La dernière grande libération foncière est en cours à Paris, mais le projet d’aménagement de la ville de Paris ne saisit pas cette opportunité historique d’augmenter l’offre de logements, dénoncent les économistes dans une tribune du Monde. Gilbert This et Alain Trannoy.

Publié le 16 septembre 2022 à 07:45 Temps de lecture 3 min.

Le logement représente un poste important et croissant des dépenses des ménages. Dans les grandes villes et notamment à Paris, l’accès au logement devient difficile voire impossible pour les personnes à faibles et moyens revenus, y compris les jeunes actifs. L’équilibre entre l’offre et la demande est atteint à des niveaux de prix élevés. Face à cela, divers types de politiques sont possibles ou se déploient sous différentes formes.

Soutenir la demande par des aides financières exacerbe le problème : une même offre répond à une demande plus solvable, et ces aides se traduisent par une hausse des prix et, pour l’essentiel, par l’enrichissement des propriétaires . Le gel des loyers profite aux locataires existants, mais réduit l’offre et conduit à un rationnement accru. La seule réponse efficace est d’augmenter l’offre.

La mobilisation des logements vides est l’une des réponses possibles, ils représentent 8% du parc parisien. La construction de maisons par l’Etat ou les collectivités locales est le complément évident, mais cette route coûte cher. Ils n’ont pas encore trouvé de terrain disponible. Justement, une opportunité historique se crée pour Paris avec la libération du terrain par la SNCF.

Accueil de nouveaux habitants en forte diminution

Accueil de nouveaux habitants en forte diminution

Souvent qualifié de « dernier grand chantier de la capitale », le projet Charenton-Bercy s’étend sur 80 hectares, en grande partie conquis sur des infrastructures ferroviaires sous-utilisées à partir des années 90. Voir l’article : Rhône. A Villefranche-sur-Saône, ils construisent ensemble leur future maison. Le Conseil de Paris a adopté, le 7 juillet, un test qui réoriente le plan d’aménagement de ce futur quartier.

Ce projet, approuvé sans objection majeure, est une révision littérale. Il ne comporte plus de tours mais surtout, la capacité d’accueil de nouveaux habitants a été drastiquement réduite. Leur nombre est pratiquement divisé par trois : 3 500 habitants au lieu des 9 000 initialement prévus.

La densité de ce nouveau quartier sera simplement égale à un cinquième de la densité de population de la capitale (44 habitants au lieu de 206 habitants à l’hectare). Les heureux gagnants de ces logements neufs, dont 57% seront des logements sociaux, bénéficieront d’un cadre de vie très agréable.

Logement : Pourquoi le traitement des eaux usées peut-il vous assécher ?
Lire aussi :
Épurer les eaux usées domestiques n’est certainement pas la première chose à…

Un projet de décroissance et antiécologique

Nous les attendons avec impatience. Mais cela au prix d’un maintien de la raréfaction de l’offre de logements à Paris, entraînant des prix de l’immobilier et des loyers élevés. Ceci pourrez vous intéresser : Bonne nouvelle pour les soignants, une solution écologique pour détendre votre maison… Le flash éco de…. Si nous devions reconstruire Paris sur l’exemple de ce projet, la capitale n’aurait que 400 000 habitants au lieu des deux millions actuels. Ce qui nous est proposé sous couvert d’écologie n’est qu’un projet de déclin urbain et, de plus, il est anti-écologique.

Il vous reste 41,85% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Après les difficultés financières liées à la crise du Covid, le groupe Unibail-Rodamco-Westfield s’est associé à Axa pour obtenir des financements pour lancer le projet. La construction est confiée à la société belge BESIX, également constructeur de la Burj Khalifa, la plus haute tour du monde à Dubaï.

Ce que les vendeurs de maisons doivent savoir sur les audits énergétiques à venir
Voir l’article :
Les entreprises remplissant l’une des conditions suivantes au cours des deux derniers…

Pourquoi la Tour Triangle ?

La Tour Triangle respectera intégralement la réglementation thermique de 2012 (normal, c’est une réglementation obligatoire) mais elle consommera même 30% d’énergie en moins que celle imposée ! Optimisation de la lumière naturelle, géothermie, solaire…

Où sera située la tour Triangle ? Le dernier en date : la construction de la tour Triangle, un projet de tour de 180 mètres de haut et 92 000 mètres carrés, situé dans le parc des expositions de la Porte de Versailles dans le 15e arrondissement de Paris à la limite d’Issy- Moulineaux (Hauts-de- Seine).

Qui finance la tour Triangle ?

Pour rappel, la tour Triangle est un projet immobilier géré par Unibail-Rodamco-Westfield (Jean-Marie Tritant) et imposé aux habitants par la majorité Anne Hidalgo (PS) et Ian Brossat (PCF). Il est notamment financé par Axa (Thomas Buberl).

Quelle est la différence entre un building est un gratte-ciel ?

gratte-ciel ou gratte-ciel. Des immeubles, des immeubles dont la hauteur est particulièrement importante. Un gratte-ciel compte généralement plusieurs dizaines d’étages.

Comment définir un gratte-ciel ? gratte-ciel, gratte-ciel) Un immeuble résidentiel ou de bureaux avec un grand nombre d’étages et une petite empreinte par rapport à sa hauteur. (On dit en langage administratif I.G.H. [grand immeuble].

Comment est construit un building ?

1-La technique du noyau central La structure qui porte la charge concentrée dans le noyau est construite en béton armé. De ce noyau partent des poutres qui longent la façade de la tour et dont le but est de soutenir le sol, et de rediriger les forces exercées par le vent vers le noyau.

Pourquoi Appelle-t-on les grands immeubles des gratte-ciel ?

Bien que datant du Moyen Âge certains donjons, également des bâtiments d’habitation, comme celui du château de Vincennes. atteignant déjà 50 mètres de haut, les immeubles de grande hauteur n’ont commencé à être appelés gratte-ciel qu’à partir de la fin du XIXe siècle sur la côte est des États-Unis.

Quel est l’utilité d’un gratte-ciel ?

Grands avantages. Construire un gratte-ciel présente de nombreux avantages. Ces grandes tours peuvent accueillir des milliers de personnes ou installer des quantités de bureaux sur un très petit terrain. C’est pourquoi les grandes villes très peuplées privilégient ce type de construction verticale.

Où est la plus grande tour du monde ?

Burj Khalifa, Dubaï, Émirats Arabes Unis S’élevant à 828 mètres, cette tour de 200 étages détient sept records du monde, dont celui du plus haut observatoire du monde, le Burj Khalifa SKY, situé au dernier étage.

.

Sources :