Chaque semaine, retrouvez le meilleur de la veille de l’innovation de la rédaction de FutureMag.

Le mercredi, on part à la découverte de la Terre.

/ Insectes

Cultiver son propre élevage d’insectes comestibles A voir aussi : Jeu-concours : Gagnez une brosse à dents connectée !.

Manger des insectes représente une alternative à la consommation de viande animale, comme nous l’avions montré dans le numéro 2 de FUTUREMAG. Mais si les insectes comestibles sont faciles à trouver en Asie, ils le sont beaucoup moins dans nos pays où le cafard est davantage associé à de la vermine qu’à un met succulent. La start-up californienne Tiny Farms travaille donc sur un kit de culture d’insectes open-source et entièrement montable soi-même. La mini-ferme peut aussi bien être installée dans une cuisine, une salle de classe ou un bureau. Derrière le gadget agro-tech, Tiny Farms entend bien développer un écosystème ouvert complet pour permettre à tous d’améliorer cette agriculture d’un nouveau genre. 

/ Carburant

Une seconde vie pour les sacs plastiques Sur le même sujet : Emission – 14 – Les liens utiles.

Les sacs plastiques ont la vie dure. Produits dérivés de l’industrie pétrochimique, ils font l’objet d’une chasse systématique depuis des années. Pourtant, leur salut pourrait bien être de redevenir ce qu’ils étaient à l’origine : une forme de carburant. Des chercheurs de l’Université de l’Illinois ont conçu un prorotype capable de convertir les sacs plastiques en diesel, mais également en gaz naturel et en certains lubrifiants utilisés pour maintenir moteurs et machines. Techniquement, les sacs sont brûlés par pyrolise dans une chambre privée d’oxygène. L’étape suivante consistera à faire valider la qualité de ce nouveau diesel pour l’incorporer à la production existante.

En savoir plus

Voir le réportage de FutureMag « la consommation d’insectes à l’ère industrielle » et ses sujets associés
 

A voir aussi :
HOMME – L’humain augmenté L’ère de « l’humain augmenté » aurait-t-elle déjà…

/ Energie

Une tondeuse autonome et productrice d’énergie

Les longues et bruyantes séances de tondeuse à gazon vont peut-être enfin se racheter une conduite. Un groupe d’ingénieurs de l’Université George Mason (ETAT) vient d’inventer un prototype de tondeuse capable de tirer son énergie de l’herbe tout juste coupée, mais également de produire des granulats de biomasse qui peuvent à leur tour alimenter d’autres engins. Mieux, cette tondeuse baptisée EcoMow est programmable avec Google Maps et peut donc travailler de manière autonome. Un prototype de grande taille pour collectivités devrait être disponible en avril 2014, pour une mise sur le marché l’année prochaine.

Voir le projet

Le scanner « Homme » de la semaine, c’est par ici ! 

Le scanner « Objets » de la semaine, c’est par là !