La révision du PLU a sacralisé le discours en 2020. Ce que le document ne dit qu’en arrière-plan, c’est le vaste projet représenté par l’inventaire de l’existant…

La révision du PLU a sacralisé le discours en 2020. Ce que le document ne dit qu’implicitement, c’est le vaste projet qui représente l’inventaire de l’existant. Ainsi, en mars 2021, un groupe de travail sur les logements vides a été créé, avec pour objectif premier d’augmenter l’offre sur la commune, en recommercialisant ces logements inoccupés depuis plusieurs années.

A l’époque, les services des impôts comptaient 1.000 dans la ville, dont 280 vides depuis plus de trois ans. Un chiffre énorme qui mérite vérification, selon l’actuelle majorité : « En effet, les conditions fiscales sont bien plus avantageuses quand on déclare une maison vacante, plutôt qu’une deuxième maison », pointe Laurent Tariol, placé à la tête du groupe. Bien sûr, les logements déclarés vacants peuvent ne pas l’être.

Subvention supplémentaire

Pendant un an et demi, l’édile a donné de sa personne pour tenter de dénouer l’étau. Le mercredi 19 octobre 2022, il a rendu compte de ces travaux lors du conseil municipal. Lire aussi : La crise énergétique est-elle le moteur de la transition énergétique pour les particuliers ? –. Rappelant en premier lieu qu’un logement est considéré comme vacant lorsqu’« il est inoccupé, vide de meubles ou offre un mobilier insuffisant pour accueillir le logement, est proposé à la vente ou à la location, est déjà attribué à un acquéreur ou locataire et est en attente d’occupation, vous attendrez. règlement de succession, conservé par l’employeur pour une utilisation future au profit d’un de ses salariés, ou sans cession spécifique par le propriétaire (maisons vétustes, etc.). »

Mons : la "petite maison", une future résidence étudiante ?
Lire aussi :
L’UCLouvain Mons innove en présentant une micro-maison lors de sa journée portes…

Des chiffres inquiétants

« Concernant le logement, nous tirons à plein régime », assure Kotte Ecenarro. Sur le même sujet : Des experts d’ici : In’Li, le leader des maisons bourgeoises en Ile de France. Si l’action est à la fois saluée et jugée encore insuffisante par l’opposition, le Maire rappelle qu’il connaît l’ampleur du chantier : « A la CAPB, nous avons actuellement 11 000 demandes de logement en ligne, avec un délai moyen d’octroi de 25 mois. »

Selon les premiers constats, le nombre réel de logements vacants répondant à la définition, à Hendaye, est plutôt de l’ordre de 50 à 100. Les propriétaires recevront un courrier et un questionnaire de la commune, « afin que nous puissions nous identifier les raisons de cette vacance et l’état du bien », poursuit Laurent Tariol.

L’objectif est simple : prendre contact, orienter le bon interlocuteur (vers la Communauté d’Agglomération du Pays Basque qui a compétence en stratégie territoriale, aménagement et habitat) et présenter les nombreux dispositifs mis en place pour aider les propriétaires. .

Le projet s’inscrit dans le cadre du programme Petites Villes de Demain et de l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (Opah), ainsi que du programme d’intérêt général (PIG) ​​soutenu par l’Agglomération : « Dans le cadre de sa politique volontariste , la commune a prévu l’attribution d’une subvention supplémentaire, en plus de celle prévue par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) pour les travaux de rénovation. Une enveloppe de 70 000 euros y sera dédiée. Les propriétaires seront également informés des autres mesures existantes , dans le cadre du soutien à la location de maisons, comme Loc’Avantages, une réduction d’impôt offerte par le gouvernement. »

Sur le même sujet :
De nombreux projets de logements neufs sont en cours à Châtelaudren-Plouagat. Un…

Recettes fiscales

Avec le lancement du ballon d’essai en 2023, la commune ambitionne de remettre 30 maisons sur le marché en un an. Mais pas seulement : « Le deuxième objectif poursuivi par le groupe de travail est la récupération des recettes fiscales, poursuit Laurent Tariol. Aujourd’hui, le fruit de la taxe sur les maisons vacantes va dans les caisses de l’État, contrairement à la taxe d’habitation sur la deuxième maison qui tombe entre les mains de la commune. A ce titre, on peut se poser la question du manque d’enthousiasme des services de l’Etat pour aider les villes dans leurs recherches grâce à leurs dossiers, quand la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) nous complique la tâche. »

Un marché immobilier qui reste dynamique En termes de volume de transactions, avec une prévision d’environ 1,1 million de ventes réalisées d’ici la fin de l’année, 2022 devrait se rapprocher du record historique atteint en 2021.

Puis-je vendre ma maison au prix que je veux ?

Si nous sommes libres de vendre à qui nous voulons, nous ne sommes pas vraiment libres de prix. En effet, selon le prix de vente, le fisc peut : considérer qu’il s’agit d’une donation déguisée. Cette situation se produit lorsque le prix est très inférieur au prix du marché.

Puis-je vendre ma maison au prix que je veux? L’État ou une collectivité locale peut acheter le bien au prix de vente indiqué (sous-évalué), de manière tout à fait légale. L’administration fiscale peut également exiger du propriétaire le paiement de droits d’enregistrement sur la valeur réelle de la maison ou de l’appartement, c’est-à-dire sur sa valeur vénale.

Comment vendre sa maison le plus cher possible ?

Sommaire

  • Une publicité puissante pour mettre en valeur votre bien à vendre.
  • Améliorez votre propriété avec quelques petits travaux.
  • Fixez le juste prix pour votre bien.
  • Préparer les visites des futurs acquéreurs.

Pourquoi attendre 5 ans avant de vendre sa maison ?

On considère généralement que pour revendre une maison sans perdre d’argent, il faut attendre 5 ans afin d’amortir les frais liés à l’achat.

Qui fixe le prix de vente d’une maison ?

Points clés à retenir. Pour fixer un juste prix et vendre au plus vite, il faut absolument tenir compte, d’une part, de l’offre et de la demande sur le marché immobilier et, d’autre part, des spécificités de votre bien ( région, état, emplacement, etc.).

Est-ce que l’immobilier va augmenter en 2022 ?

Les taux hypothécaires augmenteront encore en octobre et dans les derniers mois de 2022. A moins que la situation ne se calme en termes de conditions de refinancement des banques et d’inflation.

Les prix de l’immobilier vont-ils baisser en 2022 ? Sous l’effet conjugué du nouveau DPE (Diagnostic de Performance Energétique) et de la hausse des taux d’intérêt, le marché immobilier devrait ralentir. Selon le groupe BPCE, la baisse des ventes de maisons anciennes s’élèvera à 5% en 2022.

Est-ce que l’immobilier va baisser en 2023 ?

Cependant, la baisse du nombre de transactions devrait montrer les transformations en cours du marché immobilier. Selon le groupe AVIV, le nombre de transactions devrait diminuer de 15% en 2023 pour « revenir sous le million de ventes avec 950.000 transactions sur les douze prochains mois ».

Quand le prix de l’immobilier va chuter ?

Cette nouvelle étude affirme que le prix de l’immobilier va baisser, nous vous dirons quand. Le prix de l’immobilier a augmenté de 2,2% à Lyon au cours des douze derniers mois. Selon les estimations de Meilleurs Agents, une baisse de 2% est attendue jusqu’en 2023.

Est-il judicieux d’investir dans l’immobilier ?

L’immobilier est le placement préféré des Français, devant les placements financiers car il donne une impression de stabilité. Investir dans l’immobilier peut être très intéressant en ce moment du fait des taux bas et des outils de défiscalisation mis à votre disposition.

Est-il rentable d’investir dans l’immobilier ? En général, la rentabilité d’un investissement locatif varie de 2 à 8 %. Dans certains cas, il peut aller au-delà de ce taux et atteindre 10 %. Par conséquent, par rapport à d’autres types d’investissement, l’immobilier assure une rentabilité élevée et un cash-flow positif.

Pourquoi ne pas investir dans l’immobilier en 2022 ?

En effet, les prix ont augmenté en 2021, et on se demande si la hausse peut continuer. Pour l’observatoire LPI, à fin juin 2022, les prix des appartements neufs avaient augmenté de 5,5% sur un an. Ainsi, les prix de l’immobilier neuf augmentent, mais le stock diminue.

Quel avenir pour l’immobilier en 2022 ?

En 2022 encore, le niveau des taux de crédit immobilier devrait rester très abordable, même si une légère tendance à la hausse peut être enregistrée. Cependant, les nouvelles dispositions du Conseil supérieur de la sécurité financière doivent exclure un certain nombre de candidats de l’octroi de crédits immobiliers.

Sources :