FutureMag.fr : toute l'actualité sur l'innovation et le monde de demain
Économie

Croissance, exportations, immobilier… Les défis sans précédent de l’économie chinoise

Croissance, exportations, immobilier... Les défis sans précédent de l'économie chinoise

Ne soyons pas pointilleux ! Shanghai a vu ses magasins rouvrir et ses opérations reprendre : cette reprise devrait donner un nouvel élan à l’économie chinoise, et l’économie mondiale devrait être heureuse d’en bénéficier. Cependant, tout porte à croire que le train mondial roulera cette fois moins vite que lors des cycles précédents.

Tout d’abord, le retour de l’acheteur post-Covid de la Chine réduit la perception de représailles plutôt que de prudence. Un habitant de la mégalopole a récemment déclaré au Financial Times : « Je suis 70 % heureux, 20 % déprimé, 10 % alerte. » Preuve que ce marché existe, certes, c’est l’un des plus attractifs au monde, mais que la donne a désormais changé. Le grand événement de lancement du 18 juin – 6.18, le plus grand événement de commerce électronique de Chine – aura vu la guérison visant les niveaux et les prix élevés des femmes célibataires, qui sont déterminées à mettre en valeur leur pays voir, #MeToo. le mouvement est décrit avant tout par l’indépendance du portefeuille.

Désormais, la reprise des investissements industriels est relativement aisée, entravée par le secteur privé à la recherche d’un plan de gestion clair, dont Tencent a annoncé publiquement, lors du nouveau plan de retraite, qu’il se fixera plus de temps pour s’installer. Cela explique le taux de chômage élevé chez les jeunes, en particulier les jeunes diplômés, qui étaient encore en avril, selon le site d’embauche Zhaopin, avec plus de 50 % à la recherche d’un emploi pour un salaire mensuel moyen de 940 dollars – soit une baisse de 6 % par rapport au dernière. an.

Production limitée. 2 mois pour 1 € sans engagement

Mais c’est au sommet du secteur immobilier qui continue de souffrir horriblement, produisant une série d’erreurs obligataires permanentes parmi les principaux supporters. La forte baisse des prix de l’acier semble indiquer que cette baisse se poursuivra, en particulier dans les villes des provinces éloignées. Un gaspillage de grosses sommes d’argent peut éroder l’effet de richesse qui serait un pilier des dépenses des ménages, un «processus sacré» de tromperie du gouvernement.

La machine à exporter

De même, la bonne nouvelle vient des exportations, même si leur croissance annuelle est en baisse. Les nouvelles données, mises en évidence dans une étude récente de la banque Natixis, montrent que le taux de croissance modeste est réduit par un effet prix positif. Voir l’article : Une économie circulaire en 4 questions. Preuve que le défi du développement des exportations chinoises est relevé. Des performances appréciées mais anodines : une étude de la banque UBS auprès des régulateurs financiers chinois et basés en Chine montre que le deuxième d’entre eux envisage de s’installer au Japon, en Corée, à Singapour et au Vietnam, par anticipation. des sanctions américaines potentielles.

Cela explique pourquoi le gouvernement fait appel – bien qu’à contrecœur – à une vieille, vieille recette de services de base, dans le but d’atteindre 5,5% de croissance annuelle du PIB – un autre objectif légal encore déraisonnable. Le plus gros inconvénient de ce plan de relance est la production. L’économiste George Magnus, chercheur affilié à l’Oxford University Institute of China, a récemment confirmé que l’augmentation de la production nécessite, en cette période de développement, un changement organisationnel, car c’est ce qui permet de créer une « grande entreprise ». La façon dont la Chine cherche à s’en éloigner depuis sa création à l’été 2021.

Sur le même sujet :
Olga (1) n’est ni oligarque ni proche des cercles du pouvoir. Basée…

Locomotive au ralenti

Le sauvetage chinois pourrait rester modéré au moins jusqu’au Congrès à l’automne – appelé à donner un troisième mandat au président Xi – et plus encore lorsque de nouvelles épidémies viendront au premier plan de la stratégie officielle « zéro Covid », malvenue. Voir l’article : Croissance, inflation : économie sous le choc. changer au moins jusqu’à la fin de l’année.

Récemment, Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine, a déclaré : « Nous comprenons mieux à quel point nous comprenons peu l’inflation, reconnaissant publiquement son incompétence. En Chine, le prochain « petit bond en avant » ne devrait pas forcer le gouvernement de Xi Jinping à accepter des inégalités similaires en matière de reprise économique productive.

A voir aussi :
La petite structure Saverne Fluvestre Innovation organise son premier « Salon européen…

Opinions

Récit historique de Frédéric Filloux

Récit historique de Gwénaëlle Avice-Huet

Par Gwénaëlle Avice-Huet, membre du Comité Exécutif de Schneider Electric, Directrice Politique et Développement Durable.

Récit historique de Christophe Donner

Par Pierre Abadie, Tikehau Capital Climate Manager

Fort succès économique en 2021 Selon la première estimation des comptes trimestriels du pays, publiée par le Bureau national de la statistique et de l’économie (INSEE) le vendredi 28 janvier 2021, la croissance économique a atteint 7 % en France en 2021.

Quel rang mondial pour la France ?

La France est la 4e économie mondiale malgré certaines normes internationales en baisse. Son rôle clé dans l’Union européenne en cours pourrait être l’occasion d’accroître sa puissance et son influence mondiale.

Quelle est la place de la France dans le monde en 2021 ? La France a un PIB estimé à 2 938 milliards de dollars d’ici 2021 selon le FMI, la troisième économie d’Europe après l’Allemagne et le Royaume-Uni, ainsi que la septième économie du monde.

Quel est le rang économique mondial de la France ?

La France est derrière l’Inde (8,50%), au 7e rang. La France a certainement perdu une place avec un PIB de 3 140 milliards de dollars d’ici 2022. Sur les 10 autres ci-dessus, on retrouve l’Italie à la 8e place avec un PIB de 2,272 milliards de dollars, suivie du Canada (2 189 milliards de dollars).

Quelles sont les 7 grandes puissances mondiales ?

Le G7 est un autre groupe officiel de sept économies du monde développé : l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Quelles sont les 10 puissance mondiale ?

Voici les 10 meilleurs gouvernements militaires du monde d’ici 2022

Quels sont les pays les plus riches en 2021 ?

Financement : classement 2021 des 15 pays les plus riches du monde

Quels pays seront les pays les plus riches du monde d’ici 2021 ? Étonnamment, le Luxembourg se classe au 1er rang des pays ayant le PIB le plus élevé pour l’année 2021. Il équivaut à 126 000 $. L’Irlande est classée 2e au monde, devant Singapour (3e).

Quelles sont les 7 grandes puissances mondiales ?

Le G7 est un autre groupe officiel de sept économies du monde développé : l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Quel est le PIB de la France en euro ?

Naha2016 2017 2018 2019 2020 2021
France1 988,7(leq) 2 122,8
Grèce205.9(ts) 199,8
Irlande236.1311.0
Italie1 680,81 668,0

Quel est le PIB de la zone euro ? L’économie totale des États membres de l’UE représente un PIB de 14 476 milliards d’euros d’ici 2021.

Quel est le PIB moyen par habitant en France ?

Le PIB par habitant était de 34 100 euros en France en 2020 selon l’INSEE. A 57 600 euros l’Ile-de-France, presque deux fois plus cher que le reste de la ville. L’écart est encore plus grand dans les régions ultramarines, où le PIB moyen est de 20 200 euros en moyenne.

Quel est le PIB de la France actuellement ?

Vient ensuite l’Allemagne, avec 4 557 milliards (4,6 % par rapport à 2021). La France perd plusieurs paliers, avec un taux de croissance plus lent à 3,9 %, portant le PIB tricolore à 3 140 milliards d’ici 2022.

Quel est le PIB de la France 2021 ?

En 2021, le PIB revient de 6,8 %, après – 7,8 % en 2020. En 2021, le PIB) est en hausse de 6,8 % en euros fixes, après la chute de 2020 (- 7,8 %) (graphique 1). En moyenne sur l’année, le PIB reste à 1,5% en dessous de son niveau moyen de 2019.

Related posts

L’économie américaine se contracte à nouveau au deuxième trimestre, alimentant les craintes de récession

2 mois ago

Un bond de géant dans le dos de l’économie chinoise au nom du zéro Covid

5 mois ago

En Ukraine, l’économie est en guerre

5 mois ago
Quitter la version mobile