ce qui est important

La hausse des prix du carburant en quelques mois maintenant les automobilistes se demandent : pourquoi devrions-nous passer aux voitures électriques maintenant ?

Le 8 juin, le Parlement européen a voté l’arrêt des ventes de véhicules thermiques neufs (essence et diesel) à partir de 2035, dans le cadre du plan climat de l’UE, qui vise à réduire d’au moins 55 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et à atteindre la neutralité carbone. d’ici 2050. Cette annonce, conjuguée à la hausse du prix des carburants ces derniers mois, amène les automobilistes à s’interroger : faut-il désormais passer à la voiture électrique ?

Aides de l’État

Aides de l’État

En baisse de 10,09% par rapport à l’an dernier (-35% par rapport à 2019), le marché automobile français est en baisse, mais les voitures électriques sont en hausse : elles représentent 12% du marché en mai (15. Ceci pourrez vous intéresser : Hopium Machina : une voiture française à hydrogène nous ouvre ses portes.246 immatriculations), soit 30% de plus qu’au même période en 2021.

Passer à l’électricité est une démarche qui s’accompagne d’une aide de l’État qui a mis en place un système de primes pour ce type de véhicule. Versée lors de l’acquisition d’une voiture électrique neuve par une personne domiciliée en France, cette aide représente jusqu’à 27% du prix d’achat TTC dans la fourchette de 3 000 € à 5 000 € pour les véhicules de moins de 45 000 € ou 1 000 € pour les véhicules de plus de € 45 000.

Voiture électrique : 5 modèles à moins de 100 € par mois
Lire aussi :
A l’heure de la hausse du prix des carburants, l’électrique devient une…

Crédit d’impôts

Les propriétaires de véhicules électriques doivent entretenir les véhicules qui bénéficient d’un bonus d’au moins un an ou 6 000 km. Une aide de 1 000 € est également disponible pour l’achat d’un deuxième véhicule électrique. Lire aussi : Voitures : plusieurs entreprises misent sur l’hydrogène. Il existe d’autres aides à l’achat comme les primes à la conversion jusqu’à 5 000 € ou les subventions qui sont détenues par des collectivités locales comme Toulouse.

Enfin, une aide à l’achat et à l’installation de la borne sous forme de crédit d’impôt (75 % du coût, dans la limite de 300 €). Les utilisateurs de véhicules électriques qui résident en copropriété (copropriétaire, locataire) peuvent également faire valoir des droits de prise conformément à la loi LOM.

Ceci pourrez vous intéresser :
Vous envisagez d’acheter une voiture électrique en Allemagne ? C’est toute l’aide…

Quand le tout électrique ?

Il existe des frais fixes de recharge qui dépendent de la puissance de la voiture. Sur terre, l’électricité est payée par les charges ordinaires ; à l’extérieur, le réseau de bornes de recharge facture au temps de charge, au kWh ou au forfait.

Premièrement, à partir de 2025, toutes les nouvelles architectures de véhicules seront exclusivement électriques, permettant aux clients de choisir une alternative 100 % électrique dans chaque segment de gamme. La prochaine étape est 2030, lorsque tous les véhicules Star devront être 100 % électriques.

Quand la voiture électrique sera obligatoire ?

Quelle voiture électrique allez-vous acheter en 2023 ? Basée sur le concept Prophecy annoncé en 2020, la Hyundai IONIQ 6 2022-2023 est une berline intermédiaire électrique aux dimensions qui rappellent l’élégante Sonata. Ciblant directement la Tesla Model 3, la IONIQ 6 est attendue fin 2022, apparemment en tant que modèle 2023.

Quelle voiture électrique en 2024 ?

  • Les voitures électriques sont obligatoires en 2035, pour être clair. Une loi interdisant la vente de voitures neuves équipées de moteurs à combustibles fossiles a récemment été adoptée par la commission de l’environnement du Parlement européen.
  • Tesla modèle 3.
  • Tesla Modèle Y.
  • Peugeot e-208.
  • Renault Zoé E-Tech.
  • Peugeot e Expert.
  • Fiat 500e.
  • Kia et Niro.

Pourquoi il ne faut pas acheter un véhicule électrique ?

Hyundai Kona électrique 64 kWh.

La première raison de ne pas acheter une voiture électrique est l’autonomie de sa batterie. En effet, la valeur indiquée est très différente de la capacité réelle. Si lors de l’achat le vendeur revendique son autonomie de 400 km, soyez prudent.

  • Quels sont les inconvénients des voitures électriques ? Manque de voitures électriques
  • L’impact des piles. La production de batteries pour les voitures électriques pose des problèmes environnementaux et sociaux majeurs. …
  • La recharge reste une contrainte. …
  • Temps de charge et disponibilité des bornes. …

Pourquoi être contre la voiture électrique ?

C’est cher à l’achat.

Pourquoi acheter une voiture électrique en 2022 ?

Le premier reproche que l’on peut faire à une voiture électrique est son prix d’achat. Aujourd’hui, le prix moyen des voitures électriques est bien supérieur à celui des voitures thermiques de même catégorie. Et il faut parfois acheter du matériel spécial à installer chez soi pour se recharger.

Est-ce rentable de louer une voiture électrique ?

Avec moins de pièces qui bougent, les risques de casse sont réduits, la mécanique des voitures électriques est simplifiée, comme l’entretien. Cela permet de faire des économies car on estime que les coûts d’entretien des véhicules électriques sont 25% moins chers que les véhicules thermiques.

Cela dépend de votre profil. Si vous roulez beaucoup : si vous parcourez plus de 10 000 km par an, il est plus avantageux pour vous de choisir LLD en raison de l’entretien à prévoir. Si vous grimpez moins, vous n’utiliserez pas cet avantage.

Est-ce une bonne idée d’acheter une voiture électrique ?

Quelle est l’économie avec les voitures électriques ? En moyenne, parcourir 100 km à l’électricité nécessite 2 € d’électricité, tandis que 100 km avec une voiture à essence coûtent environ 8 €. Si vous parcourez 15 000 km par an, cela représente déjà une économie de 900€ par an !