Les champions électriques norvégiens envisagent de réduire voire de supprimer les avantages accordés à ceux qui possèdent des véhicules électriques. Raison ? La baisse des revenus empêchera la construction d’infrastructures de transport public.

En 2017, Nissan annonçait la deuxième version de sa Leaf à… Oslo. © Erick Fontaine / Les Numériques

En 2017, Nissan annonçait la deuxième version de sa Leaf à… Oslo. © Erick Fontaine / Les Numériques

Comme la France, la Norvège possède un châtaignier, qui est un sujet que l’on voit chaque année. Dans le cas de la pétromonarchie du Nord, c’était la voiture électrique.

En octobre 2021, la rédaction des Numériques écrivait un billet intitulé « La taxe sur les véhicules électriques de luxe, une bonne idée venue de Norvège ? ». Ils ont discuté de l’intention du nouveau gouvernement travailliste norvégien d’introduire une taxe de luxe de 25 % pour tous les véhicules de plus de 60 000 €, y compris les voitures électriques.

À l’époque, pour se justifier, le même gouvernement affirmait que ce prélèvement rapporterait de l’argent dans la caisse. Dommage pour un pays qui peut compter sur de bonnes rentes liées à sa production pétrolière et gazière. Le fonds souverain gérera en effet environ 1 000 milliards d’euros en 2021, soit l’équivalent de 200 000 euros par habitant…

Mais voilà que les autorités norvégiennes repassent à l’attaque, toujours dans le viseur des voitures électriques dont l’adoption avait – il faut le rappeler – été favorisée par un ensemble d’aides et d’incitations fiscales.

Parce que les déductions accordées lors de l’achat de véhicules électriques et les péages gratuits pour ce type de motorisation entraînent une baisse des recettes fiscales, la première victime est le transport en commun. Le manque de revenus rend plus difficile l’investissement dans des projets d’infrastructure et le fait de ne pas suivre certaines voies peut entraîner des coupes budgétaires.

Autre grief contre les propriétaires de véhicules électriques, l’utilisation systématique par ces derniers de leurs véhicules, notamment dans les « zones urbaines très fréquentées », plutôt que d’opter pour la marche, les trajets domicile-travail ou… les fameux transports en commun.

Le gouvernement, par l’intermédiaire de son ministre des Transports, Jon-Ivar Nygård, a déclaré qu’il envisageait de supprimer ou de réduire les privilèges accordés aux véhicules électriques dans les grandes villes. Rappelons que les véhicules hybrides ne bénéficient pas des subventions de l’Etat.

Bien sûr, l’association norvégienne des véhicules électriques Norsk Elbilforening n’a pas entendu cela et entend s’opposer à ces réformes. Christina Bu, directrice de l’association, a déclaré que « l’une des raisons les plus importantes pour lesquelles les gens choisissent les voitures électriques est à cause des remises qui sont accordées ». Il a accusé le gouvernement travailliste norvégien de vouloir « jeter la politique climatique au volant des bus » et a rappelé « que plus de 80% des voitures en Norvège utilisent encore des carburants fossiles ».

Avec 5,4 millions d’habitants, la Norvège est le pays qui compte le plus de voitures électriques par habitant au monde. En 2021, 64,5 % des voitures neuves vendues en Norvège seront électriques.

Quel est le véhicule qui consomme le moins ?

Quel est le véhicule qui consomme le moins ?

Parmi les citadines à essence, les voitures qui consomment le moins sont : Suzuki Celerio : 3,6l/100km. A voir aussi : NamX HUV : tout savoir sur le premier SUV français à hydrogène. Citroën C1 : 3,8 l/100 km. Fiat 500 : 3.9l/100km.

Quelle est la voiture la plus économique ? Les 10 premières voitures du classement PRK

  • 1 â Dacia Sandero 1.0 Sce 75 ch. …
  • 2 â Dacia Logan 1.0 Sce 75 ch. …
  • 3 â € “Suzuki Celerio 1.0 Avantages. …
  • 4– Citroën C1 1.0 VTi 68 ch 3p. …
  • 5 – Dacia Duster 1.5 dCi 90 4×2. …
  • 6 – Skoda Citigo 1.0 MPI 60 ch Actif. …
  • 7 â Toyota Aygo 1.0 VVT-i 69 ch X 3 p. …
  • 8 – Dacia Dokker 1.5 dCi 75 ligne argent.

Quelle est la voiture la plus economique en essence ?

Parmi les berlines essence, les 3 voitures les plus performantes sont : La Seat Leon : 4,4 à 5,1l/100km. Opel Astra : 4,5 à 6,2l/100km. Lire aussi : Voiture à hydrogène : bientôt une marque premium made in China ?. Skoda Rapid Spaceback : 4,6 à 4,9l/100km.

Quel est le véhicule le plus économique ?

Meilleure voiture économique et écologique En plus d’être particulièrement économique, la Toyota Yaris hybride est aussi une voiture très écologique avec des émissions de CO2 de 75 g/km. Quant à sa consommation, elle oscille de 3,1 à 3,3 L/100 km. C’est la voiture révolutionnaire dont vous avez besoin.

Hopium continue d'ouvrir la voie aux voitures à hydrogène
Sur le même sujet :
Hopium, dont le conseil d’administration est désormais présidé par Jean-Baptiste Djebbari, lance…

Quelle voiture acheter quand on fait beaucoup d’autoroute ?

Ford Mondeo Lancée en 1993, la Mondeo est depuis longtemps la préférée des conducteurs qui passent des heures sur l’autoroute. Les Mondeo sont réputées pour leur bonne conduite, ce qui en fait la voiture idéale pour parcourir des kilomètres d’autoroute lors de vos trajets quotidiens vers le travail.

Quelle est la voiture la plus économique sur l’autoroute ? La Toyota Prius est l’une des voitures hybrides les plus économiques, si l’on regarde la consommation de carburant. Avec une consommation comprise entre 1 et 3,6 litres aux 100 kilomètres sur le réseau routier (agglomération, route, autoroute), la Prius assure son statut de pionnière.

Quelle est la voiture la plus silencieuse sur autoroute ?

Questions de confort Alors, sans surprise, les Rolls Royce Phantom et Bentley Muslanne sont les modèles les plus silencieux du marché. Cependant, le titre de grand champion appartient ici à une voiture beaucoup moins chère que cette dernière, à savoir la Mercedes-Benz Classe S.

Quelle marque de voiture tient le plus longtemps ?

En 2019, Toyota est devenue la marque la plus fiable devant Suzuki et Kia. La marque française s’est hissée au palmarès de fiabilité Auto Plus 2019 et s’est classée dans le top 10. Quelle marque de voiture est la plus fiable en 2019 en France ?

Automobile : Forvia (Faurecia) promet que l'hydrogène sera moins cher que les voitures à batterie d'ici 2030
Lire aussi :
Très discutée et même contestée, la voiture à hydrogène a trouvé son…

Quel est le prix d’une batterie pour une voiture électrique ?

Combien coûte l’achat d’une batterie électrique ? En moyenne, le prix du kwh est estimé à 140 euros, ce qui signifie qu’une batterie de 52 kwh telle qu’une voiture Renault Zoe coûte environ 8 100 euros.

Quelle est la durée de vie d’une batterie de voiture électrique ? La durée de vie de la batterie n’est pas liée aux kilomètres parcourus, mais à la réduction de charge / cycle. Ainsi, la longévité moyenne d’une batterie est de 1 000 à 1 500 cycles de charge. Cela équivaut à environ 200 000 à 500 000 km, selon l’utilisation de la voiture.

Quel est le prix d’une batterie pour une Renault Zoe ?

Lorsque vous souhaitez acheter une batterie pour votre Renault ZOE, le prix d’achat est déterminé par son ancienneté. Il n’y a donc pas de prix fixe, car il est calculé par DIAC. Pour donner un aperçu, la batterie de la nouvelle ZOE 41 kWh coûte 8 900 € et celle de 33 kWh coûte 7 400 €.

Quel prix batterie ?

La nouvelle batterie standard coûtera entre 100 et 150 euros. En revanche, une batterie de voiture neuve de qualité supérieure coûtera entre 175 et 1 500 euros ! Tout d’abord, vous devez faire des recherches pour savoir quel type de batterie est recommandé pour votre moto.

Quand Faut-il changer une batterie de voiture électrique ?

Quand faut-il remplacer une batterie de voiture électrique ? La durée de vie de la batterie est influencée par plusieurs facteurs : non seulement le travail quotidien, mais aussi l’environnement. Selon les recommandations du fabricant, la batterie doit être remplacée tous les 5 ans.