Bois énergie, hydraulique, pompes à chaleur, éolien, biocarburants, biogaz, solaire photovoltaïque… Chaque année un bilan quantifié des énergies renouvelables est publié. Il permet d’évaluer la trajectoire des énergies renouvelables en termes de production et de consommation par rapport aux objectifs fixés.

Publié le

23 septembre 2022

Temps de lecture

3 minutes

En 2021, la production d’énergies renouvelables (EnR) représentait 19% de la production totale d’énergie. © M. Coupard – stock.adobe.com

L’édition 2022 des principaux chiffres des énergies renouvelables (EnR) montre, en 2021, une augmentation continue de la part des énergies renouvelables dans la production et la consommation d’énergie. Cette évaluation permet de distinguer entre les secteurs des énergies renouvelables ceux qui continuent de croître et ceux dont la part dans la production et la consommation diminue. Un secteur des énergies renouvelables en croissance En 2021, la production d’énergies renouvelables (EnR) représentait 345 TWh, soit 19 % de la production totale d’énergie. Elle est dominée par la production de bois énergie (125 TWh), utilisée principalement pour le chauffage, la production d’électricité hydraulique (59 TWh), la chaleur renouvelable produite par les pompes à chaleur, l’éolien, les biocarburants et le biogaz. Le rapport 2022 confirme l’augmentation croissante de la part des énergies renouvelables dans la production d’énergie (+5 points sur les dix dernières années). Les énergies renouvelables représentent désormais la quatrième source d’énergie primaire après le nucléaire, les produits pétroliers et le gaz naturel. L’éolien, les pompes à chaleur et les biocarburants sont les secteurs qui ont connu la plus forte croissance depuis 2005. Le niveau de production des filières bois et énergie hydraulique a peu évolué, leur part dans les énergies renouvelables a sensiblement diminué. La production d’électricité renouvelable est encore dominée par l’hydraulique, mais la part de l’éolien et du solaire photovoltaïque est en forte croissance. Au total, 183 TWh, soit plus de la moitié de la production d’énergie renouvelable, ont été consommés pour l’utilisation de la chaleur, principalement dans le secteur résidentiel, qui représente la principale source de consommation d’énergie thermique renouvelable devant les transports (biocarburants) et l’industrie. Trois régions atteignent un niveau de con somme d’électricité Ville renouvelable supérieure à 45 % de la consommation totale d’énergie : Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie. Qu’en est-il des objectifs fixés ? Le taux d’énergie renouvelable dans la consommation finale brute d’énergie est de 19,3 % en 2021 (13 % de la consommation d’énergie primaire), soit un taux inférieur à l’objectif pour 2020 issu de la directive européenne sur les énergies renouvelables. L’objectif fixé dans la loi relative à l’énergie et au climat de 2019 est de 33% d’énergies renouvelables en 2030 en projetant une forte augmentation de l’énergie éolienne, des biocarburants et du fonctionnement des pompes à – chaleur. Pour atteindre les objectifs fixés en 2019, la part des énergies renouvelables doit atteindre en 2030 : 38 % de la consommation finale de chaleur ; 15 % de la consommation finale de carburant ; 40 % de la production d’électricité (actuellement 24,4 %). La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), établie dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015, définit des objectifs précis, selon les filières énergétiques. Certaines filières doivent accélérer leur rythme de progression pour y parvenir, comme l’éolien terrestre ou les réseaux de chaleur utilisant de la chaleur renouvelable. Le PPE s’attend également à une augmentation de l’éolien offshore.

Un secteur des énergies renouvelables en progression constante

L’édition 2022 des principaux chiffres des énergies renouvelables (EnR) montre, en 2021, une augmentation continue de la part des énergies renouvelables dans la production et la consommation d’énergie. Sur le même sujet : Des robots copains et gardiens de nos aînés ?. Cette évaluation permet de distinguer entre les secteurs des énergies renouvelables ceux qui continuent de croître et ceux dont la part dans la production et la consommation diminue.

L’édition 2022 des principaux chiffres des énergies renouvelables (EnR) montre, en 2021, une augmentation continue de la part des énergies renouvelables dans la production et la consommation d’énergie. Cette évaluation permet de distinguer entre les secteurs des énergies renouvelables ceux qui continuent de croître et ceux dont la part dans la production et la consommation diminue.

En 2021, la production d’énergies renouvelables (EnR) représentait 345 TWh, soit 19 % de la production totale d’énergie. Elle est dominée par la production de bois énergie (125 TWh), utilisée principalement pour le chauffage, la production d’électricité hydraulique (59 TWh), la chaleur renouvelable produite par les pompes à chaleur, l’éolien, les biocarburants et le biogaz.

Le rapport 2022 confirme l’augmentation croissante de la part des énergies renouvelables dans la production d’énergie (+5 points sur les dix dernières années). Les énergies renouvelables représentent désormais la quatrième source d’énergie primaire après le nucléaire, les produits pétroliers et le gaz naturel.

Factures énergétiques en hausse : faut-il attendre avant de payer ?
Lire aussi :
Publié le 26 septembre 2022 à 20:02, mis à jour le 26…

Quelle situation par rapport aux objectifs fixés ?

L’éolien, les pompes à chaleur et les biocarburants sont les secteurs qui ont connu la plus forte croissance depuis 2005. Ceci pourrez vous intéresser : Tuto des Makers – 2 – Le refuge pour abeilles. Le niveau de production des filières bois et énergie hydraulique a peu évolué, leur part dans les énergies renouvelables a sensiblement diminué. La production d’électricité renouvelable est encore dominée par l’hydraulique, mais la part de l’éolien et du solaire photovoltaïque est en forte croissance.

Au total, 183 TWh, soit plus de la moitié de la production d’énergie renouvelable, ont été consommés pour l’utilisation de la chaleur, principalement dans le secteur résidentiel, qui représente la principale source de consommation d’énergie thermique renouvelable devant les transports (biocarburants) et l’industrie.

Trois régions atteignent un niveau de consommation d’électricité renouvelable supérieur à 45 % de la consommation totale d’énergie : Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie.

En 2021, la production d’énergies renouvelables (EnR) représentait 345 TWh, soit 19 % de la production totale d’énergie. Elle est dominée par la production de bois énergie (125 TWh), utilisée principalement pour le chauffage, la production d’électricité hydraulique (59 TWh), la chaleur renouvelable produite par les pompes à chaleur, l’éolien, les biocarburants et le biogaz.

Le rapport 2022 confirme l’augmentation croissante de la part des énergies renouvelables dans la production d’énergie (+5 points sur les dix dernières années). Les énergies renouvelables représentent désormais la quatrième source d’énergie primaire après le nucléaire, les produits pétroliers et le gaz naturel.

France - Allemagne : le courant passe
Ceci pourrez vous intéresser :
Tweets de @FutureMagFR

Quels sont les cinq formes d’énergie ?

L’éolien, les pompes à chaleur et les biocarburants sont les secteurs qui ont connu la plus forte croissance depuis 2005. Le niveau de production des filières bois et énergie hydraulique a peu évolué, leur part dans les énergies renouvelables a sensiblement diminué. La production d’électricité renouvelable est encore dominée par l’hydraulique, mais la part de l’éolien et du solaire photovoltaïque est en forte croissance.

  • Au total, 183 TWh, soit plus de la moitié de la production d’énergie renouvelable, ont été consommés pour l’utilisation de la chaleur, principalement dans le secteur résidentiel, qui représente la principale source de consommation d’énergie thermique renouvelable devant les transports (biocarburants) et l’industrie.
  • Trois régions atteignent un niveau de consommation d’électricité renouvelable supérieur à 45 % de la consommation totale d’énergie : Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie.
  • Le taux d’énergie renouvelable dans la consommation finale brute d’énergie est de 19,3 % en 2021 (13 % de la consommation d’énergie primaire), soit un taux inférieur à l’objectif pour 2020 issu de la directive européenne sur les énergies renouvelables.
  • L’objectif fixé dans la loi relative à l’énergie et au climat de 2019 est de 33% d’énergies renouvelables en 2030 en projetant une forte augmentation de l’énergie éolienne, des biocarburants et du fonctionnement des pompes à – chaleur.

Pour atteindre les objectifs fixés en 2019, la part des énergies renouvelables doit atteindre en 2030 :

Quels sont les 4 types d’énergie ?

Quel sont les formes d’énergie ?

38 % de la consommation finale de chaleur ;

Quel sont les 5 forme d’énergie ?

15 % de la consommation finale de carburant ;

Quel sera le chauffage du futur ?

40 % de la production d’électricité (actuellement 24,4 %).

Quel chauffage en 2025 ?

Quel est le mode de chauffage le plus économique aujourd’hui ?

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), établie dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015, définit des objectifs précis, selon les filières énergétiques. Certaines filières doivent accélérer leur rythme de progression pour y parvenir, comme l’éolien terrestre ou les réseaux de chaleur utilisant de la chaleur renouvelable. Le PPE s’attend également à une augmentation de l’éolien offshore.

Quelle est l’énergie de demain ?

Le taux d’énergie renouvelable dans la consommation finale brute d’énergie est de 19,3 % en 2021 (13 % de la consommation d’énergie primaire), soit un taux inférieur à l’objectif pour 2020 issu de la directive européenne sur les énergies renouvelables.

L’objectif fixé dans la loi relative à l’énergie et au climat de 2019 est de 33% d’énergies renouvelables en 2030 en projetant une forte augmentation de l’énergie éolienne, des biocarburants et du fonctionnement des pompes à – chaleur.

Quel types d’énergie est à privilégier pour l’avenir ?

Pour atteindre les objectifs fixés en 2019, la part des énergies renouvelables doit atteindre en 2030 :

Quelle est l’énergie du futur ?

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), établie dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015, définit des objectifs précis, selon les filières énergétiques. Certaines filières doivent accélérer leur rythme de progression pour y parvenir, comme l’éolien terrestre ou les réseaux de chaleur utilisant de la chaleur renouvelable. Le PPE s’attend également à une augmentation de l’éolien offshore.

Quelles sont les énergies de demain ?

Le pic pétrolier est le moment où la production de pétrole atteint son maximum avant de décliner progressivement et durablement. Pour de nombreux experts, le pic pétrolier approche : 2025 pour certains, 2030 ou 2035 pour d’autres. Le pic pétrolier ne manquera pas d’avoir des conséquences sur le prix du pétrole.

Quelle est l’énergie la plus verte ?

Découvrons ces différentes énergies.

Énergie mécanique. …

Quelles sont les énergies les plus vertes ?

L’énérgie thermique. …

Quelle est l’énergie la plus écologique ?

Énergie radiative ou rayonnante. …