Dans la technologie, les talents, qu’ils soient indépendants ou indépendants, sont bien connus et très demandés par les entreprises. Opportunité d’ouvrir une nouvelle voie pour la gestion de ces actifs numériques.

Alors que l’entreprise se transforme à grande vitesse et que la technologie numérique explose dans le monde entier, cette accélération augmente de façon exponentielle avec des effets négatifs sur le réchauffement climatique. Jouant un rôle de premier plan dans cet écosystème, les talents numériques se doivent d’être plus écologiques mais aussi plus éthiques, et de s’imposer sur le développement d’une culture low-tech dans leur entreprise.

Se concentrer sur ce qui est réellement utile à l’utilisateur

Se concentrer sur ce qui est réellement utile à l’utilisateur

Aujourd’hui, il y a plus de 4,1 milliards d’utilisateurs numériques dans le monde. Au total, selon des recherches récentes, le numérique génère 4 % des gaz à effet de serre dans le monde, soit autant que les avions civils. Cet excès d’émissions a un impact direct sur le réchauffement climatique et continuera de croître jusqu’à atteindre 8% du PIB d’ici 2030. Sur le même sujet : Rima Abdul Malak, ministre de la Culture, veut renforcer les contenus français dans « l’océan numérique » mondial | Edition multimédia@. Pour réduire l’écart, les développeurs, les scientifiques des données et les autres concepteurs de logiciels doivent se concentrer sur l’approche «centrée sur l’utilisateur», qui consiste à se concentrer sur la création. numérique utile. Penser l’UX design et l’écoconception dès le début du projet, dans le but de minimiser les fonctionnalités inutiles et énergivores.

Il s’agit de concevoir des trajets rapides pour les utilisateurs. En effet, moins un utilisateur passe de temps sur une application ou un site web, moins son impact environnemental est important. Autre bonne pratique, si Google décide de mettre demain sa page d’accueil sur fond noir, cela aura un gros impact sur sa facture énergétique. En effet, les pixels noirs sont des pixels sombres, qui consomment 60 % moins d’énergie que les blancs. Aussi, dans le cadre d’un site internet ou d’une application, on pense limiter ou compresser au maximum les images et vidéos très énergivores !

Nouvelles applications du numérique dans la culture
Sur le même sujet :
La numérisation de pointe produit d’excellentes copies d’œuvres d’art. Il permet de…

Œuvrer à un numérique plus social et éthique 

Œuvrer à un numérique plus social et éthique 

Le numérique a aussi un impact social. En 2019, en France, l’illettrisme touche 17% de la population selon l’INSEE et 38% de la population de plus de 12 ans n’ont pas les compétences numériques de base : écrire un e-mail, répondre à un formulaire en ligne, surfer sur Internet . Les talents technologiques doivent tenir compte de ces chiffres lors du développement d’un outil intuitif et accessible aux personnes qui s’y opposent numériquement. Cette inclusion devrait être étendue aux personnes handicapées. Ceci pourrez vous intéresser : Etude du Ministère de la Culture : l’évolution de l’offre et des ressources numériques dans les bibliothèques. Les personnes déficientes visuelles, mais aussi celles souffrant de dyslexie, d’épilepsie, de surdité ou de handicap moteur sont exclues des offres numériques. Là encore, vous devez penser à la conception UX pendant le développement.

Enfin, il ne faut pas oublier la dimension éthique. Les outils numériques, et notamment les algorithmes, présentent souvent des biais dans les traitements cognitifs dus au manque de diversité des données utilisées pour l’entraînement, mais aussi dans les groupes qui les modélisent. Pour traiter les milliers de CV reçus chaque jour, L’Oréal a souhaité automatiser leur traitement à l’aide d’un algorithme entraîné à partir de ses données historiques RH. Résultat, en quelques semaines, les CV féminins ont tout simplement été écartés de la sélection.

Amazon apporte l'art au cœur de la maison avec ses outils liés à Alexa
Voir l’article :
Amazon semble faire un pas vers la culture, ce qui n’est pas…

Un sujet dont les talents de la Tech doivent s’emparer

La Tech For Good en est encore à ses balbutiements et cette problématique est loin d’être une priorité pour les entreprises à l’heure actuelle. Pourtant, on sent que les mentalités se réveillent face à l’urgence climatique. Ainsi, le 15 novembre, la loi de Reen est votée au parlement. Celle-ci vise à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France en nous incitant à limiter le renouvellement de nos objets connectés, à développer des usages plus vertueux et à nous tourner vers des services moins énergivores.

Si nous n’en sommes qu’au début, de plus en plus d’acteurs se positionnent sur le sujet et l’avenir leur donnera raison. Dans 10 ans, force est de constater que nous ne consommerons plus le numérique comme aujourd’hui, sans limites. Il est également certain que cette révolution pour la Tech For Good ne se fera pas sans la première préoccupation, à savoir les talents du numérique qu’il faut dès aujourd’hui former à ces questions pour faire évoluer l’échelle de leur entreprise !

Melchior du Boullay, PDG de Mindquest

& lt; & lt; & lt; Lisez aussi : La technologie peut-elle conduire la transformation du leadership ? & Gt; & gt; & gt;

Pourquoi Salesforce est leader ?

Salesforce, un leader mondial Salesforce est un leader des applications de vente : avec les dernières technologies proposées par Sales Cloud (qu’il s’agisse d’outils hébergés dans le cloud ou de réalité virtuelle), les équipes commerciales sont positionnées à un carrefour stratégique où elles peuvent améliorer leurs ventes.

Pourquoi utiliser Salesforce ? Pourquoi avez-vous besoin de Salesforce en 2021 ? Salesforce est une société de logiciels de renommée internationale. Il s’agit d’une plateforme de gestion de la relation client (CRM) basée sur le cloud qui combine votre orientation client pour différents départements de votre entreprise.

Quelles entreprises utilisé Salesforce ?

C’est également l’une des entreprises les plus performantes dans le domaine de la technologie cloud. En 2017, plus de 150 000 entreprises ont utilisé le logiciel Salesforce. Ses clients incluent Amazon, Adidas, American Express et de nombreuses autres organisations multinationales bien connues.

Quels sont les objectifs de Salesforce ?

L’objectif de Salesforce est de renforcer l’analyse et la visualisation des données, notamment en concurrençant Excel, édité par Microsoft. En juillet 2019, Salesforce a annoncé le rachat d’une société israélienne ClickSoftware pour 1,35 milliard de dollars.

Comment obtenir une certification Salesforce ?

ÉTAPE 7 DU VOYAGE SALESFORCE CARE

  • Renseignez-vous sur le contenu du certificat. …
  • Planifier la date de l’examen. …
  • Travail en groupe. …
  • Connaître le maniement de la plateforme. …
  • Suivre un parcours d’apprentissage. …
  • Assistez à des webinaires gratuits. …
  • Brillez à l’examen !

Comment m’inscrire auprès de Salesforce ? Enregistrez un nouveau client de votre organisation Salesforce, cliquez sur Comptes, puis sur Compte client. Votre nouveau client s’affiche dans la section Contacts. Dans Configuration, entrez Utilisateurs et sélectionnez Utilisateurs. Votre nouvel utilisateur s’affiche dans la section Utilisateurs.

Comment travailler sur Salesforce ?

La capacité de Salesforce peut être atteinte grâce à votre embauche ou à une formation qui facilitera votre développement professionnel dans le domaine du commerce. Pour ceux qui souhaitent trouver un emploi rapidement après une formation Salesforce, un stage ou une alternance sont souvent des options importantes.

Comment devenir consultant Salesforce ?

Comment devenir Salesforce Advisor Salesforce Advisor est généralement titulaire d’un baccalauréat en 5 ans d’école d’ingénieur ou de commerce. Il peut également poursuivre un master professionnel en Relation Client et Marketing, ou en Sciences de Gestion.

Comment devenir un developpeur Salesforce ?

OpenClassrooms est une école en ligne qui propose des certifications et des passerelles vers une future carrière. Notre formation « Développeur Salesforce » se déroule sur plus d’un an et délivre un diplôme d’études secondaires 3/4, que vous pouvez obtenir en l’apprenant en ligne.

Pourquoi devenir consultant Salesforce ?

Salesforce CRM vous permet de gérer et d’automatiser efficacement différents processus : acquisition, interactions clients/fidélisation, ventes… interactions.

Pourquoi se former chez Salesforce ? Raisons d’apprendre à utiliser Salesforce Cette entreprise, qui a enregistré sa plateforme et ses outils, possède le CRM le plus puissant du marché. En fait, Salesforce fournit des outils et des services à plus de 150 000 entreprises dans le monde.

Comment devenir un developpeur Salesforce ?

OpenClassrooms est une école en ligne qui propose des certifications et des passerelles vers une future carrière. Notre formation « Développeur Salesforce » se déroule sur plus d’un an et délivre un diplôme d’études secondaires 3/4, que vous pouvez obtenir en l’apprenant en ligne.

C’est quoi un consultant SAP ?

Le consultant SAP est à la disposition des entreprises pour implanter l’outil de gestion SAP en Allemagne. Il est devenu indispensable dans les entreprises de mieux gérer les bases de données et de permettre aux équipes de travailler ensemble sur un même support.

Comment devenir consultant Salesforce ?

Comment devenir Salesforce Advisor Salesforce Advisor est généralement titulaire d’un baccalauréat en 5 ans d’école d’ingénieur ou de commerce. Il peut également poursuivre un master professionnel en Relation Client et Marketing, ou en Sciences de Gestion.