FutureMag.fr : toute l'actualité sur l'innovation et le monde de demain

Une lampe basse consommation… sans mercure !

Une lampe basse consommation... sans mercure !

L’ingénieur allemand Rainer Kling a travaillé dans les sociétés Radium et Osram. Depuis 2008, il enseigne la technologie de la lumière, des ballasts et du plasma au département Technique de la lumière de l’Institut technologique de Karlsruhe. Il est aussi Vice-président de la Deutsche Lichttechnische Gesellschaft. Ses recherches se concentrent sur le domaine de la lumière, des sources lumineuses et des appareils industriels. Il est l’auteur de plus de 70 publications et de 20 brevets. Aujourd’hui, il utilise les nouvelles technologies pour développer des sources lumineuses durables. L’optimisation technique porte avant tout sur la qualité lumineuse, l’efficacité de l’éclairage et l’absence de mercure.  

 

La lampe basse consommation innovante « 3rdPPBulb »

Qu’est-ce qui distingue votre lampe des ampoules à fil incandescent et des lampes basse consommation ? De quoi est-elle faite ? 

C’est la première lampe du monde à décharge basse pression sans mercure, une substance dangereuse pour la santé et l’environnement. Dépourvue d’électrodes, elle s’allume très vite et sa durée de vie est de 30 fois supérieure à celle d’une ampoule classique. Son efficacité est la même que celle d’une lampe basse consommation. La décharge, très petite, est alimentée par des micro-ondes. Le tube, rempli d’un gaz rare et de sels métalliques, n’est pas toxique. Lire aussi : Vivre et consommer sans emballages polluants. Grâce à son enveloppe protectrice, elle ne diffuse pas d’ondes électromagnétiques et ne présente donc aucun danger. Elle ne contient aucune substance toxique comme le mercure. Dépourvue d’électrodes, elle tient en outre 30 000 heures. Dans le cadre d’un usage domestique, elle peut même durer de nombreuses années.

En quoi votre lampe est-elle respectueuse de l’environnement ?

Elle ne contient aucune substance toxique comme le mercure. Dépourvue d’électrodes, elle a une capacité d’autonomie de 30 000 heures. Sur le même sujet : Lutte contre le cancer : les promesses du micro ARN. Dans le cadre d’un usage domestique, elle peut même durer de nombreuses années.

 

Quel est son coût ?

Nous estimons que les prix à la vente tourneront autour de 10 et 12 euros.

Quand est-ce que cette lampe pourrait passer à une utilisation à grande échelle ?

Nous sommes en pourparlers avec les fabricants pour savoir à quelle vitesse cette lampe peut être produite. Pour un usage domestique, une mise en vente pourrait être envisagée dans un an.

Une vidéo du KIT sur la lampe sans mercure et plus d’informations en allemand.

Quitter la version mobile