Si on n’organise pas une brocante de véhicules électriques, ceux-ci resteront destinés aux familles les plus aisées, a prévenu le haut fonctionnaire Philippe Garabiol, dans une tribune au « Monde ».

Publié le 08 juillet 2022 à 12:10 Mis à jour le 09 juillet 2022 à 06:04 Temps de lecture 3 min.

Le Conseil des ministres européens de l’environnement a adopté, le 28 juin, après le Parlement européen, la révision du règlement de l’Union européenne (UE) 2019/631 qui établit les normes de CO2 pour la flotte de véhicules neufs d’un constructeur automobile. Ces émissions doivent être réduites de 100 % en 2035 par rapport aux objectifs de 2021 pour l’ensemble de la flotte, ce qui signifie la fin de la commercialisation des véhicules essence et diesel à cette date.

Il est probable que, très prochainement, il ne sera plus possible de rouler dans les grandes villes sans moteur électrique. Le parc automobile, mais aussi celui des motos, va connaître une profonde révolution dans les dix prochaines années. Les bénéfices sont connus pour l’environnement et le confort acoustique des riverains.

Quant aux emplois, le changement s’accompagne de destructions et de créations, ce qui est l’essence même des lois de l’économie. Reste la division sociale. Si cette décision européenne suscite de telles réserves, c’est que, pour beaucoup, la fin de la voiture à moteur thermique signifie la fin de la voiture individuelle. Le symbole des « trente glorieuses » disparaîtrait dans un consumérisme écologique réservé aux classes urbaines dominantes.

Il est vrai que le marché des voitures à moteur électrique, en pleine expansion, est, en surface, encore instable et soumis à de nombreuses inconnues. Celui de la voiture à moteur thermique, au contraire, est un marché dont les principaux facteurs sont connus, même s’il peut être soumis à des limitations externes.

Le coût total d’un véhicule correspond à la somme de son prix d’achat, du prix de son entretien (pièces ordinaires et de rechange), du prix du carburant, du prix de l’assurance et, le cas échéant, du prix du stationnement, le tout divisé par le Numéro. de kilomètres parcourus. Le coût global d’un véhicule est en fait le coût du kilomètre parcouru tout au long de la vie du véhicule (et non la longévité du véhicule).

Ce coût global est partagé entre les différents acquéreurs ultérieurs. Pour chacun d’eux, la charge diffère selon le nombre de kilomètres parcourus et l’évolution des différents facteurs. Ce sont toutes ces données qui permettent de créer un marché de l’occasion viable et, enfin, de relativiser le coût d’achat d’un véhicule neuf.

Marché secondaire

Mais ces données sont beaucoup moins transparentes pour les véhicules à moteur électrique. Sur le même sujet : L’Europe valide un grand plan hydrogène, et Renault s’inquiète. A ce jour, les constructeurs mettent l’accent sur l’autonomie du véhicule, le cas échéant sur sa vitesse, mais limitent sa garantie sur la batterie à huit ans ou 160 000 kilomètres.

Il vous reste 49,12% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Parce qu’une autre personne (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment puis-je arrêter de voir ce message ?

Cliquez sur  »  » et assurez-vous que vous êtes la seule personne à voir Le Monde avec ce compte.

Que se passe-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ces derniers restent connectés à ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de changer votre mot de passe.

Voiture électrique : les marques chinoises grignotent des parts de marché en Europe
Ceci pourrez vous intéresser :
Les entreprises chinoises ont vendu à l’Europe entre janvier et juin les…

Quelle est la source d’énergie de l’automobile ?

Essence, essence bicarburant-GPL, superéthanol. Sur le même sujet : Voiture électrique : Wattpark, la startup française qui rêve de devenir le lieu de recharge d’Airbnb. Hybride : Essence-électricité (hybride rechargeable), Essence-électricité (hybride non rechargeable), Diesel-électricité (hybride rechargeable), Diesel-électricité (hybride non rechargeable). Diesel.

Quelle énergie pour la voiture de demain ? Dossier – vidéo : Quelle énergie choisir pour sa nouvelle voiture en 2021 ? L’hydrogène c’est à la base les points forts de l’électrique sans les défauts car il offre une plus grande autonomie (environ 600 km) dans la plupart des cas et le ravitaillement se fait en à peine 2 minutes.

Quelle est l’énergie d’un moteur ?

Un moteur thermique fournit de l’énergie mécanique (c’est-à-dire du travail) à partir de la chaleur, le plus souvent produite par la combustion d’un carburant (essence, kérosène, charbon ou encore hydrogène).

Quels sont les 5 types d’énergie utilisées actuellement pour la motorisation des voitures ?

Tous les véhicules ont besoin de carburant pour fonctionner, mais le type de carburant varie selon la motorisation : essence, diesel, GPL… Biocarburants

  • huile végétale brute.
  • d’alcool
  • gaz
Ban 2035 : le moteur thermique à hydrogène continue
Voir l’article :
Ven 10/06/2022 – Hip, hip, hip, non !Ça fonctionne encore. Je le sais,…

Comment la voiture avance ?

Pour qu’une voiture puisse avancer, le moteur doit déjà être démarré avec une clé. Lorsque le moteur tourne, il fait tourner les roues sur elles-mêmes. Et c’est ce mouvement qui fait avancer la voiture ! Pour régler la vitesse, la pédale d’accélérateur est utilisée.

Comment fonctionne un moteur de voiture? Le moteur comprime le mélange de carburant, d’air et d’huile dont la fonction est de lubrifier l’ensemble du mécanisme. La combustion s’effectue de la même manière que pour les moteurs 4 temps, grâce à une bougie. Le piston est expulsé par le bas et la fumée résultant du processus est expulsée de l’échappement.

Comment fonctionnera la voiture du futur ?

Au total, la voiture de demain, construite selon un nouveau modèle, sera à la fois électrique, autonome et connectée. Il apportera de nombreux bénéfices à la société en général : moins de pollution, plus de sécurité, plus de temps libre et de services.

Comment faire avancer une voiture sans la toucher ?

– pour le châssis : cartons de lait, jus de fruits, blocs de polystyrène extrudé… – pour les essieux : lattes type brochette – pour les roues : objets cylindriques (bouchons, plastique…)

Quel véhicule à hydrogène en France ?

Avec 14 ventes en France en 2021, autant dire que l’hydrogène est confidentiel en France. La gamme est effectivement réduite à seulement 2 modèles à pile à combustible, le Hyundai Nexo et le Toyota Mirai.

Que sont les véhicules à hydrogène ? Voitures à hydrogène : tous les modèles

  • Audi A7 Sportback h-tron concept.
  • Audi A7 Sportback h-tron concept.
  • Audi concept h-tron quattro.
  • Audi concept h-tron quattro.
  • Concept BMW i Hydrogène NEXT.
  • Concept BMW i Hydrogène NEXT.
  • Pile à combustible Honda Clarity.
  • Pile à combustible Honda Clarity.

Quel est le prix d’un plein d’hydrogène ?

Combien coûte un plein d’hydrogène ? Pour un véhicule utilitaire léger, il faut 1 kg d’hydrogène pour parcourir 100 kilomètres. Le prix de l’hydrogène est de 12 à 15 € le kilo. On estime qu’un plein d’hydrogène coûte donc quasiment le même prix qu’un plein de gasoil à kilométrage équivalent.

Quel est le prix d’une voiture à hydrogène ?

En effet, les voitures à hydrogène sont actuellement très chères à produire et sont donc vendues à des prix particulièrement prohibitifs. Les premiers prix avoisinent les 65 000 euros, avec des produits neufs dont le prix atteint les 72 000 euros.

Quelle voiture en 2040 ?

L’interdiction de vente de voitures thermiques en 2040 Approuvée en 2019, la loi d’orientation mobilité (LOM) instaure une interdiction de vente de véhicules thermiques « utilisant des carburants fossiles carbonés » à partir de 2040.

A quand la fin des voitures thermiques ? Le Parlement européen a voté le 8 juin pour interdire la vente de voitures neuves à moteur à combustion dans l’Union européenne à partir de 2035. Les véhicules d’occasion pourraient continuer à circuler dans les lieux autorisés. C’est une décision historique pour l’avenir de la planète.

Est-ce que les voitures essence vont disparaître ?

L’acte est historique. Le Parlement européen a voté la fin du moteur thermique en 2035. Cela signifie que la vente de véhicules neufs essence, diesel ou encore hybrides et hybrides rechargeables ne sera plus autorisée sur le sol européen à cette date.

Quand les voitures thermiques Seront-elles interdites ?

Le 8 juin, le Parlement européen a voté l’interdiction de la vente de voitures neuves à essence, diesel ou hybrides à partir de 2035. Mais un amendement baptisé « Ferrari » a permis d’exempter de la mesure les voitures fabriquées à moins de 1000 exemplaires par an.

Quels seront les voitures du futur ?

Au total, la voiture de demain, construite selon un nouveau modèle, sera à la fois électrique, autonome et connectée. Il apportera de nombreux bénéfices à la société en général : moins de pollution, plus de sécurité, plus de temps libre et de services.