Publié le 6 juillet 2022 à 11h15 Source : TF1 Infos

Publié le 6 juillet 2022 à 11h15

La dette a « augmenté de 90 milliards d’euros au premier trimestre 2022 », rappelle l’historien et l’économiste Nicolas Baverez, invité politique de la matinale de LCI mercredi 6 juillet.Dans le contexte de la crise énergétique et du Covid, la France est face à « un risque de récession », selon lui.

La dette « a augmenté de 90 milliards d’euros au premier trimestre 2022 », rappelle l’historien et économiste Nicolas Baverez, matinal invité politique de LCI, mercredi 6 juillet. A voir aussi : PODCAST/ Pleins feux sur l’économie sociale et solidaire avec Jean-Claude Eyraud.

Dans le contexte de la crise électrique et du Covid, la France fait face à un « risque de déclin », comme il le dit.

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, de la crise du Covid, et d’une inflation record, la France est impuissante au niveau « de l’ordre, de la santé et de l’économie ». C’est le constat de l’historien et économiste Nicolas Baverez, invité de la matinale de LCI, qui alerte ce mercredi 6 juillet sur le risque de crise de la dette de la France.

Celle-ci « a augmenté de 90 milliards d’euros au premier semestre 2022 », rappelle Nicolas Baverez, qui s’inquiète que la formation politique ne prenne pas la situation au sérieux. « Actuellement, tout le monde [différents partis politiques, éditorial] est d’accord avec le plan de dépenses gouvernementales le plus cher, compte tenu de divers conseils sur le pouvoir d’achat. Et personne n’a vraiment compris que le monde a vraiment changé », a-t-il prévenu.

Polémique : l'économie russe résiste... combien de temps ? - 21/09
Sur le même sujet :
Ce mercredi 21 septembre, Leonidas Kalogeropoulos, PDG de Mediation & Arguments et…

« L’argent gratuit et illimité, c’est fini »

« Il n’y a plus d’argent libre et intemporel, car les taux d’intérêt montent, et aujourd’hui la Banque centrale européenne (BCE) va arrêter d’acheter notre dette », rappelle Nicolas Baverez. La France devra « trouver de nouveaux investisseurs » pour financer sa dette, estime-t-il. Sur le même sujet : Briser la spirale de l’inflation sans geler l’économie : une énigme de Jerome Powell. « Quand on voit que même l’Allemagne ne peut pas exporter vers la France, qui a un grave déficit commercial, c’est un signal d’alarme », a-t-il déclaré.

« Le plus difficile, c’est qu’Emmanuel Macron a été réélu à bon escient, mais sans plan », a déclaré Nicolas Baverez. Des élections encore « par choix, contre Marine Le Pen ». Au cours des cinq prochaines années, avec le Covid et la crise de l’électricité, la France fait face à « un risque de déclin, et nous pourrions effectivement être à risque d’endettement français », prévient-il, comparant la situation de la France et de l’Italie pendant la crise de 2011.  » devant elle », critique l’expert.

E. Macron : "l'économie de guerre"
Voir l’article :
« Les clients d’AMETRA nous disent que demain, dans cette ‘économie de guerre’,…

ToutTF1 Info

Plus à lireDernière minuteTendance