Alors que le gouvernement vise une réduction de 10% de la consommation d’énergie face aux risques de pénurie, voici une liste des secteurs les plus consommateurs en France.

La fin de l’abondance. Lundi 5 septembre, Emmanuel Macron s’est fixé pour objectif de réduire de 10 % la consommation d’énergie par rapport à l’an dernier, tant pour les ménages que pour les entreprises. Des efforts qui permettraient au pays d’éviter des « scénarios du pire » et de couper dans le contexte d’un hiver très froid.

Concilier ressources limitées et besoins d’énergie

Concilier ressources limitées et besoins d’énergie

Depuis plusieurs mois, la France est confrontée à une situation énergétique tendue, résultat d’une conjonction de difficultés. A voir aussi : Trois leçons pour en finir avec la migraine.

D’une part, elle souffre d’une forte inflation des prix de l’électricité et du gaz, encore renforcée par l’invasion russe de l’Ukraine et les sanctions européennes prises contre Moscou, la Russie étant le principal fournisseur de gaz des pays européens. En revanche, le parc nucléaire français, qui produit l’essentiel de l’électricité du pays, est loin de fonctionner à plein régime en raison de nombreuses opérations de maintenance et d’une sécheresse qui sévit depuis cet été.

Avant, on se demandait de combien d’électricité on avait besoin et on produisait en altitude, quel qu’en soit le prix, sans demander. Mais depuis quelques années, on est entré dans une logique d’efficacité par la gestion de la demande, analyse Lamis Aljounaidi, directeur chez Paris Infrastructure Advisory, cabinet de conseil dédié aux transitions bas carbone.

Les ressources sont limitées, c’est donc à la consommation de s’adapter. Justement, comment se répartissent les consommations de gaz et d’électricité en France par secteur ?

Gagnez une simulation de chute libre !
Lire aussi :
Tentez de gagner une simulation de chute libre en soufflerie avec @Aerokart en visionnant…

Pour produire de l’électricité, il faut du gaz

Tout d’abord, nous observons que les deux énergies sont étroitement liées. Comme le montre le graphique ci-dessous, environ 20 % du gaz utilisé en France sert à produire de l’électricité et de la chaleur. Ceci pourrez vous intéresser : Le vent de l’innovation souffle sur l’éolien. La part en très nette augmentation depuis la fin des années 1990.

Emission - 14 - Les liens utiles
Lire aussi :
  Les innovateurs Maryam Sadeghi est chercheuse en imagerie médicale à la…

Les ménages gourmands en gaz et en électricité

Mais c’est le secteur de l’habitat – l’habitat des ménages – qui consomme la part du lion du gaz, juste devant l’industrie puis le tertiaire.

Le trio que nous avons trouvé pour la consommation d’électricité. Le logement reste le secteur le plus consommateur, suivi cette fois du secteur tertiaire puis de l’industrie.

Face à ce constat, le gouvernement a demandé aux ménages de limiter le chauffage de leur logement à 19°C en hiver.

Lire aussi : Crise énergétique. Les Français sont-ils prêts à se chauffer jusqu’à 19°C maximum ?

L’impact peut être bien réel car selon l’Ademe (Agence française pour la maîtrise de l’énergie et de l’environnement), réduire de 1°C la température de consigne de votre installation réduit de 5 à 10% la consommation annuelle de chauffage​.

Les entreprises appelées à faire preuve de sobriété

L’énergie restante est donc consommée par les entreprises, tant du secteur tertiaire que de l’industrie. Et c’est sur eux que le gouvernement insistait depuis plusieurs jours. Chaque entreprise et chaque secteur d’activité doit élaborer son plan d’économies d’énergie, a demandé Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transfert d’énergie, mardi 6 septembre.

Pendant longtemps, les industriels ont hésité à investir dans la réduction de leur consommation d’énergie, ce n’est pas assez rentable, observe Lamis Aljounaidi. Mais selon les économistes de l’énergie, la donne a changé : Aujourd’hui avec la hausse des prix, l’équilibre de l’économie a changé et les producteurs ont intérêt à optimiser leur consommation.

Un constat nuancé Patrick Martin, vice-président du Medef : En 30 ans, l’industrie a réduit sa consommation d’énergie de 22 %. Ce n’est pas de l’automne dernier. Il y a une vraie conscience environnementale.

Le graphique ci-dessous montre également une baisse de la consommation d’énergie dans l’industrie qui est corrélée à une augmentation de la part commercialisée des énergies renouvelables et de la chaleur du réseau de chaleur (la baisse en 2008, 2009 et 2010 était une conséquence du ralentissement de l’activité durant la crise économique).

Pour répondre à ces chiffres, il faut aussi garder à l’esprit que la part du secteur secondaire (industriel) a eu tendance à diminuer ces dernières années pour soutenir le secteur tertiaire. Selon les données de l’INSEE, en 2020, le secteur tertiaire représentait 80 % des emplois en France, contre 18 % pour l’industrie et le bâtiment et seulement 2 % pour l’agriculture.

L’industrie chimique particulièrement énergivore en gaz

Si on rentre un peu plus dans le détail, on s’aperçoit que les industries les plus énergivores sont la chimie, l’agroalimentaire ou encore la métallurgie.

Pour réduire la consommation d’énergie industrielle, Lamis Aljounaidi propose plusieurs voies : Récupération de chaleur fatale, ou collecte consommation/production entre plusieurs sites voisins, ou récupération d’énergie renouvelable sur site.

Si, selon Patrick Martin, les industries à forte consommation sont celles qui ont fait le plus d’efforts ces dernières années, il cite la démarche de l’usine ArcelorMittal de Dunkerque, qui a décidé d’investir 1,7 milliard pour transformer ses processus de production en réduisant significativement consommation de carburant et de gaz pour l’hydrogène vert.

Cependant, cette mesure n’aura d’effet qu’à moyen terme et ne contribuera donc pas immédiatement à l’objectif de réduction de 10 % de la consommation d’énergie fixé par le gouvernement pour cet hiver.

En 2020, les secteurs les plus consommateurs d’électricité en France resteront les secteurs tertiaires et professionnels, représentant près de la moitié de la consommation finale (47 %).

Quels sont les 5 principaux pays consommateur d’énergie dans le monde ?

Il convient également de mentionner les données suivantes sur la consommation d’énergie par habitant :

  • États-Unis : 282 GJ/habitant en 2019 ;
  • Russie : 224,1 GJ/habitant en 2019 ;
  • Australie : 212,5 GJ/habitant en 2019 ;
  • France : 150,5 GJ/habitant en 2019 ;
  • Allemagne : 148,3 GJ/habitant en 2019 ;
  • Chine : 101,5 GJ/habitant en 2019 ;

Quel pays consomme le plus d’énergie Pourquoi ? Pour la première fois, la Chine vient de détrôner les États-Unis en tant que premier consommateur mondial d’énergie, une place qu’elle occupe depuis le début du XXe siècle. Elle a consommé l’an dernier 2 252 millions de tonnes équivalent pétrole (tep), soit 4 % de plus que les États-Unis (2 170 millions de tep).

Quel est le plus gros consommateur d’énergie ?

Principaux consommateurs En 2018, 10 pays représentaient près de 70 % de la consommation mondiale totale d’électricité. La Chine (6 880,1 TWh TWh), les États-Unis (4 288,5 TWh) et l’Inde (1 309,4 TWh) en représentaient à eux seuls plus de la moitié.

Quels sont les pays les plus consommateurs ?

RangPays/régionConsommation (GWh/an)
1Chine5 920 000
2les États-Unis d’Amérique3 913 000
unUnion européenne2 771 000
3Russie1 065 000

Quelle industrie consomme le plus de gaz ?

Numéro 1 : L’industrie papetière ! Porté en grande partie par la production d’essuie-tout et de carton, ce secteur consomme en moyenne plus que les autres.

Quelle entreprise consomme le plus de gaz ? Les secteurs les plus énergivores sont les industries chimiques et métallurgiques et la fabrication de produits métalliques.

Quelle industrie utilise le gaz ?

Le gaz naturel est utilisé comme matière première dans l’industrie chimique, notamment pour la pétrochimie et le raffinage. Le gaz naturel offre un bilan environnemental très favorable dans la production d’électricité.

Qui consomme le plus de gaz naturel ?

6 pays consomment 50 % du total mondial : les États-Unis (23 %), la Russie (15 %) suivis du Royaume-Uni, du Canada, de l’Allemagne et de l’Iran avec plus de 3 % chacun.

Quels sont les secteurs qui consomment le plus ?

Le tertiaire, le monstre de la consommation énergétique de leur choix Energie : électricité, près de 37 %. En comparaison, le secteur des transports représente 30 % de la consommation énergétique de la France et utilise majoritairement du pétrole (75 %) pour ses activités.

Quels sont les deux secteurs les plus consommateurs d’énergie en France ?

Les consommateurs finaux d’énergie ont dépensé 159 milliards d’euros en 2019. Ces dépenses sont les plus élevées dans le secteur du logement tertiaire (45 %), juste devant les transports (44 %). L’industrie ne représente que 9% de ces dépenses et l’agriculture 2%.

Quelles sont les principales sources de consommation d’énergie en France ? Le secteur de l’économie qui consomme le plus d’énergie en France est le transport : il représente un tiers de la consommation totale d’énergie finale en France en 2012, suivi par les secteurs de l’habitat et de l’industrie.

Quels sont les deux secteurs au niveau mondial les plus consommateur d’énergie ?

L’industrie est la championne de la consommation de gaz. Pour fonctionner, un approvisionnement en gaz naturel de 143 TWh est nécessaire, contre 130 TWh pour le secteur du logement. En troisième et quatrième positions, le secteur tertiaire et le secteur de l’énergie nécessitent respectivement 79 et 67 TWh.

Quel est le secteur ayant consomme le plus d’énergie en France en 2018 ?

Les secteurs les plus énergivores restent les industries chimiques et pharmaceutiques (32 % de la consommation brute totale, soit 11,8 millions de pieds), suivies de la métallurgie et de la fabrication de produits métalliques (24 %, soit 8,9 millions de pieds, figure 2).

Qui consomme le plus d’énergie ?

Quels appareils électroménagers consomment le plus d’énergie dans les foyers français ? Une étude a porté sur la consommation énergétique des appareils les plus utilisés au quotidien par les ménages français. Sans surprise, les climatiseurs sont de loin les plus énergivores.