Publié le 29 juillet 2022 à 08h59 Mis à jour le 29 juillet 2022 à 17h57.

Résultat du record qu’il a plu en énergie et qu’Engie fait figure d’exception. Vendredi, la compagnie gazière française a publié un résultat net de 5 milliards d’euros pour le premier semestre, contre 2,3 milliards d’euros atteints l’an dernier et un chiffre d’affaires de 72%, en hausse à 43,2 milliards d’euros.

Soumise aux revirements permanents de la politique de Gazprom, l’énergéticien français bénéficie cependant des effets de la décision russe sur les marchés du gaz et de l’électricité, dont les niveaux de prix atteignent désormais des sommets historiques.

Les résultats records dans le trading

Les résultats records dans le trading

Au premier semestre, la division Engie dédiée au négoce d’énergie, à la commercialisation et à la politique de couverture « GEMS » a affiché une contribution au résultat opérationnel record du groupe d’un milliard d’euros, contre 201 millions il y a un an. Voir l’article : SXSW : Les innovations qui risquent de marquer l’édition 2014.

L’activité nucléaire d’Engie en Belgique a également largement contribué à cette performance, car grâce à la haute disponibilité des réacteurs d’Electrabel – contrairement à EDF en France – la contribution de cette activité a augmenté de près de 700 millions d’euros dans les résultats d’exploitation du groupe. Les activités d’énergies renouvelables d’Engie, dont le barrage CNR qui exploite le Rhône, ont également vu leur contribution bondir de près de 70 %.

Malgré cette bonne nouvelle, Engie n’a pas relevé ses objectifs pour la fin d’année. « L’environnement reste très volatil, avec des risques importants dont celui de voir les robinets de gaz russes coupés. C’est pourquoi nous maintenons nos prévisions inchangées », a déclaré Catherine McGregor, directrice générale d’Engie.

Comment commencer à courir comme un pro
Ceci pourrez vous intéresser :
Loremipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nam laoreet, nunc et accumsan…

La consommation de gaz recule

Depuis quelques mois, le groupe commence à ressentir des baisses de consommation chez ses clients, liées à une hausse incontrôlée des prix. « Nous commençons à voir des dommages à la demande. Ceci pourrez vous intéresser : Un donneur de sang universel venu des mers. C’est à un chiffre chez les particuliers et les petites entreprises et à deux chiffres chez les fabricants. Je pense que cette tendance va augmenter », a déclaré Catherine McGregor.

Si ce phénomène est de bon augure pour atteindre le volume d’économies d’Engie visé par la Commission européenne pendant l’hiver, il est en revanche très préjudiciable à la croissance économique future.

Face à la menace qui s’amoncelle sur l’approvisionnement énergétique européen au second semestre, Engie se dit prêt à se passer totalement du gaz russe pour servir ses clients. « Nous avons aujourd’hui un volume restant de gaz russe de 4%. C’est complètement en dehors de la flexibilité de notre portefeuille. Nous ne sommes pas inquiets pour ce montant », a déclaré le dirigeant.

Les réseaux électriques intelligents
Ceci pourrez vous intéresser :
voir l’émission intégrale ÉMISSION #6 Répondre à la demande croissante d’énergie dans…

Un pacte avec l’Allemagne

Cependant, à l’échelle européenne, l’équation peut être différente et Engie peut être amenée à jouer la solidarité. « La quantité de gaz russe reste importante à l’échelle européenne, nous devons continuer à diversifier notre approvisionnement », confirme Catherine McGregor. Ces derniers jours, la France a notamment passé un accord avec l’Allemagne pour lui fournir l’équivalent de 5% de sa consommation annuelle de gaz en cas de pénurie, Paris a obtenu de Berlin un engagement de fourniture d’électricité. si besoin…

Une ristourne pour les clients en difficulté

Alors que les super bénéfices publiés ces derniers jours par le géant de l’énergie promettent de relancer le débat sur la nécessité de taxer le secteur, Engie montre la voie. Le groupe a annoncé qu’il appliquera une remise de 100 euros en moyenne à l’ensemble des clients bénéficiant du chèque énergie, soit 880 000 clients. Le groupe a également annoncé la création d’un fonds de soutien de 60 millions d’euros aux PME en difficulté du fait de leurs factures énergétiques.

Après l’installation du compteur Linky, de nombreux utilisateurs ont signalé via des forums de consommateurs une augmentation constante de leur consommation d’électricité. L’augmentation des factures d’électricité est principalement due au dysfonctionnement des compteurs intelligents, notamment dans le système de mesure.

Quel est le fournisseur de gaz le plus avantageux ?

VenteÉvaluation moyenne des clients
Chute de Vatten⭐⭐⭐⭐ (3.9 / 5)
TotalEnergies (anciennement Total Direct Energy)⭐⭐⭐⭐ (3.5/5)
Butagaz⭐⭐⭐⭐ (3.5/5)
art⭐⭐⭐ (3.3 / 5)

Quel est le fournisseur de gaz le plus sérieux ? Aujourd’hui, une vingtaine de fournisseurs de gaz naturel proposent des offres aux particuliers. Engie (ex GDF Suez) est toujours leader, devant EDF, TotalEnergies, Eni et ekWateur. Moins de 40 % des foyers consommateurs de gaz sont actuellement clients du tarif gaz réglementé d’Engie.

Quel fournisseur de gaz Choisir 2022 ?

Liste des fournisseurs de gaz 2022

  • Engie ;
  • Eni ;
  • TotalEnergies (anciennement Total Direct Energy) ;
  • Planète OUI ;
  • équateur ;
  • OVO Énergie ;
  • Vattenfall ;
  • EDF (anciennement Electricité de France) ;

Quel est le fournisseur de gaz le moins cher du marché ?

qui est le fournisseur de gaz le moins cher actuellement ? En juillet 2022, TotalEnergies (anciennement Total Direct Energie) est le fournisseur de gaz le moins cher de France avec son offre Essentielle Gaz. A titre d’exemple, l’offre permet d’économiser environ 45 ⬠par an pour une maison chauffée au gaz de 130 m².

Est-ce que ENGIE va disparaître ?

C’est désormais chose faite depuis le 20 novembre 2019, l’ancien fournisseur historique de gaz naturel, Engie (anciennement GDF), ne commercialise plus sa fourniture de gaz naturel à des tarifs réglementés. Il s’agit de la première étape vers l’élimination des tarifs réglementés du gaz.

Quel est l’intérêt de passer à ENGIE ? L’offre Happ-e d’Engie est plus avantageuse en termes de prix que le tarif Bleu d’EDF. En effet, il offre une réduction par rapport au tarif réglementé, ce qui permet de réduire la facture d’électricité sans modifier la consommation.

Pourquoi ne pas aller chez ENGIE ?

Porte-à-porte et démarchage agressif Si toutes les offres de fourniture d’énergie peuvent être annulées, la procédure peut prendre du temps, ce qui a également été critiqué par certains clients d’Engie.

Comment va evoluer le prix du gaz en 2023 ?

En revanche, à partir de début 2023, le prix du gaz coûtera moins cher au consommateur que le prix du marché, donc la somme payée en plus l’hiver par l’opérateur se récupère. Depuis le début de l’année, le prix de consigne a bondi de plus de 50% depuis janvier.

Puis-je rester chez ENGIE ?

âï¸ Oui, vous pouvez rester chez Engie car le fournisseur propose aussi des offres de marché, pour le gaz et l’électricité. En effet, Engie (ex GDF Suez) est un fournisseur historique de gaz, avant d’ouvrir le marché à la concurrence, il ne proposait qu’un seul tarif : Le Tarif Réglementé du Gaz.

Est-ce une obligation de changer de fournisseur de gaz ?

Avec la suppression des tarifs réglementés de gaz en 2023, tous les ménages devront changer de fournisseur de gaz d’ici le 20 juin 2023 et souscrire aux offres de marché. Ne peut plus souscrire au tarif réglementé du gaz à compter du 20 novembre 2019.

Pourquoi changer de fournisseur de gaz ? Changer de fournisseur de gaz pour faire des économies Le prix de l’abonnement et de la fourniture au kWh (TVA incluse) ne change pas pendant la durée de votre offre de parrainage. Le prix de livraison (prix du kWh et abonnement HTT) et l’obligation (prix du kWh HTT) de l’offre évoluent une fois par an.

Quel fournisseur de gaz choisir en 2023 ?

Pour le contrat de gaz actuel au tarif fixé par Engie, rien n’a changé. En effet, le contrat se poursuit jusqu’au 1er juillet 2023. C’est également le cas des contrats de gaz émis par les copropriétés qui consomment moins de 150 000 kWh de gaz par an.

Est-ce le moment de changer de contrat de gaz ?

Désormais, changer de fournisseur de gaz est une démarche gratuite que vous pouvez effectuer à tout moment. De plus, il n’y a pas de limite de temps pour changer de fournisseur de gaz !

Pourquoi le prix de l’électricité flambé depuis 10 ans ?

Au cours des dix dernières années, les prix de l’électricité ont augmenté de façon assez impressionnante, plus que l’inflation. Cette évolution s’explique notamment par la hausse des taxes sur l’électricité ainsi que par la volonté des pouvoirs publics de protéger le fournisseur alternatif, concurrent d’EDF.

Comment les prix de l’électricité vont-ils évoluer en 2022 ? La hausse des prix de l’électricité est fixée à 4% au 1er février 2022, cette hausse est couverte dans le cadre du « bouclier tarifaire » mis en place par le gouvernement pour limiter l’augmentation des factures des particuliers et des entreprises face à la hausse des prix de l’électricité en L’Europe . .

Quel sera le prix de l’électricité en 2023 ?

Le ministre est très clair et net : il n’y aura pas d’augmentation de 8 % des tarifs de l’électricité en 2023 !

Pourquoi prix électricité augmente ?

Fin 2021, le gaz atteindra son premier pic. A cela s’ajoute l’entrée en guerre de la Russie, principal exportateur de gaz et de pétrole. Il en faut moins pour exécuter des compteurs. Par rapport à avril 2021, les prix de l’électricité ont triplé en France.

Pourquoi le prix de l’électricité flambé ?

Cela s’explique par une demande très forte en Asie avec une reprise économique très dynamique, une production plus faible aux Pays-Bas (principal champ gazier européen) en raison d’opérations de maintenance, des hivers plus longs et plus froids en Europe et donc une consommation de gaz plus élevée… Autant que…