Pour accompagner les communes de l’Ariège dans la protection de leur patrimoine mobilier, la Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie déploie le dispositif Collectif Objets : un service numérique pour faciliter leurs échanges avec les dépositaires d’Antiquités et d’Oeuvres d’Art du département.

Photo J.-F. Peiré, l’église Sainte-Eulalie de Camalès

Jusqu’au 6 décembre 2022, les administrateurs de l’Ariège sont invités à inscrire, sur le site du Collectif Objets, les objets protégés au titre des monuments anciens conservés sur leur territoire. Forts de ces connaissances, les conservateurs des Antiquités et des Œuvres d’Art (CAOA) pourront mettre en place des inspections et contacter des responsables locaux sélectionnés pour les guider dans leurs programmes d’aménagement, de restauration et de conservation.

Cette campagne vise à faciliter la relation entre les municipalités qui ont des propriétés protégées et les CAOA qui peuvent les soutenir dans la préservation du patrimoine de ce pays.

L’Ariège abrite 4 841 objets monuments historiques

Du lit dit d’Henri IV, au château de Pailhès, en passant par les coupes et statues de la Vierge à l’Enfant éparpillées dans les églises de la campagne, les villes de l’Ariège abritent plus de 4 800 objets conservés à titre de monuments antiques ( enregistré ou classé). ) Lire aussi : Culture, médias, numérique et influence : toute l’actualité du soft power à la rentrée.

Les communes sont propriétaires et responsables de nombre de ces éléments qui constituent une partie importante du patrimoine ariégeois et créent l’identité culturelle de ce département.

Malheureusement, par manque de temps, de moyens ou par simple ignorance, ils sont souvent menacés d’être oubliés, endommagés ou volés…

Vidéo - Découvrez les nouveaux services numériques lauréats de l'appel à projets 2016
Sur le même sujet :
Le 28 juin 2016, la restitution des projets lauréats SNI 2016 a…

Un nouveau service pour faciliter le dialogue entre les communes propriétaires et les conservateurs

Photo J.-F. Peiré, ciboire, trésor de la cathédrale d’Auch Ceci pourrez vous intéresser : Produits numériques bilingues du Coran à l’Institut de recherche culturelle islamique, à l’exposition du Coran à Téhéran.

Pour faire face à cette situation et accompagner les communes dans la protection de ce patrimoine mobilier, le ministère de la Culture lance un programme de recensement.

Jusqu’au 6 décembre 2022, les propriétaires communaux sont invités à enregistrer les objets mémoriels sur le site dédié aux Objets Collectifs, à vérifier leur présence, à déterminer leur état (grâce à des questionnaires) et à les photographier.

Sur la base de ces informations, les conservateurs des antiquités et des objets d’art contacteront directement les municipalités participantes pour les guider dans la protection et la mise en valeur de leur patrimoine.

Pour lutter contre le vol et le vandalisme, le rôle des élus locaux est primordial.

Vandoeuvre-lès-Nancy. Le numérique dans tout
Lire aussi :
Par L’Est Républicain – Aujourd’hui à 17:05 -…

Une quinzaine de campagnes de recensement participatif déjà en cours dans toute la France

Depuis le lancement de Collectif Objets, une quinzaine de campagnes de recensement ont été menées à travers la France, soit plus de 6 000 objets protégés recensés et 700 participants !

En Occitanie, la Haute-Pyrénées a déjà participé à ce calcul, et les départements du Gers et de la Haute-Garonne seront les prochains.

Chacun peut aider en appelant son conseil pour aider au recensement.

Si vous représentez un administrateur en Ariège, que vous souhaitez participer mais que vous n’avez pas reçu de mail vous invitant à participer à ce recensement, vous pouvez nous contacter à : collectifobjets@beta.gouv.fr

Des questions? Votre contact au Ministère de la Culture : Romuald Goudeseune, Conservateur des Monuments Historiques romuald.goudeseune@culture.gouv.fr

Une initiative portée par beta.gouv, le programme d’incubateur de services publics numériques

Ce projet est porté par l’Atelier Numérique, l’incubateur du Ministère de la Culture dans le cadre du projet beta.gouv. En région, il est géré et supervisé par les conservateurs des monuments anciens qui sont chargés d’organiser les activités des CAOA.L’objectif est de répondre aux problèmes concrets identifiés par les élus locaux et de les accompagner dans la construction de services numériques capables d’apporter des solutions . .

À lire aussi sur notre site

Conservateurs des Antiquités et des Œuvres d’Art (CAOA)

Quel est ce document à joindre à votre demande de subvention ?

Le formulaire 12156 * 06 est destiné à l’émission de demandes pour des projets spécifiques ou pour l’ensemble du fonctionnement de l’organisation. Elle est donc adaptée aux demandes d’assistance dite « opérationnelle » émanant d’organismes œuvrant dans un domaine d’intérêt général.

Comment faire une demande de subvention en mairie ? L’organisme doit faire une demande écrite au maire de la commune, afin que ce dernier puisse étudier la demande. La demande s’effectue à l’aide du même formulaire, disponible dans la rubrique « e-subvention » de l’espace « Votre compte » sur le site-public.fr.

Qu’est-ce qu’un dossier de demande de subvention ?

Le formulaire de dossier de candidature est destiné aux collectivités territoriales qui souhaitent bénéficier de l’aide de la direction de la culture – Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France. Elle est liée à la demande de fonds pour une ou plusieurs action(s) spécifique(s).

Comment se déroule une demande de subvention ?

La demande de subvention type pour le public comprend un dossier unique à remplir. Il s’agit d’un formulaire téléchargeable en ligne, le cerfa de demande de subvention. Une lettre descriptive vous permet de la remplir facilement.

Quels documents fournir pour une demande de subvention ?

Les pièces à fournir obligatoirement sur le formulaire CERFA, dûment rempli, écrit et signé, sont les suivantes : ⢠lettre accompagnant la demande d’assistance, ⢠calcul du coût journalier, ⢠attestation de retour ou non. de la TVA pour les opérations liées à l’assistance, …

Comment obtenir une subvention pour un projet artistique ?

Le Cnap permet à un certain nombre d’artistes, chaque année, de bénéficier d’un certain nombre d’aides financières pour mener à bien la partie évaluation de leur projet à travers l’aide au soutien à la recherche artistique mais aussi à la production d’art et à la première exposition des galeries.