Publié le 29/10/2022 17:39

Mis à jour le 29/10/2022 18:11

France 3 Alpes, M. Feutry, R. Gardette, R. Dal –

L’aide gouvernementale pour aider les entreprises à payer leurs factures d’énergie est une bouffée d’air frais pour plusieurs. Certaines, comme la plus grande scierie de Haute-Savoie, avaient déjà décidé d’arrêter leur activité quelques jours par semaine pour faire des économies.

Dans une scierie de Bonneville, en Haute-Savoie, la machine qui consomme le plus d’électricité fonctionne à la demande, c’est-à-dire trois ou quatre jours par semaine, contre cinq pendant les heures normales. La facture d’électricité de Neofor a doublé en un an. Il est passé de 57 580 euros à 110 123 euros.

L’entreprise est en train de renégocier son contrat avec son fournisseur d’électricité. Le prix du MWh passerait de 120 euros à 400 euros. En ajoutant le gaz utilisé pour certaines machines, le budget énergétique va monter en flèche. « Nous approchons le million d’euros de dépenses énergétiques l’an prochain », a déclaré Jérôme Lescure, président de Neofor. La seule solution pour l’entreprise est de répercuter la hausse sur ses clients et d’augmenter ses prix de vente d’environ 4 %. Elle réfléchit également à des solutions à moyen terme pour être moins dépendante d’un fournisseur d’électricité.

Recevez l’essentiel de notre actualité avec notre newsletter

Énergie : smartphones, ordinateurs, batteries… Le lithium français bientôt ?

Économies d’énergie : le changement d’heure est-il toujours rentable ?

Vu d’Europe

Changement d’heure : est-il toujours efficace pour économiser l’énergie ? Voir l’article : « Copenhague sera la première capitale à zéro émission de Co2 » – Rasmus Helveg Petersen.

Des objets connectés contre le cancer de la peau
Voir l’article :
voir l’émission intégrale Émission du 10 avril 2014 Le mélanome est une…