Le jeune entrepreneur Faouzi Annajah, originaire d’Éragny, a dévoilé son concept innovant de voiture à hydrogène vert, une révolution dans le monde automobile.

Aux éditions Pontoise

Publié le 13 juillet à 20h02

Voyagez dans le monde moins pollué. C’est la destination fièrement annoncée par Faouzi Annajah, homme d’affaires du quartier des Dix Arpents à Éragny-sur-Oise (Val-d’Oise).

Rouler plus proprement

A 29 ans, ce passionné d’automobile depuis son plus jeune âge prend une place pour se faire une place dans la sphère automobile, notamment grâce à ses premiers prototypes révolutionnaires, les Huv (Hydrogen Utility Vehicle), Véhicules Utilitaires à hydrogène vert. Sur le même sujet : Interdiction à partir de 2035 : le moteur thermique à hydrogène perdure.

L’idée du chef d’entreprise : rouler avec le moins d’impact possible sur l’écosystème qui nous entoure.

Je considère la voiture comme l’une des plus grandes inventions de l’homme, on ne se rend pas compte de l’impact des voitures. Aujourd’hui on veut préserver la liberté de la voiture, mais sans la restriction de la pollution qu’elle génère

Et pour rouler en respectant la planète, l’entrepreneur a présenté un véhicule à hydrogène vert, produit avec des énergies renouvelables. Une première dans l’industrie automobile, car même si des véhicules à hydrogène existent (BMW, Honda ou Toyota en proposent), NamX, du nom de son prototype, sera le seul à proposer cette énergie verte.

L’hydrogène est une véritable solution de mobilité propre, sans affecter notre liberté d’aller où nous voulons, quand nous voulons

En s’amusant de ce que Tesla fait pour les voitures électriques, NamX veut révolutionner la consommation automobile. Le véhicule, haut de gamme selon son créateur, disposera d’une autonomie de 800 km, soit près de 300 km de plus que les véhicules actuellement sur le marché. Selon sa configuration, son NamX Huv pourrait coûter entre 65 et 95 000 euros.

[L'instant tech] Comment ARM Engineering a fait parcourir 2 000 miles à Renault Zoé dans un réservoir biométhanol complet
Sur le même sujet :
& # xD;Rouler plus de 2 000 kilomètres avec un moteur électrique…

Objectif 2025

Faouzi Annajah a décidé de faire collaborer plusieurs pays sur la conception de son véhicule, car après lui la voiture est un immense puzzle : « C’est un projet entre le Maroc et l’Europe ». La construction des voitures doit se faire au Maroc. Lire aussi : Véhicules électriques : détail des nouvelles conditions de bonus.

Après une première présentation le 11 mai à Turin (Italie) dans les locaux de Pininfarina, le légendaire designer de Ferrari et Peugeot, Faouzi Annajah s’est rendu au GreenTech Festival à Berlin du 22 au 24 juin pour présenter son innovation au Général de présenter. Publique. Prochaine étape, le Mondial de l’Auto de Paris en octobre, un rêve pour le jeune entrepreneur : « J’y allais en tant que visiteur, maintenant j’y serai en tant qu’exposant. C’est quelque chose de symbolique et de très fort. prévu pour 2025.

Lire aussi :
Il y a quelques années, partir en vacances en voiture électrique était…