Posté

le 09/04/2022 à 17h19, mis à jour le 09/04/2022 à 17h21

Selon une étude de l’assureur Axa, les voitures électriques sont impliquées dans 50% d’accidents en plus que les voitures thermiques.

Selon une étude menée en Suisse par l’assureur Axa auprès de 1.200 personnes, « les conducteurs de voitures électriques causent 50% d’accidents en plus avec dommages à leur propre véhicule que les propriétaires de modèles thermiques classiques ». Un problème pour s’habituer à ces modèles de voitures encore jeunes, semble-t-il.

Contrairement à une voiture thermique, dont l’accélération est progressive, les voitures électriques ont une accélération plus rapide (effet de dépassement). « Nos analyses montrent que les principaux risques ne sont pas actuellement dans la réduction de la vitesse, mais dans l’accélération », précise l’étude. « La plupart des voitures électriques, en particulier les modèles hautes performances, offrent un couple très élevé. Il suffit de toucher la pédale d’accélérateur pour s’en rendre compte. Cela peut conduire à des accélérations involontaires, saccadées et incontrôlables », poursuit-elle. Cet effet expliquerait donc l’augmentation des chiffres de dommages des « voitures électriques puissantes ».

Lire aussi Tension entre Bruxelles et Washington au sujet de la voiture électrique

Cette étude révèle un autre point faible des voitures électriques : le soubassement. Celui-ci peut être endommagé lors de la conduite sur des terres ou des rochers. « Le soubassement semble être le talon d’Achille de ces voitures car il n’y a pas de protection supplémentaire de la batterie. Les conducteurs doivent en être conscients », indique l’étude. Si la batterie est endommagée à la suite d’un accident, elle peut en fait prendre feu. Une autre caractéristique de l’étude est le poids plus élevé des voitures électriques par rapport aux véhicules thermiques. « En cas de collision, la différence de poids entre les véhicules impliqués est cruciale. Le véhicule le plus léger est désavantagé car il est soumis à une charge énergétique plus élevée que le véhicule plus lourd », décrit l’étude.

Enfin, l’étude réfute une idée reçue selon laquelle les services d’urgence prendraient plus de risques en cas d’accident impliquant une voiture électrique. « Cette crainte n’est pas fondée, car les chances que la voiture soit encore vivante sont très faibles », explique-t-elle. En effet, en cas d’accident, la batterie est automatiquement déconnectée du circuit en quelques millisecondes, sécurisant le fonctionnement.

À VOIR AUSSI – Fin des ventes de voitures thermiques en 2035 : Thierry Breton assure que les pays d’Europe de l’Ouest sont prêts

Quand la fin des voitures électriques ?

Les conducteurs de voitures électriques sont plus susceptibles d’être impliqués dans des accidents Sur le même sujet : Usage, autonomie… Où en est la voiture à hydrogène ?.

En 2035, seuls les véhicules qui n’émettent pas de CO2 lors de leur utilisation pourront être mis sur le marché : Ce sont principalement des véhicules 100% électriques, mais aussi des véhicules à hydrogène.

Quelle voiture ne pourra plus rouler en 2035 ?

Quelle voiture ne pourra plus rouler en 2025 ? Seuls les véhicules diesel et assimilés dont la première immatriculation a eu lieu entre le 1er juillet 1997 et le 31 décembre 2000 sont concernés par la vignette CRIT’air 5. Sur le même sujet : Bureau de rédaction. Stellantis va révolutionner les ventes de voitures. « D’ici 2025, ces véhicules auront presque 30 ans, et le volume doit être réduit. »

Quand les voitures électriques seront obligatoires ?

Le Parlement européen a voté la suppression progressive du moteur à combustion interne d’ici 2035. Cela signifie que la vente de véhicules neufs à essence, diesel, hybrides et hybrides rechargeables ne sera plus autorisée sur le sol européen à ce stade.

Recharger sa voiture électrique coûte-t-il plus cher que faire le plein d'essence ?
Lire aussi :
Plusieurs articles dans la presse automobile affirment spécifiquement que recharger une voiture…

Pourquoi être contre la voiture électrique ?

L’Europe a décidé : à partir de 2035, toutes les voitures neuves vendues sur notre continent devront être entièrement électriques. Cette décision sera associée à des exigences très élevées tant pour les utilisateurs que pour les industriels et les entreprises…

Selon Anti-Elektro, les véhicules électriques émettraient autant de gaz à effet de serre que les voitures thermiques car l’électricité utilisée pour les fabriquer et les recharger provient de centrales électriques au charbon, les plus polluantes au monde.

Pourquoi les voitures électriques polluent ?

Pourquoi la voiture électrique n’est-elle pas la solution ? « Ces véhicules électriques ne sont ni énergétiquement ni matériellement sobres. Les gouvernements misent sur l’électrification pour atteindre leurs objectifs climatiques, mais ils oublient de prendre en compte le poids et les dimensions des véhicules. »

Quel est l’impact de la voiture électrique sur l’environnement ?

En revanche, ils émettent une quantité considérable de particules fines. En cause : le poids élevé de leurs batteries, qui oblige les constructeurs à utiliser des pneus plus larges.

La batterie de votre voiture électrique peut-elle prendre feu ?
Sur le même sujet :
Les incendies de voitures électriques agitent régulièrement les réseaux sociaux. Cependant, une…

Quelle est la meilleure voiture électrique 2021 ?

Conduire une voiture électrique n’est pas un fardeau. Car lorsqu’il roule, il n’émet pas de gaz à effet de serre, de particules fines, de gaz nocifs ou de nuisances sonores comme un moteur thermique.MAQUETTE
PART DE MARCHÉ1TESLA MODÈLE 3
15,37 %2RENAULT ZOE
14,54 %3PEUGEOT E-208
11,02 %4DACIA RESSORT

7,02 %

  • Quelles sont les meilleures voitures électriques de 2022 ? Top 10 : Quelle voiture électrique choisir en 2022 ?
  • 2.1 Renault Zoé : une star encore dans le coup ?
  • 2.2 Peugeot e-208 : La citadine la plus tendance du moment ?
  • 2.3 Tesla Model 3 : la compacte la plus tendance ?

Quelle est la meilleure voiture électrique Qualité-prix ?

2.4 Hyundai Kona Electric : le roi méconnu des SUV urbains ?

Quelle est la meilleure voiture électrique actuellement sur le marché ?

Hyundai Kona EV 2021 Parce qu’il est équipé d’une batterie lithium-ion de 64 kWh et qu’il coûte moins de 45 000 $, ce véhicule est éligible aux prêts gouvernementaux.

Quelles sont les conséquences du transport sur l’environnement ?

La meilleure voiture électrique en termes d’autonomie est la Tesla Model S Long Range avec 610 kilomètres. L’autonomie moyenne mesurée sur l’ensemble de l’autonomie de la voiture électrique est de 350 kilomètres.

Le secteur des transports est le principal émetteur de gaz à effet de serre et ses impacts sur l’environnement sont nombreux : pollution de l’air et de l’eau, nuisances sonores, modifications du paysage ou encore contribution au changement climatique.

Quels sont les aspects négatifs des moyens de transport ?

Quels sont les problèmes de transports ? Le bruit de la circulation est la principale cause de gêne des Français (aéroport, camion, vélo, train, métro, circulation urbaine, etc.). Ils provoquent de la fatigue, des troubles du sommeil, de l’inattention, de l’agressivité et des troubles psychologiques ou physiologiques encore plus graves.

Quelles sont les conséquences des transports sur l’environnement ?

Les coûts de transport sont relativement élevés pour les longues distances. Le transport routier est utilisé pour transporter des denrées périssables qui nécessitent une livraison rapide. Les risques de la circulation routière (accidents, conduite dangereuse,…)

Sources :