Sylfen vient de lever 10 millions d’euros pour industrialiser sa solution d’électrolyseur réversible. Cette technologie brevetée permet de réduire l’intermittence des énergies renouvelables produites localement sur des bâtiments autonomes, en stockant le surplus sous forme d’hydrogène.

Des bâtiments qui autoproduisent entre 70% et 80% de l’énergie qu’ils consomment. C’est l’objectif de la société Isère Sylfen, qui vient de lever 10 millions d’euros avec l’arrivée de nouveaux investisseurs : le groupe Idec, Supernova Invest, Elaïs Orium et Crédit Agricole Alpes Développement, rejoignant les actionnaires historiques, CEA Investment et EIT InnoEnergy. A voir aussi : Comment fonctionne l’éolienne sous-marine qui récupère l’énergie des rivières ?. Pour résoudre l’équation technique il ne suffit pas de recouvrir les bâtiments de panneaux solaires ou d’éoliennes, il s’agit aussi de stocker le surplus de cette énergie intermittente.

Développée au CEA, la technologie brevetée valorisée par l’entreprise, créée en 2015, est un électrolyseur réversible. Ce dispositif permet de convertir une partie de l’énergie renouvelable produite principalement par les panneaux photovoltaïques, plus précisément les éoliennes, en hydrogène par électrolyse de l’eau. “Le procédé est aussi capable de produire à partir de méthane ou de biométhane”, ajoute Nicolas Bardi, président de Sylfen.

Augmenter la puissance

Le même dispositif permet de récupérer de l’énergie au moyen d’une pile à combustible. La réversibilité est synonyme de gain de place et d’efficacité énergétique. Sur le même sujet : Voyager avec l’essentiel. Est-ce possible ?. Bien que le rendement de 40% soit encore modeste, il est légèrement supérieur aux techniques existantes, autour de 30%. Mais la température élevée (700°C) au cœur du procédé peut être récupérée en chauffant les bâtiments.

Les clients cibles de Sylfen sont des collectivités ou des entreprises propriétaires de leurs immeubles de quelques milliers de mètres carrés. Cette technologie est commercialisée avec le logiciel de contrôle développé par la société, auquel s’ajoutent les batteries et la solution de compression et de stockage de l’hydrogène.

De la période 2018-2019 et de la vente d’un prototype à Engie, l’entreprise est sortie de sa phase de R&D. Avec cette preuve de concept et ce nouveau financement, l’heure est à l’industrialisation : ses quatre premiers clients devraient être livrés d’ici fin 2022.

Techniquement, Sylfen souhaite également multiplier par dix la puissance de l’appareil pour ouvrir le marché des entrepôts. Son chiffre d’affaires devrait augmenter : « L’idéal serait d’atteindre 1 million d’euros cette année et 10 millions l’an prochain », prévoit le dirigeant, qui reste réaliste en évoquant les problèmes d’approvisionnement actuels.

Date de création : 2015

Président : Nicolas Bardi

Un plastique d'algues 100 % biodégradable
Sur le même sujet :
ÉMISSION #13 – SPÉCIALE OCÉANS C’est bien connu, le plastique est l’un…

Quel chlore pour démarrage piscine ?

Montant : 10 millions d’euros

Effectif : 15 personnes

Quel produit pour démarrage piscine hors sol ?

Secteur : énergies renouvelables

Quel produit pour démarrer une piscine ?

Le chlore lent contient 90% de chlore à temps de fusion plus lent (environ deux semaines), s’utilise tout au long de l’activité de la piscine, car il ne gêne pas les baigneurs et peut également être utilisé en leur présence.

Concevoir en 3D
A voir aussi :
Tweets de @FutureMagFR

Comment choisir un électrolyseur piscine ?

Comment démarrer une piscine au chlore ? Pour commencer la mise en service, retirez l’équipement d’hiver tel que la couverture d’hiver ou les flotteurs. Nettoyez les parois et les bords de la piscine ainsi que la ligne d’eau. Utiliser les produits suivants : nettoyant alcalin pour conduite d’eau, nettoyant acide pour conduite d’eau, nettoyant pour adoucisseur d’eau.

Le chlore reste le produit le plus utilisé pour le traitement de l’eau des piscines au sol. Mais il existe des alternatives intéressantes : le brome, par exemple, est aussi puissant que le chlore pour désinfecter l’eau et a l’avantage de ne pas irriter la peau et les yeux.

  • Le chlore est le plus connu. Vous pouvez également faire un traitement choc à l’eau pour la première fois – cela désinfectera efficacement l’eau.
  • Déterminer le débit de l’appareil. Il doit être le plus proche possible de la capacité de votre piscine. Nous recommandons une production d’au moins 2 grammes de chlore par heure pour 10 m3 d’eau. Ainsi, pour un bassin de 50 m3, l’électrolyseur doit pouvoir produire 10 grammes de chlore par heure.
  • Comment choisir son électrolyseur au sel ? Comment choisir un électrolyseur au sel ?
  • Selon le type de piscine disponible. …
  • En fonction de la capacité de production de chlore de l’appareil. …
  • Selon la quantité de sel nécessaire. …
  • Selon les options de régulation intégrées. …

Quel appareil pour piscine au sel ?

Selon le type de cellule proposé…

Quel est le meilleur électrolyseur piscine ?

En fonction de la facilité d’entretien. …

Comment mesurer le taux de chlore dans une piscine au sel ?

Selon le système de détection de couverture.

L’électrolyseur au sel est un appareil électrique qui se branche sur le circuit de filtration de votre piscine et permet de désinfecter l’eau sans utiliser de chlore. Grâce à une réaction chimique, l’électrolyte transforme naturellement le sel présent dans l’eau en chlore naturel.

Comment augmenter le taux de chlore dans une piscine au sel ?

Le meilleur électrolyseur de piscine Zelia Pour l’entretien de votre piscine, l’électrolyseur au sel Zelia ZLT 75 est parfaitement adapté. C’est un appareil qui traite un grand volume d’eau en très peu de temps. En effet, que votre piscine soit hors sol, en plein air ou enterrée, cet appareil est toujours adapté.

Pourquoi mon électrolyseur produit trop de chlore ?

Procurez-vous simplement des bandelettes de test spéciales pour l’électrolyseur au sel. Puis prélevez de l’eau du fond de votre piscine (avec un verre étroit) et laissez la bande tremper environ 5 minutes jusqu’à ce que la bande supérieure soit noire. Ensuite, le résultat doit être analysé.

Quel taux de chlore avec électrolyseur ?

Pourquoi n’ai-je pas de chlore dans ma piscine au sel ? Bref, votre électrolyseur ne produit pas assez de chlore pour désinfecter l’eau de votre piscine. Dans ce cas : Soit votre électrolyseur n’est pas correctement configuré par rapport au volume d’eau à traiter. Ou votre électrolyseur ne fonctionne pas assez bien.

Comment tester le bon fonctionnement d’un électrolyseur ?

Plus le pH est élevé, plus le taux de chlore actif est bas. C’est pourquoi il est essentiel de maintenir le pH de la piscine entre 7,1 et 7,5. L’efficacité du nettoyage dépend également de la pureté du sel utilisé. Un sel de qualité doit être pauvre en calcium et en magnésium.

L’oxydation des micro-organismes et les UV désintégreront le chlore, le réduisant. Vous avez peut-être réglé votre électrolyseur ou votre électrolyseur trop haut ou ajouté trop de choc à mesure que le niveau de chlore augmente avec le temps.

Pourquoi mon électrolyse ne fonctionne pas ?

La dose recommandée est généralement comprise entre 3 et 7 g par litre d’eau. Consultez les instructions de votre chlorinateur pour connaître le niveau de sel recommandé pour votre appareil.

Comment savoir si mon électrolyseur fonctionne correctement ?

plonger la cellule dans un seau d’eau salée et vérifier que l’appareil est exempt de bulles et que l’odeur de chlore (simulant le débit) mesure la tension aux bornes de la cellule et vérifie qu’elle est dans les spécifications de l’appareil.