Selon l’Institut national d’études démographiques en 2019, 36 % des salariés ayant effectué des heures supplémentaires étaient des femmes. Travailler le soir, la nuit, la fin de semaine, tôt le matin… de nombreux facteurs peuvent affecter la santé et la qualité de vie des femmes. Santé sur le Net recherche les informations actuelles sur cette question.

Travail et horaires atypiques

Travail et horaires atypiques

Les autorités de santé publique ont des positions différentes entre les deux conditions, chacune ayant des effets sur la santé : travail de nuit et autres horaires atypiques. Voir l’article : La santé mentale en ligne. En effet, au-delà du caractère atypique des routines, le travail de nuit perturbe le rythme circadien qui organise de nombreuses activités physiques.

L’Anses vient de publier un rapport technique classant les effets du travail de nuit sur la santé en trois types de risques :

Outre ces effets directs sur la santé, le travail de nuit ou les horaires spéciaux peuvent avoir un impact puissant sur la vie sociale et familiale. C’est une expérience qui peut être encore meilleure pour les femmes.

indice-3,
Voir l’article :
Le CERT Santé, l’organisme qui accompagne les établissements dans la réponse aux…

Les femmes, de plus en plus nombreuses à travailler le week-end

Les femmes, de plus en plus nombreuses à travailler le week-end

En France, le nombre de femmes ayant des horaires atypiques (tôt le matin, tard le soir, la nuit, le samedi, le dimanche) est généralement supérieur à celui des hommes. Cependant, les hommes et les femmes ne font pas le même genre de temps réguliers. Ceci pourrez vous intéresser : Aide complémentaire carburant pour les professionnels de santé indépendants –. Les femmes travaillent davantage le samedi et le dimanche, tandis que les hommes travaillent tôt, tard ou tard le soir. De plus, les horaires de travail irréguliers affectent souvent les femmes qui occupent les emplois les plus bas possibles, mais pas toujours.

Pour les infirmiers et aides-soignants, le travail en horaire normal est généralement la règle. Selon l’INRS, travailler deux fois en 12 heures expose les femmes à des risques spécifiques pour leur santé et leur qualité de vie :

#smokelife
A voir aussi :
Après une baisse de 1,9 million de tabagisme en France métropolitaine entre…

Un impact sur la santé et la qualité de vie des femmes

Pour toutes les femmes qui font face à des horaires de travail quotidiens et atypiques, les risques pour leur santé ne sont pas la seule préoccupation. Elles doivent aussi améliorer leur vie professionnelle et leur vie d’épouse ou de mère. Les emplois à temps non partiel peuvent être au début, en particulier pour les femmes, de plusieurs façons :

De plus en plus d’études confirment l’importance du travail dans la préservation de la santé. Cependant, des horaires de travail inhabituels sont particulièrement dissuasifs pour la santé et la qualité de vie des femmes concernées.

Estelle B., Médecin en Pharmacie

– Travail aux heures normales. inrs.fr. Disponible le 17 mai 2022. – Horaires de travail atypiques : exposition accrue des femmes inférieures. cairn.info. Disponible le 17 mai 2022.