. Et grâce à l’impression 3D, tous les composants de la prothèse sont facilement modifiables, réparables et abordables. Le dernier prototype conçu coûte 300 euros.

Retrouvez notre article : Sur le même sujet : Tuto des Makers – 3 – Le lombricomposteur.Les prothèses bioniques, vers la fin du handicap

Samedi prochain dans FUTURE (28/03/2015)
Lire aussi :
ENERGIE – Voler à l’électrique FUTURE part découvrir l’E-fan, le tout premier…