Publié le 2 septembre 2022, 14:46

Un revirement avant les élections. Au Brésil, la croissance a atteint 1,2% au deuxième trimestre par rapport au précédent. La reprise des services et de la production industrielle a permis cette bonne performance, grâce à la sortie de crise du Covid et à la reprise de la consommation.

Par rapport à la même période en 2021, la progression est encore plus marquée (+3,2%). En 12 mois, la croissance a atteint 2,6%, selon les données officielles publiées par l’Institut national de la statistique. « Tout cela est très positif », a déclaré Laiz Carvalho, économiste chez BNP Paribas à São Paulo.

Les neuf derniers mois ont même marqué « la meilleure performance en termes de croissance de la dernière décennie », souligne William Jackson, économiste en chef pour les pays émergents du cabinet de conseil londonien Capital Economics.

La cerise sur le gâteau : les investissements. La formation brute de capital fixe a augmenté de 4,8 % au deuxième trimestre. Et le chômage est tombé en dessous de 10% en juillet, selon les données officielles.

Embellie passagère

« L’économie évolue déjà à un niveau plus élevé qu’avant la pandémie, comme nous le constatons également dans d’autres pays. Voir l’article : L’inflation persiste, l’économie en difficulté. Nous envisageons désormais une croissance d’environ 2,6 % en 2022 », explique Octavio de Barros, vice-président de la Chambre de commerce France-Brésil.

Le président Bolsonaro, en pleine campagne électorale, ne manquera pas d’explorer ces indicateurs positifs. Principalement parce qu’il a réussi à faire baisser le prix du carburant en baissant les taxes, à distribuer des chèques aux routiers et aux chauffeurs de taxi et, surtout, à augmenter de 50 % l’aide aux plus démunis.

Alors que l'économie mondiale s'effondre, la croissance de l'Arabie saoudite est alimentée par les prix élevés du pétrole.
Ceci pourrez vous intéresser :
Alors que les perspectives de l’économie mondiale s’assombrissent en raison du risque…

Taux d’intérêt

Pour l’année à venir, les perspectives de l’économie sont plus sombres, principalement en raison de la détérioration de l’environnement international depuis la guerre en Ukraine et de la hausse des taux d’intérêt aux États-Unis et en Europe. A voir aussi : Argentine : le ministre de l’Économie démissionne. Au Brésil même, les taux sont déjà montés à 13,75% pour tenter de contrôler une inflation à deux chiffres.

« Les taux élevés auront un impact sur le crédit et la demande intérieure. En outre, nous nous attendons à ce que les prix des produits de base baissent et que les termes de l’échange du Brésil se détériorent. L’économie devrait ainsi stagner au deuxième trimestre, et la croissance devrait être régulière en 2023″, explique William Jackson, tandis que Capital Economics revoyait à la baisse sa prévision de 1,3% à 0,8% pour l’année prochaine.

Le Brésil, géant de 8 511 965 km2 et puissance démographique de plus de 190 millions d’habitants, fait aujourd’hui partie des pays dits « émergents », c’est-à-dire des pays qui sortent de leur condition de pays en voie de développement et en route vers celle-ci. des pays riches et développés.

Croissance, inflation : économie sous le choc
Voir l’article :
« Il commence à y avoir des petites inquiétudes, mais elles sont dues…

Quels sont les atouts du Brésil ?

Avec un secteur agricole de premier plan représentant 4,9 % du PIB en 2016, le Brésil est le troisième exportateur mondial de produits agricoles, derrière les États-Unis et l’UE, selon l’OMC. C’est aussi le plus grand producteur mondial de jus d’orange, de sucre, de café et le 2e plus grand producteur de soja, juste derrière les États-Unis.

Quelle est la richesse du Brésil ? Avec un PIB de 1,5 %, le Brésil a conquis plusieurs places dans le classement des pays qui produisent le plus de richesses au monde.

Quelles sont les principales richesses du Brésil ?

Le Brésil est le premier ou le deuxième producteur mondial de café, d’agrumes, de sucre, de soja. L’élevage bovin est également développé. L’industrie bénéficie de ressources minérales abondantes : notamment le fer (qui a permis le développement de la sidérurgie), la bauxite, le manganèse.

Quelles sont les forces du développement brésilien ?

Le pays est également un important exportateur de maïs, de cellulose, de tourteau de soja, de sucre, de café, de coton, de tabac, de jus de fruits, entre autres produits agricoles. Le Brésil a également fortement développé la filière éthanol, un biocarburant dont il est, avec 154 millions d’hectolitres par an, le premier producteur mondial.

Pourquoi le Brésil est une puissance ?

Le Brésil est une puissance agricole grâce à de vastes étendues de terres arables (la région du Sud-Est, le Matto-Grosso). Une agriculture commerciale très mécanisée lui permet d’être le premier producteur mondial de café, de sucre, d’agrumes et le second pour la production de soja et d’élevage.

Pourquoi le Brésil est une puissance émergente ?

C’est parce que le Brésil est une puissance économique fortement intégrée à la mondialisation que le pays a été choisi pour accueillir la Coupe du monde de football 2014 et que la ville de Rio a été choisie pour organiser et accueillir les Jeux olympiques de 2016.

Pourquoi, malgré son émergence, le Brésil reste un pays très inégalitaire ? 6La société brésilienne est historiquement inégalitaire et ses disparités ont une forte inscription spatiale. Les inégalités de développement, de richesse et d’accès aux ressources y sont particulièrement fortes. Par exemple, le Brésil présente de fortes disparités d’IDH selon les Etats (Théry).

Pourquoi le Brésil est une puissance ?

Le Brésil est une puissance agricole grâce à de vastes étendues de terres arables (la région du Sud-Est, le Matto-Grosso). Une agriculture commerciale très mécanisée lui permet d’être le premier producteur mondial de café, de sucre, d’agrumes et le second pour la production de soja et d’élevage.

Qu’est-ce qui a développé le Brésil ?

Le pays est également un important exportateur de maïs, de cellulose, de tourteau de soja, de sucre, de café, de coton, de tabac, de jus de fruits, entre autres produits agricoles. Le Brésil a aussi fortement développé la filière éthanol, un biocarburant dont il est, avec 154 millions d’hectolitres par an, le premier producteur mondial.

Quelles sont les régions les plus pauvres du Brésil ?

Une région pauvre. Les données de recherche de l’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE) indiquent clairement que le Nord-Est est la région du Brésil où la pauvreté touche la plus grande proportion de la population.

Pourquoi le Brésil est-il un pays riche ? Il dispose d’importantes ressources pétrolières et agricoles. Le pays est l’un des plus grands producteurs mondiaux de café, de jus d’orange, de soja, de sucre et de viande, ainsi que de bioéthanol. Les produits agricoles et agroalimentaires représentent 40 % des exportations du pays.

Pourquoi le Brésil Est-il pauvre ?

L’augmentation du travail informel est en grande partie responsable de la baisse de la productivité (-3,6 % en trois ans), selon le Centre d’études économiques de la Fondation Getúlio Vargas (FGV) à Rio. Cela expliquerait la lenteur de la reprise économique actuelle et ses effets sur l’emploi.

Quel est le taux de pauvreté au Brésil ?

Plus de 20% de la population, soit 50 millions d’habitants, vivent avec moins de 2 dollars US par jour et plus d’un tiers vivent en dessous du seuil de pauvreté. De plus, la classe moyenne (25 % des Brésiliens) est particulièrement vulnérable.