FutureMag.fr : toute l'actualité sur l'innovation et le monde de demain
Économie

Economie : en 2021, après la crise du Covid, l’activité corse se redresse

Economie : en 2021, après la crise du Covid, l'activité corse se redresse

Mardi 21 juin, l’Insee a publié le rapport économique de la Corse pour 2021. Ainsi, après un premier semestre au ralenti en raison des effets de la crise sanitaire, l’activité a fortement augmenté au second avec la levée des restrictions sanitaires.

La crise économique entourant les effets de la pandémie de Covid s’aggrave clairement. Dans son rapport de conjoncture 2021, publié mardi 21 juin, l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) annonce que « l’activité économique est en hausse en Corse et les restrictions sanitaires se multiplient l’été ».

Cette reprise s’est déroulée en deux étapes. Le premier semestre, « toujours affecté par les effets de la crise sanitaire », est marqué par un ralentissement de l’économie, notamment en raison d’un « manque de visibilité pendant la saison touristique, freinant les recrutements ». « Ainsi, les effets de l’accouchement sur l’avant-saison empêchent le transport de passagers et le nombre de touristes de retrouver leur niveau annuel d’avant-crise. » Ainsi, par rapport à 2019, le trafic maritime, et la fréquentation hôtelière, ont diminué de 23%, entraînant une baisse de 20% de l’emploi.

Cependant, durant cette période, « l’emploi est maintenu grâce aux mesures de soutien aux entreprises, notamment le chômage partiel qui reste important jusqu’en avril ». Ainsi, par rapport à l’avant-crise, l’emploi salarié a augmenté de 3,6 % avec 120 770 emplois.

Au 2ème semestre « avec la montée des restrictions sanitaires, l’activité économique régionale se redresse sensiblement ». « Le niveau global de 2019 est dépassé en termes de chiffre d’affaires déclaré par les entreprises interrogées par la Banque de France et d’investissements réalisés. De même, le chiffre d’affaires déclaré par les entreprises assujetties à la TVA est en forte hausse. » Une zone en hausse de 3,8% par rapport à 2019. Dans le même temps, le chômage recule (-1,6 point par rapport à 2019) et s’établit à 6,3%.

Reprise également liée à l’industrie agro-alimentaire, à la construction et à la vie agricole.

Related posts

En Ukraine, l’économie est en guerre

1 mois ago

L’économie française face au défi de la stagflation

2 semaines ago

Conséquences de la guerre d’Ukraine : l’économie néo-occitane n’est pas libre

4 semaines ago
Quitter la version mobile