Des ateliers individuels et collectifs, entièrement gratuits, sont proposés chaque semaine pour aider toute personne désireuse d’en savoir plus sur les outils numériques.

Lorsque nous avons ouvert la porte de la salle de projection de la vidéothèque de Monaco, il était temps de se concentrer. Trois femmes, chacune face à l’ordinateur disponible, ont écouté attentivement l’explication de Virginie Frappa, médiatrice numérique à la Médiathèque.

Deux fois par semaine, ce dernier anime un atelier numérique collectif. Des outils créés il y a deux ans, entièrement gratuits et ouverts à tous, pour faire découvrir à chacun les outils et la culture numériques, autour de thématiques précises. De l’initiation à l’informatique à la recherche web, en passant par la sécurité : chaque atelier, d’une durée comprise entre 1h30 et 2h, permet aux participants d’être accompagnés pas à pas.

« Nous suivons un cadre et les étudiants s’entraînent sur nos ordinateurs. C’est aussi un lieu d’échange, pas seulement un terrain d’entraînement. Cela crée un lien entre les participants », explique Virginie Frappa.

Ces cours, actuellement limités à quatre personnes par atelier, ont rencontré un franc succès. En témoigne Hélène, l’une des participantes. Ce mercredi, il a assisté à sa deuxième session et il nous a dit qu’il ne pouvait pas attendre la prochaine session : « C’est amusant et le gars qui donne ce cours nous met à l’aise. Les compétences s’expriment de manière très simple, il a une intelligence explicative. (…) Je souhaite approfondir mes connaissances en pratique informatique.(…)

Pour moi, il est important d’être toujours à l’affût de quelque chose de nouveau à apprendre. Je suis vite débordé, pour remplir des dossiers sur l’ordinateur ou des documents officiels… Avec cet atelier c’est tellement plus facile ! Je crois que tout le monde devrait le faire, même si cela semble difficile. Bien sûr, vous devez accepter que vous ne pouvez pas tout apprendre en une seule session. »

Impact environnemental et identité numérique : de nouvelles thématiques abordées

Impact environnemental et identité numérique : de nouvelles thématiques abordées

Si ces ateliers s’adressent spécifiquement aux seniors, pour combler la fracture numérique, ils sont en réalité ouverts à tous les âges et à tous les niveaux. Lire aussi : Culture d’Objet, spécialiste de la joaillerie de luxe, a poussé les murs du site vendéen. Deux nouvelles thématiques abordent des problématiques actuelles et peuvent séduire les plus jeunes : l’impact environnemental du numérique et la protection des données personnelles et de l’identité numérique.

« Aujourd’hui, il faut être conscient de la matérialité d’internet », a déclaré Virginie. On veut tout dématérialiser, notamment dans les services publics et les démarches administratives, alors qu’en fait ce n’est pas du tout dématérialisé. Il faut bien comprendre que tout cela dépend d’infrastructures qui ont un impact et une empreinte écologiques.

Toutes ces données sont réelles, car elles sont enfermées dans une infrastructure très matérielle, qui a des coûts énergétiques, des consommations… L’objectif est de démontrer l’impact du numérique sur l’environnement et de proposer des gestes éco-responsables à mettre en place. impact.

D’autres thèmes sont aussi d’actualité : de nos jours, on entend de plus en plus parler de cette fameuse identité numérique mais pour la majorité de la population, c’est un peu obscur. Ils doivent comprendre ce qu’est une identité numérique, la préserver et essayer de s’assurer qu’elle est contrôlée par l’utilisateur. (…) Nous proposons également des ateliers spécifiquement destinés aux jeunes, qui ont une approche pédagogique de l’éducation aux médias. »

La Médiathèque propose également des ateliers individuels, toujours gratuits mais sur rendez-vous. Les participants ont ensuite apporté leur propre matériel et ont pu poser toutes leurs questions à Virginie, qui les a guidés et accompagnés pendant près d’une heure.

LIRE AUSSI : Les services numériques facilitent-ils la vie à Monaco ?

Drôme. Microfolie : belles vacances numériques à Pierrelatte jusqu'au 29 juillet
Sur le même sujet :
C’est une découverte d’œuvres muséales, et quelques courts métrages en immersion virtuelle…

Développer la « culture du libre sur le numérique »

Développer la « culture du libre sur le numérique »

Smartphones, ordinateurs, tablettes, liseuses, objets connectés… Virginie Frappa veille en permanence à répondre au maximum de questions : « Ces ateliers individuels nous permettent d’aborder des questions précises. (…) Les participants sont venus avec leurs outils et leurs questions et j’ai essayé d’y répondre le plus possible. Lire aussi : Grandir avec Internet : les bienfaits de la culture participative pour les adolescents. (…) Parfois ils me posent des questions, donc je vais chercher des informations pour la prochaine session, mais je maîtrise encore un certain nombre d’outils de par mon expérience. »

Parallèlement, Virginie a créé un « site bibliothèque » en accès libre et gratuit sur le site de la Médiathèque. De nombreux liens ont été vérifiés au préalable, répertoriés et regroupés par thème, afin que les participants puissent poursuivre leur apprentissage à domicile et accéder à un maximum d’informations, notamment les services publics en ligne.

Et comme le numérique, dans son éternelle évolution, Virginie Frappa réfléchit sans cesse à de futurs projets. Entre autres, proposer un atelier sur la « culture du logiciel libre », pour faire découvrir aux participants les alternatives existantes aux logiciels propriétaires payants : « C’est une démarche d’entrée dans la population. Par exemple, aujourd’hui, certains étudiants ne peuvent pas accéder au Pack Office, même s’il est important pour leur étude. Ils ont une alternative Libre Office gratuite, qu’ils ne connaissent pas forcément. (…) Nous avons aussi pu trouver une alternative aux Gafam, pour « dégoogler » notre pratique. »

Les Avenières-Veyrins-Thuellin. Outils numériques et famille
Sur le même sujet :
& # xD; Le Dauphiné Libéré – & xD; & # xD;…